Tuberculose et infection VIH de l’enfant : une situation à haut risque, encore trop fréquente

  • Published on
    01-Jan-2017

  • View
    215

  • Download
    3

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li><p>Revue des Maladies Respiratoires (2012) 29, 10751076</p><p>Disponible en ligne sur</p><p>www.sciencedirect.com</p><p>DITORIAL</p><p>Tubesitua</p><p>Tubercsituatio</p><p>total de personnes vivant avec le VIH. En 2010, le nombre estim de nouvelles infections</p><p>DOI de la</p><p>0761-8425/$http://dx.dpdiatriques est denviron 400 000, soit 15 % du nombre total de nouvelles infections. Parmiles enfants infects, moins du quart ont accs un traitement antirtroviral en 2011. Lesprogrs restent timides, avec un gain de seulement 2 % denfants traits, au cours descinq dernires annes. La mortalit chez les enfants non traits est trs leve, estime 260 000 chaque anne. En labsence de traitement, 50 % des enfants infects meurentavant lge de deux ans [2]. Le maintien de ces mauvais chiffres est principalement li un accs limit des femmes enceintes sropositives une prvention de la transmissionmaterno-ftale, capable de rduire le taux de transmission mreenfant moins de 5%.En 2010, seulement 35% des femmes enceintes ont t testes pour le VIH, et seulementla moiti des femmes sropositives ont eu accs une prophylaxie optimale [2]. Pouraggraver ce constat maternel, seulement 28% des nourrissons exposs au VIH ont accs un diagnostic prcoce.</p><p>La tuberculose reprsente un mode de prsentation trs frquente de linfection VIH.La tuberculose reste par elle-mme un problme majeur chez lenfant dans les pays en voiede dveloppement. Le nombre de nouveaux cas de tuberculose chez lenfant de moins de15 ans est estim 490 000 en 2011, soit 6 % du nombre total de nouveaux cas (8,7millions)[3]. Le diagnostic de tuberculose est difcile chez lenfant, quil soit infect ou non parle VIH. Les recherches microbiologiques sont rarement positives, avec une positivit delexamen direct dans moins de 20% des cas, et une positivit de la culture dans moins de</p><p>rticle original : http://dx.doi.org/10.1016/j.rmr.2012.05.017.</p><p> see front matter 2012 Publie par Elsevier Masson SAS pour la SPLF.oi.org/10.1016/j.rmr.2012.11.001rculose et infection VIH de lenfant : unetion haut risque, encore trop frquente</p><p>ulosis and HIV infection in children: A poorly controlled, high-riskn</p><p>Tuberculose et infection par le VIH restent des problmes majeurs dans les pays en voiede dveloppement. La tuberculose reprsente un mode de prsentation trs frquente delinfection VIH, et cette co-infection complique les prises en charge respectives de cesdeux infections. Ce numro de la Revue des Maladies Respiratoires prsente lexpriencedun centre hospitalier de Yaound au Cameroun sur la difcult de reconnatre la tuber-culose chez lenfant infect par le VIH, et sur les difcults thrapeutiques [1]. Cet articlesynthtise bien les problmes auxquels sont confronts les pays avec de nombreuses co-infections tuberculose/VIH, et pour lesquels la mise en place des mesures prventivesindispensables se heurte encore de nombreux obstacles.</p><p>Le nombre estim denfants de moins de 15 ans infects par le VIH est denviron deuxmillions dans les pays en voie de dveloppement [2]. Cela reprsente 7,5 % du nombre</p></li><li><p>1076 ditorial</p><p>50 % des cas [4]. En labsence de preuve microbiologique, lediagnostic est pos devant un faisceau darguments incluantla notion dexposition, la prsence de symptmes vo-cateurs, la mise en vidence dune rponse immunitairespcique, et laspect radiologique. La difcult du diag-nostic est augmente lorsquil existe une co-infection parle VIH. Linfection par le VIH est elle-mme responsabledatteintes respiratoires qui peuvent tre confondues, cli-niquement et/ou radiologiquement, avec une tuberculose.Les tests immunitaires (intradermo-raction la tuber-culine ou tests de libration dinterferon gamma) sontmoins performants [5,6]. Il est pourtant essentiel de pen-ser systmatiquement la tuberculose chez les enfantsinfects par le VIH, lincidence de la tuberculose tantestime 20 fois plus leve que chez les enfants non infec-ts [6]. Tout retard de prise en charge est lourd deconsquences pour lenfant, de nombreuses tudes ayantdmontr une moins bonne rponse au traitement antitu-berculeux et une mortalit plus leve chez les enfantsinfects par le VIH, comparativement aux enfants sro-ngatifs [6]. La frquence de co-infections par dautrespathognes, la moins bonne absorption mdicamenteuse, ouun degr plus marqu de dnutrition, contribuent cettesurmortalit.</p><p>Pour diminuer limpact de la co-infection tuberculeusechez les enfants infects par le VIH, les rponses nces-saires sont connues. Il sagit bien sr en premier lieu deprvenir linfection par le VIH chez lenfant, en optimisantla prvention de la transmission mreenfant du VIH. Il estpar ailleurs indispensable de faciliter laccs au dpistageVIH pour tous les enfants suspects de tuberculose, ainsi quelaccs auavec co-inpar le VIHculose actpar lisoni</p><p>Malheureusement, lapplication de ces recommandationsreste encore trs minoritaire.</p><p>Dclaration dintrts</p><p>Lauteur dclare ne pas avoir de conits dintrts en rela-tion avec cet article.</p><p>Rfrences</p><p>[1] Pefura Yone E, Evouna Mbarga A, Kuaban C. Impact de linfection VIH sur la tuberculose de lenfant Yaound, Cameroun. RevMal Respir 2012.</p><p>[2] World Health Organization, UNICEF, UNAIDS. Progress report:Global HIV/AIDS response Epidemic update and health sec-tor progress towards universal access http://www.who.int/hiv/pub/progress report2011/summary en.pdf 2011.</p><p>[3] World Health Organization. Global tuberculosis report.http://www.who.int/tb/publications/global report/en/2012</p><p>[4] Delacourt C. Tuberculose pulmonaire de lenfant. In: De Blic J,Delacourt C, editors. Pneumologie pdiatrique. Paris: Mdecine-Sciences Flammarion; 2009. p. 7795.</p><p>[5] Connell TG, Zar HJ, Nicol MP. Advances in the diagnosis of pulmo-nary tuberculosis in HIV-infected and HIV-uninfected children. JInfect Dis 2011;204:S11518.</p><p>[6] Marais BJ, Graham SM, Cotton MF, et al. Diagnostic and mana-gement challenges for childhood tuberculosis in the era of HIV.J Infect Dis 2007;196Suppl1:S7685.</p><p>[7] World Health Organization. TB/HIV fact sheet. http://www.who.int/tb/challenges/hiv/factsheets/en/index.html 2012.traitement antirtroviral pour tous les patientsfection tuberculose/VIH. Lorsque linfectionest connue, le dpistage prcoce dune tuber-ive doit tre ralis, ainsi quune prophylaxieazide en labsence de tuberculose active [7].C. DelacourtService de pneumologie pdiatrique, hpital</p><p>Necker-Enfants-Malades, 149-161 rue de Svres,75015 Paris, France</p><p>Adresse e-mail : christophe.delacourt@nck.aphp.fr</p></li></ul>

Recommended

View more >