Un « effet-pointe » troublant sur l’hCG dosé au cours de la chimiothérapie de rattrapage d’une tumeur trophoblastique chez une jeune femme

  • Published on
    18-Oct-2016

  • View
    214

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • Immuno-analyse et biologie spcialise (2010) 25, 284289

    CAS CLINIQUE

    Un effet-pointe troublant sur lhCG dos au coursde la chimiothrapie de rattrapage dune tumeurtrophoblastique chez une jeune femmeA distutropho

    N. Echegroupe

    Laboratoire

    Recu le 15 aDisponible s

    KEYWOhCG;GestatiotrophoblSurge

    MOTS ChCG ;TumeurtrophoblgestationEffet-po

    Auteur cAdresse

    1 Coordona2 Groupe

    A.-M.Hanser

    0923-2532/$doi:10.1016/rbing hCG surge in a young woman with gestationalblastic tumor during second-line chemotherapy

    , J.-P. Basuyau, J.-M. Riedinger, F. Thuillier1, et les membres du Marqueurs tumoraux du CNBH2

    de biologie mdicale, CLCC Claudius-Regaud, 2024, rue du Pont-Saint-Pierre, 31052 Toulouse cedex, France

    vril 2010 ; accept le 8 mai 2010ur Internet le 28 septembre 2010

    RDS

    nalastic tumor;

    Summary The clinical case reports about hCG surge observed during the third cure of thesecond-line chemotherapy in a woman with a gestational trophoblastic tumor. The use of asoftware for the kinetic of tumor markers allowed to discard a resistance to the treatment.A serum tumor marker surge at the start of chemotherapy is observed in 20% of the patients.Its prognostic signicance is controversial. The identication of hCG surge is needed to avoidunnecessary change of chemotherapy. 2010 Elsevier Masson SAS. All rights reserved.

    LS

    astiquenelle ;

    inte

    Rsum Le cas clinique rapporte la dcouverte dun effet-pointe de lhCG survenant aucours de la troisime cure dune chimiothrapie de rattrapage chez une femme porteusedune tumeur trophoblastique gestationnelle. Lutilisation dun logiciel de cintique a per-mis dcarter lhypothse dune rsistance au traitement. La survenue dun effet-pointe dansla cintique des marqueurs tumoraux au dcours de la premire cure de chimiothrapie estdcrite chez environ 20% des patients. Sa valeur pronostique est controverse. Il est ncessairede reconnatre un effet-pointe pour viter un changement inappropri de traitement. 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits rservs.

    orrespondant.e-mail : eche.nicole@claudiusregaud.fr (N. Eche).teur.Marqueurs tumoraux du CNBH : M. Bernard, J.-L. Boehrer, C. Braidy, M.-P. Coulhon, Y. Fulla, G.Glikmanas, D.Guenet,, M. Laplace, V.Macchi, O.Michotey, C. Poupon, N.Queyrel, S. Salingue-Canonne, L.-M. Xhurdebise.

    see front matter 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits rservs.j.immbio.2010.07.002

  • Effet-pointe dhCG au cours de la chimiothrapie dune tumeur trophoblastique 285

    Introduction

    La survenue dun effet-pointe lors du traitement parchimiothrapie de patients mtastatiques est un phno-mne observ dans environ 20% des cintiques de marqueur.Cet effet,la premidinterprtau traitemaprs chirula survenuerapie de ratumeur madnir la tciser en qu

    Observat

    Mme D. esaprs deuxmolaire espermet leIl ny a plhormonerapporte uloureuse. Esrique deen videnctage est pranatomopaabdominopmauvais ppar mthoavec monitpatiente.

    La premle 25 septepeutique djusqu latrime semconduit rrapie seloncure se coEMA, contactinomycicontenantcures sontsont effecttraitement

    Au jourCO, la condcroissanremonte dmdiaire eLa patientre du preclinicien soexamen dedun effet-sieurs cycleEMA-CO es

    1 Cintique de lhCG pendant le traitement initialthotrexate, puis selon le protocole EMA-CO. Le graphelensemble des rsultats.

    roissance de lhCG stagne lors des trois dernires cureshotrexate, ce qui conduit remplacer le traitement parmiothrapie agressive. Pendant les deux premires curesCO, la dcroissance de lhCG est lente avec des demi-35 jours, puis 7,5 jours et 6,6 jours. Au huitime jour

    roisime cure, une augmentation de lhCG damplitudee 137% est observe, faisant craindre une rsistance auent. Mais la fugacit de laugmentation, aussitt suivie

    e diminution rapide du marqueur, correspond un pro-ctristique dun effet-pointe. Un effet-pointe est aussi lors de la quatrime cure de traitement. Les demi-vieses aprs les effets-pointe, 2,6 jours et 2,8 jours, sont endune bonne rponse au traitement.

    hCG conrme la survenue dun effet-pointe chaquee traitement.rmission biologique, dnie par une concentration

    dhCG infrieure ou gale 5UI/L, est obtenue t-dernire cure. La patiente est toujours en rmissionte des dernires nouvelles, soit six mois aprs larrttement.

    iel de rendu en cintique

    ciel Cinetic System (Gentiane Informatique sarl, 17,Prbois, 38660 Saint-Hilaire-du-Touvet) qui quipehabituellement observ aprs linitiation dere cure de traitement, peut tre sourceations errones dans le sens dune rsistanceent. Des effets-pointe ont t galement dcritsrgie ou radiothrapie. Le cas prsent ici relatedeffets-pointe successifs lors dune chimioth-

    ttrapage chez une jeune femme porteuse duneligne du placenta. Cette observation permet deraduction graphique de leffet-pointe et de pr-oi elle diffre dune rsistance au traitement.

    ion clinique

    t une jeune femme de 30 ans. En juillet 2008,mois dinterruption des rgles, une grossesse

    t diagnostique. Fin juillet, un premier curetagediagnostic anatomopathologique de triplodie.as de surveillance ultrieure par dosages dechorionique gonadotrope (hCG) mais la patientene sensation de tension mammaire un peu dou-lle consulte nouveau n aot, la concentrationlhCG est 180 000 IU/L et lchographie met

    e une formation intra-utrine. Un second cure-atiqu dbut septembre 2008 avec le diagnosticthologique de mle invasive. Le scanner thoraco-elvien est normal. En labsence de facteur deronostic, un traitement de premire intention,trexate raison de deux injections par semaineorage hebdomadaire de lhCG, est propos la

    ire injection de mthotrexate est effectuembre 2008. La concentration srique prthra-e lhCG est 385 000 IU/L. Le marqueur diminuesurvenue dun plateau aux troisime et qua-aines de traitement traduisant une rsistance quiemplacer le mthotrexate par une polychimioth-le protocole EMA-CO. Dans ce protocole, chaque

    mpose de deux cycles thrapeutiques : un cycleenant toposide, mthotrexate, levofolinate etne D, et un cycle CO, administr huit jours aprs,cyclophosphamide et vincristine (Oncovin). Lesrptes tous les 15 jours. Les dosages de lhCGus toutes les semaines, avant chaque cycle de.de ladministration de la premire cure dEMA-centration srique de lhCG est 163 500 IU/L. Lace de lhCG est nette jusqu lobservation duneu marqueur 25 000 IU/L lors dun dosage inter-ntre la troisime et la quatrime cure (Fig. 1).e, dj rendue anxieuse par lefcacit mod-mier traitement, est extrmement inquite. Lellicite lavis clair du biologiste qui, aprsla cintique du marqueur, suggre lexistence

    pointe, bien que cet effet soit observ aprs plu-s de chimiothrapie. Le protocole de traitementt men son terme. Lvolution des concentra-

    Figurepar mmontreLa dcde mtune chidEMA-vies dede la trelativtraitempar unl caraobservobservfaveur

    tions dcure d

    Lasriquelavan la dadu trai

    Logic

    Le logichemin

  • 286 N. Eche et al.

    Figure 2protocole Ehuitime joprims.Sur ce graphtrime curepour toutedemi-vie demme ordre6,6 jours). Lla deuximement maisvidence paeffet-pointelors de la p

    le laboratode marquele calcul ademi-vie edeux rsulde tendancsance ou dsuprieureapparatrenalits quidun effet-tardive au

    Rsultats

    Pendant prs dun mois, soit du 27 octobre au 1er dcembrela cintique dvolution de lhCG est trs inquitante.et, la dcroissance de lhCG au cours des deux pre-cur

    es,monsimre d

    en ethr] etntat

    s un2008,En effmiresallongUne rela troisignatutiquechimiobale [1augme[1,2].

    MaiCintique de lhCG pendant le traitement selon leMA-CO, jusqu la cinquime cure. Les rsultats auur de la troisime et de la quatrime cures sont sup-

    e, les rsultats intermdiaires des troisime et qua-s sont masqus et les demi-vies sont recalculesla dure des cures 3 et 4. Il apparat alors que lalhCG lors de la deuxime cure (6,6 jours) est duque celles des troisime et quatrime cures (6,2 etallongement apparent de la demi-vie au cours decure nest pas le signe dune rsistance au traite-

    rsulte dun effet-pointe qui navait pas t mis enr dfaut de dosage hebdomadaire du marqueur. Unde faible intensit est vraisemblablement prsent

    remire cure.

    ire permet un rendu en cintique des rsultatsurs tumoraux. Parmi ses fonctionnalits gurentutomatique et linscription sur le graphe de lat/ou du temps de doublement instantans (entretats conscutifs) ainsi que le trac dune droitee (entre plusieurs rsultats successifs en crois-croissance exponentielle avec une corrlation 0,90). Il est galement possible de ne pas fairedes rsultats sur le graphe. Ce sont ces fonction-ont permis au biologiste dafrmer quil sagissaitpointe et non de lapparition dune rsistancetraitement (Fig. 1 et 2).

    lhCG obsethrapie mmarqueur qLa cintiqcaractristdu marquesemaine ducourte (2,6de la quatrinitiale 118constitue u

    Rtrospcalcul destats (Fig. 1sont masquen compteaprs linitdu marquemme ord(6,2 et 6,6cours de lade la surven videncqueur. Pour prendreaprs leff2,8 jours. Cdune bontait vraisepremire c

    Ce casimpact male respectprtation c

    Discussio

    Tumeurs

    Les tumeutumeurs raformes bnmle hydatde la maltumeur quies dEMA-CO, est lente avec des demi-vies trsdabord 35 jours, puis 7,5 jours et enn 6,6 jours.te de lhCG est mme observe au dbut dee cure. premire vue, ce prol volutif est laune rsistance au traitement. En analyse cin-ffet, lallongement de la demi-vie initiale sousapie traduit une inefcacit thrapeutique glo-lchappement thrapeutique correspond uneion continue de la concentration du marqueur

    e analyse ne de la cintique dvolution derve au cours de la troisime cure de chimio-ontre le caractre fugace de laugmentation duui est aussitt suivie par une diminution rapide.

    ue au cours du troisime cycle devient alorsique dun effet-pointe avec une augmentationur (amplitude relative 137%) dans la premiretraitement, suivie de sa diminution demi-vie

    jours). Le mme phnomne est observ au coursime cure (amplitude relative de laugmentation%, demi-vie de la dcroissance 2,8 jours), ce quine observation tardive pour un effet-pointe.ectivement, la construction de deux graphes avecdemi-vies, lun montrant lensemble des rsul-), lautre sur lequel les rsultats intermdiairess (Fig. 2), montre que, si lon ne prend pasla concentration dhCG mesure une semaineiation des cures 3 et 4, la demi-vie apparenteur lors de la deuxime cure (6,6 jours) est dure que celle des troisime et quatrime curesjours). Lallongement apparent de la demi-vie audeuxime cure rsulte donc trs probablement

    enue dun effet-pointe qui navait pas t mise par dfaut de dosage hebdomadaire du mar-valuer lefcacit du traitement, les demi-viesen considration sont celles qui sont calculeset-pointe [1], soit dans notre cas, 2,6 jours etes valeurs de demi-vies plaident plutt en faveurne rponse au traitement [1,2]. Leffet-pointemblablement prsent lors de chaque cycle de laure.montre que la survenue dun effet-pointe a unjeur sur la valeur de la demi-vie calcule et quedu calendrier de dosage est essentiel une inter-orrecte de la cintique.

    n

    trophoblastiques gestationnelles

    rs trophoblastiques gestationnelles sont desres, lies une anomalie de la fcondation. Lesignes sont reprsentes par la mle complte, ouiforme, et la mle partielle. Les formes malignesadie sont reprsentes par la mle invasive,senchsse dans le myomtre avec dissmination

  • Effet-pointe dhCG au cours de la chimiothrapie dune tumeur trophoblastique 287

    extra-utrine dans 15 % des cas et le carcinome trophoblas-tique gestationnel ou choriocarcinome, tumeur hautementmaligne, en gnral mtastatique au moment du diagnos-tic. Une mle hydatiforme volue en mle invasive dans15 % des cas. Ces maladies ont pour dnominateur communune hyperschimiothr

    Le diagyncologimontrant lcavit utrduit daspicas, seulenement obdune destraitementtologique,marqueur t

    Le chodextensiopronostiqutrexate esrsistancele protocoindique d

    Le dosade la chimcoordonnCentre deDieu, 31, qhttp://wwtrexate seobserv sudes concenchangementhrapie dece protocopossible.

    La survphique et bchaque semsion, puis tmois jusqu18mois en

    La surviaprs con

    Effet-poin

    Leffet-poirapie corresous leffe

    Il a tchez 37 pats par chobserventsrique deneuvime jdu traitemquime joulaccroisse

    la valeur initiale de lAFP et 27 600% (mdiane : 181%) dela valeur initiale de lhCG. Dans les cancers du testicule, lafrquence de survenue de leffet-pointe est variable selonles sries tudies, de 29 63% pour lAFP [46] et de 25 70% pour lhCG [47]. Il est corrl la prsence de gros

    s tueffetse ss puemeie.effeet latiqt daiothuis qn nomes srque2003mircol

    ro-unit

    e lae lachimfri

    alemthrt ta

    longeecoundarntsde

    e enent18].foi

    jusqncegrellenantnepathla

    rs dieauc

    cons

    poin

    fets-ion doirentigcrtion de lhCG et une grande sensibilit laapie.gnostic est voqu devant des symptmesques (mtrorragies, gros utrus), lchographieabsence de lembryon et diverses anomalies de laine. Le diagnostic histologique est fait sur le pro-ration endo-utrine. Dans un certain nombre dellvation persistante de lhCG [3] aprs un v-sttrical ou un curetage fait le diagnostic. Il sagitsituations exceptionnelles en cancrologie o unpar chimiothrapie sera institu, sans preuve his-sur le seul constat dune cintique anormale dunumoral.ix du traitement initial dpend du degrn de la maladie. En cas de maladie sans facteure pjoratif, une monochimiothrapie par mtho-t indique. En cas de maladie susceptible deau mthotrexate, une polychimiothrapie selonle EMA-CO, plus agressive et plus toxique, estemble.ge de lhCG est hebdomadaire pendant la dureiothrapie. Un rendu graphique des rsultats enes semi-logarithmiques est recommand par lerfrence des maladies trophoblastiques (Htel-uai Jules-Courmont, 69288 Lyon cedex 02 site :w.mole-chorio.com). La rsistance au mtho-traduit par larrt de la dcroissance de lhCGr une priode de 15 jours ou par la remontetrations sriques du marqueur. Elle impose unt de traitement avec recours une polychimio-type EMA-CO. En cas demaladie persistante avec

    le, une thrapeutique de rattrapage est encore

    eillance aprs traitement est clinique, chogra-iologique. LhCG doit tre mesure dans le srumaine pendant les deux mois qui suivent la rmis-

    ous les 15 jours les deux mois suivants, et tous les 12mois en cas de tumeur de bon pronostic oucas de tumeur de mauvais pronostic.e globale est de 90%. Les grossesses sont possiblesrmation de la gurison.

    te sous chimiothrapie

    nte observ lors dun traitement par chimioth-spond la libration de marqueur dans le sangt dune destruction tumorale importante.

    caractris en 1982 par Vogelzang et al. [4]tients atteints de cancer du testicule et trai-imiothrapie base de cisplatine. Les auteursun accroissement fugace de la concentrationlalphaftoprotine (AFP) entre les deuxime etours (mdiane : cinquime jour) aprs linitiationent et un accroissement de lhCG vers le cin-r aprs le dbut du traitement. Limportance dement varie entre 22 et 219% (mdiane : 57,5 %) de

    volumeUn

    lnolacancerprcocthrap

    Un(ACE)mtastsurvienla chim

    Depdans ustatiqules ma

    Enla precancer5uoune dtion d20% dde lataux inest gchimiosurviense pro

    Le run starsistapointeestimgalemrapie [quatredurercomme

    Maltationnconcertudecettetionnetumeuen tusance,curesdcrit.

    Effet-

    Des eflibratopratde lamoraux mtastatiques.-pointe a t dcrit trs tt dans lutilisation depcique neuronale [8...

Recommended

View more >