OESTV - avril 2014 - petit-dejeuner de conjoncture

  • Published on
    24-Jun-2015

  • View
    674

  • Download
    4

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Diaporama de l'Observatoire economique social et territorial de la Vende lors du Petit-djeuner de conjoncture d'avril 2014.

Transcript

<ul><li> 1. Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendenne Petit-djeuner de lOESTV - le 10 avril 2014 </li></ul> <p> 2. CONJONCTURE INTERNATIONALE &amp; NATIONALEINTERNATIONALE &amp; NATIONALE 3. Un peu plus de confiance en ZONE EURO 4me trimestre 2013 : la Zone euro confirme son redressement pas pas 3 trimestres conscutifs de (faible) croissance (+0,3% au T2, +0,1% au T3 et +0,3% au T4) Croissance sur le mme rythme quau dernier trimestre 2013 attendue pour le 1er semestre 2014 4. Un peu plus de confiance en ZONE EURO LESPAGNE et lITALIE sortent du tunnel et retrouvent le chemin de la croissance nette amlioration du climat des affaires sur les derniers mois hausse de linvestissement productif en prvision, consommation des mnages en lger rebond les exportateurs espagnols continuent de gagner des parts de march 5. Un peu plus de confiance en ZONE EURO Allemagne : reprise solide moral des entrepreneurs et des mnages au beau fixe des exportations toujours dynamiques en 2013 et en prvision sur 2014 +1,6% de croissance en 2014 =&gt; demeure le moteur de la Zone 6. ZONE EURO : un fort (pnalisant lexport inversement limport) 7. FRANCE : un dbut danne 2014 plus difficile Consommation des mnages en repli au T1 2014 aprs le rebond de fin danne Idem pour linvestissement des entreprises non financires Le taux de marges -EBE/VA- des entreprises franaises reste au plus bas en 2013 (28,1%) Moral des entrepreneurs : en hausse dans lindustrie et stable pour les 3 autres secteurs dactivit mais toujours en dessous de leur moyenne long termesecteurs dactivit mais toujours en dessous de leur moyenne long terme 2013 : une anne noire pour le logement les premiers chiffres de 2014 ne sont pas mieux orients (autorisations de permis de construire =&gt; -12% en 2013 et -32% sur la priode janvier/fvrier 2014). Dficit et dette public en 2013 : objectifs pas atteints dficit public : 4,3% du PIB (-87,6 milliards ) aprs 4,9% en 2012 dette publique : 1 925,3 Mds soit 93,5% du PIB aprs 90,6% en 2012 8. TATS-UNIS : le moteur tourne Des lments priori toujours porteurs (malgrlecoupdefroiddedbutdanne) Consommationetinvestissementprivs:limmobilierpoursuitsonredressement Politique nergtique et effets sur la comptitivit des entreprises March de lemploi : toujours en amlioration (taux de chmage 6,7% aujourdhui contre 10% au plus fort de la crise fin 2009). Quelques interrogations Effets de la modration de la politique montaire accommodante de la FEDEffets de la modration de la politique montaire accommodante de la FED sur la conso et linvestissement des mnages (hausse des taux dintrts) ? Quid de la dette publique ? 106% du PIB fin 2013 (17 720 Mds $) contre 102,7% fin 2012 (16 688 Mds $ . + 1 000 Mds $ en 1 an). 9. PAYS MERGENTS : En zone de turbulences CHINE : La dette publique et prive atteint 215% du PIB en 2013 contre 131% en 2008 (dette publique de 17% 58% dette prive de 114% 157% du PIB) Crise du surinvestissement, bulle immobilire, Fragilisation des banques // aux risques de dfaut, tensions rcentes sur le march interbancaire EN CONSQUENCE, le pouvoir est intervenu afin de modrer lvolution du crdit la croissance devrait sen ressentir en 2014. 10. PAYS MERGENTS : En zone de turbulences AUTRES GRANDS MERGENTS (Brsil, Inde, Afrique du Sud, Turquie, Indonsie) Trs dpendants de leurs exportations de matires 1res de base dont la demande et les prix reculent sur la priode rcente et grvent les recettes Une croissance aujourdhui beaucoup moins forte quavant crise et des aspirations sociales et salariales en hausse (crise de croissance, crises politiques) Cumul de dsquilibres macroconomiques : excs de crdits, pousse de Cumul de dsquilibres macroconomiques : excs de crdits, pousse de linflation et dficits extrieurs (peu producteurs de biens) Une (trop) forte dpendance aux investissements trangers CONSQUENCES depuis 6/8 mois : o des fondamentaux jugs pas assez solides = fuites des capitaux trangers o forte dprciation des monnaies(entremai2013etfinjanvier2014:livreturque -21% par rapport au $,-20%roupieindonsienne,-19%randsudafricain,-17%realbrsilien,) o durcissement des politiques montaires = moins de crdit = limitation de la croissance 11. EN CONCLUSION Une crise de tous les modles dans un monde nouveau Des conomies fortement (de plus en plus ?) interdpendantes pas de dcouplage dans les cycles de croissance des conomies mergentes et des conomies avances (effets croiss)mergentes et des conomies avances (effets croiss) De nouvelles tensions politiques et gopolitiques tensions sociales et politiques dans pays mergents (Thalande, Vnzuela, ) le cas de lUkraine : quelles consquences gopolitiques et conomiques dans les mois venir ? 12. CONJONCTURE VENDENNEVENDENNE 13. Lgre amlioration de lactivit partir du second trimestre 2013 Sur lensemble de lanne 2013, les entreprises vendennes relevant du rgime rel normal ont dclar un chiffre daffaires en recul de -0,7% compar 2012 14. volutions du CA par secteurs dactivits sur lanne 2013 Industrie : -4,0% Construction: +0,3% Commerce : +1,8% Services : +0,2% Sources : DGFIP Traitement : OESTV 15. Forte rosion des investissements sur lanne 2013 Sur lanne 2013 : investissements en recul de 13% compar 2012. 16. Forte hausse des dfaillances dentreprises en 2013, particulirement sur le 1er semestre Sur lanne 2013 : 637 dfaillances dentreprise en Vende, soit +12,5% compar 2012 =&gt; +50,4% au 1er trimestre 2013, +10,1% au 2me , -2,6% au 3me et -1,1% au 4me 17. Les crations dentreprises (hors auto-entreprises) progressent vivement sur lanne 2013 Sur 2013 : =&gt;2023crations dentreprises (horsauto-entreprises) =+16,5%(+286crations //2012) =&gt; Auto-entreprises : 1 753 crations, en repli de 20% (systme qui arrive une certaine maturit, ce qui logiquement provoque une modration des crations). 18. Redressement de lemploi salari marchand sur la fin danne 2013 port par le tertiaire A fin dcembre 2013 : -0,1% sur un an, soit une lgre perte de 146 postes +0,5% compar septembre 2013 soit +728 postessoit +728 postes Sources : Insee Ple emploi Sur un an fin dcembre 2013 : - Industrie =&gt; -1,4% (-756 emplois) Construction =&gt; -2,1% (-420) - Commerce =&gt; +0,6% (+186) Services =&gt; +1,6% (+844) 19. Intrim : La hausse enregistre en fin danne 2013 se poursuit sur le dbut danne 2014 =&gt; La Vende compte 8 544 emplois intrimaires fin janvier 2014, soit une hausse de +17,1% (gain de 1 245 emplois) sur un an (+9,2% compar dcembre 2013) 20. Aprs 2 mois dvolutions modres, le chmage repart la hausse sur fvrier 2014 =&gt; Aprs les volutions modres de dcembre 2013 (-0,2%) et janvier 2014 (+0,4%), le nombre de demandeurs demploi repart la hausse sur fvrier de +1,4% (+393 DE compar janvier) 21. Le chmage toujours en forte hausse sur un an fin fvrier 2014 Fin fvrier 2014 : 28 107 DE en Vende (+9,0% sur un an soit 2 328 DE en plus) Toutes les catgories de DE impactes pat cette hausse / 1 an - Femmes =&gt; +8,8% (+1 177 DE) Hommes =&gt; +9,2% (+1 151) - Moins de 25 ans =&gt; +5,3% (+258) Plus de 50 ans =&gt; +16,1% (+997) Taux de chmage finTaux de chmage fin dcembre 2013 : En recul pour la 1re fois depuis juin 2011 22. Permis de construire : anne noire en 2013 trs mauvais dbut danne en 2014 (plus bas depuis au moins 15 ans) 2013 : 4 509 logements autoriss en Vende, soit -24,5% compar 2012 Par catgorie : - Individuel (86% des permis autoriss) 3 863 logements, soit -15% - Collectif (14% des permis autoriss) 646 logements, soit -55% Sur les 2 premiers mois de 2014 553 permis contre 1 381 sur la mme priode de 2013 (1 204 en 2012) soit un effondrement de 60% (-59% dans lindividuel et -88% dans le collectif) 23. Merci de votre attention www.oestv.fr Merci de votre attention </p>

Recommended

View more >