Le code noir de louis

  • Published on
    29-Nov-2014

  • View
    3.268

  • Download
    3

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Landre Sahiri : Cest une abomination que dignorer le Code Noir . AVANT-PROPOS Je rvais Je rvais dcrire un livre Un livre sur lesclavage, Mais un livre Qui ne soit pas un ouvrage De plus ou de trop sur lesclavage. Je rvais dcrire un livre Mais un livre blanc Quon ne puisse pas lire Sans broyer du noir. Je rvais dcrire un livre Mais un livre noir A faire passer des nuits blanches. Je rvais dcrire un livre Mais un livre la puissance dun jet deau Une eau bien froide reue en plein sommeil Sur le visage. Je rvais dcrire un livre Mais un livre diffrent Qui nous force accepter nos diffrences. Je rvais dcrire un livre Mais un livre de vie Qui incite clbrer le deuil Le deuil de nos complexes. Je rvais dcrire un livre Mais un livre sur la bonne conscience Pour lever le voile de nos inconsciences. Je rvais dcrire un livre Un livre-miroir Qui soit le reflet Mais le reflet fidle de notre histoire Notre histoire commune. Je rvais dcrire un livre Mais un livre-lumire Plus tincelant que soleil et lune Pour clairer la lanterne Des peuples cals Dans le cachot des tnbres. Ce livre, le voici : Le Code Noir de Louis XIV Une pice de thtre en quatre actes. A vous, maintenant, de la lire jusquau bout et den juger Landre Sahiri London, 10 / 05 / 2007

Transcript

<ul><li> 1. 1 LLaannddrree SSaahhiirrii ____________________________________________________________________________________ LLee CCooddee NNooiirr ddee LLoouuiiss XXIIVV TThhttrree Photo de couverture : Portrait de Louis XIV, par Hyacinthe Rigaud (1701). Editions Menaibuc </li> <li> 2. 2 Menaibuc 2008 ISBN : 978-2635349603867 Tous droits de reproduction, de traduction et dadaptation rservs pour tous pays. Landre Sahiri 2008 </li> <li> 3. 3 SSOOMMMMAAIIRREE Avant-propos : Je rvais . 6 Personnages 8 Prologue 11 ACTE I 21 ACTE II 60 ACTE III 75 ACTE IV 165 Epilogue 128 Annexes : 137 Lagonie de Louis XIV 138 Le Code Noir (1685), texte original 140 </li> <li> 4. 4 Cest vous que je parle, hommes des antipodes, je vous parle dhomme homme avec le peu en moi qui demeure de lhomme avec le peu de voix qui me reste au gosier ; mon sang est sur les routes, puisse-t-il, puisse-t-il, ne pas crier vengeance . Benjamin Fondane, LExode, 1942. Eh bien ! Iphicrate, on va te faire esclave ton tour ; on te dira aussi que cela est juste ; et nous verrons ce que tu penseras de cette justice Quand tu auras souffert, tu sauras mieux ce quil est permis de faire souffrir aux autres . Marivaux, Lle des esclaves, 1725. Si lesclavage nest pas mauvais, rien nest mauvais . A. Lincoln, Lettre A. G. Hodges, 1864. </li> <li> 5. 5 RREEMMEERRCCIIEEMMEENNTTSS Je tiens exprimer mes plus vifs remerciements toutes les personnes qui mont encourag, et qui, dune manire ou dune autre, de loin ou de prs, mont apport leur soutien et leur aide dans ce projet. Plus particulirement, Patrice Goly et Sylvain de Bogou pour leur apprciable contribution ; Salomon Mezepo et son quipe pour avoir accept de publier ce livre ; Louis Sala-Molins, Dominique Torrs, Bassidiki Coulibaly, Christiane Taubira, Andr Castaldo, Nicolas Agbohou, entre autres, dont les textes et les uvres mont inspir pour lcriture de cette pice. Landre Sahiri </li> <li> 6. 6 AAVVAANNTT--PPRROOPPOOSS Je rvais Je rvais dcrire un livre Un livre sur lesclavage, Mais un livre Qui ne soit pas un ouvrage De plus ou de trop sur lesclavage. Je rvais dcrire un livre Mais un livre blanc Quon ne puisse pas lire Sans broyer du noir. Je rvais dcrire un livre Mais un livre noir A faire passer des nuits blanches. Je rvais dcrire un livre Mais un livre la puissance dun jet deau Une eau bien froide reue en plein sommeil Sur le visage. Je rvais dcrire un livre Mais un livre diffrent Qui nous force accepter nos diffrences. </li> <li> 7. 7 Je rvais dcrire un livre Mais un livre de vie Qui incite clbrer le deuil Le deuil de nos complexes. Je rvais dcrire un livre Mais un livre sur la bonne conscience Pour lever le voile de nos inconsciences. Je rvais dcrire un livre Un livre-miroir Qui soit le reflet Mais le reflet fidle de notre histoire Notre histoire commune. Je rvais dcrire un livre Mais un livre-lumire Plus tincelant que soleil et lune Pour clairer la lanterne Des peuples cals Dans le cachot des tnbres. Ce livre, le voici : Le Code Noir de Louis XIV Une pice de thtre en quatre actes. A vous, maintenant, de la lire jusquau bout et den juger Landre Sahiri London, 10 / 05 / 2007 </li> <li> 8. 8 LLEESS PPEERRSSOONNNNAAGGEESS :: Louis XIV (1638-1715) : Roi de France, nomm sa naissance Louis-Dieudonn et surnomm par la suite le Roi-Soleil ou encore Louis le Grand. Philippe, Duc dOrlans (1640-1701) : Frre du roi Louis XIV. Le chancelier Michel Le Tellier (1603-1685) : Ministre des armes. Il se consacra essentiellement aux affaires de guerre. Jean Baptiste Colbert (1619-1683) : Contrleur gnral des finances, dit Surintendant . Le Marquis de Seignelay (1651-1690) : Fils de Jean Baptiste Colbert. Le 6 septembre 1683, la mort de son pre, il lui succda comme secrtaire dtat la marine de Louis XIV et le resta jusqu' sa mort. Le Marquis de Villars, dit Pierre de Villars, (1623-1698): Diplomate et conseiller d'tat. Le Pre Lachaise : Jsuite, un des plus connus des confesseurs du Roi. Les Evques de Paris, de Frjus, de Versailles, de Lyon Le Grand Matre des crmonies Michel Jean Amelot, Marquis de Gournay (1655-1724) : Conseiller dEtat, charg de la direction gnrale du commerce. </li> <li> 9. 9 Henri Pussort (1615-1697) : Conseiller dtat et lgiste franais, oncle de Colbert, fut membre du Conseil de justice de Louis XIV. Willie Lynch : Citoyen anglais, propritaire desclaves aux Antilles. Louis Sala-Molins : Professeur mrite de philosophie politique luniversit de la Sorbonne Paris. Dominique Torrs : Ecrivain, journaliste franaise, France 2. Frantz Fanon (1925-1961) : Psychiatre et crivain martiniquais Auteur de : Peau noire, masques blancs , Les Damns de la terre , etc. Observation trs importante pour la mise en scne : Les rles des personnages blancs peuvent tre tenus par des personnages noirs, et les rles des personnages noirs tenus par des personnages blancs, sans distinction de sexe, ni de taille. Un personnage peut, sous divers accoutrements, jouer plusieurs rles. Etant entendu quune uvre nest jamais vraiment acheve, libert est laisse au metteur en scne dapprofondir le texte et dy apporter les innovations ncessaires pour produire un spectacle grandiose, prodigieux, sans toutefois trahir. </li> <li> 10. 10 LLaannddrree SSaahhiirrii ______________________________________________ LLee ccooddee NNooiirr ddee LLoouuiiss XXIIVV </li> <li> 11. 11 PPRROOLLOOGGUUEE Voix off La journaliste franaise Dominique Torrs que voici, de la chane de tlvision franaise FRANCE 2, reoit sur son plateau le professeur Louis Sala-Molins. Grand reporter France 2, Dominique Torrs sest lance, en 1986, dans une enqute exemplaire, aprs avoir dcouvert, au Maroc, Lesclavage invisible , lesclavage dont on ne parle quasiment pas, et dont beaucoup doutent de la ralit mme. Esclaves , tel est le titre du livre de Dominique, publi en 1996 aux ditions Phbus. Le grand mrite de Dominique, cest de dcliner dans son livre, partir de reportages au long cours, une suite de rcits rigoureux du crime organis. Ces reportages portent sur les "petites bonnes" du Maroc vendues cinq ans, sur les "employes de maison" philippines squestres en France par de riches familles des mirats du Golfe, sur les punitions barbares et le travail dans des conditions atroces en Mauritanie... Dominique rapporte des faits, et ces faits parlent, nous parlent, parlent deux-mmes... Au bout de cette enqute, Dominique nous dit : Je suis parvenue une certitude, une seule : ce nest quen appelant le mal par son nom quon peut esprer lui donner un visage et un corps, et le combattre . Alors, avec Dominique, et avec le professeur Louis Sala-Molins, nous allons appeler les choses par leurs noms. A vous Dominique (Applaudissements). Dominique Torrs Mesdames et Messieurs, le spectacle que vous allez voir, dans un instant, raconte une trs longue histoire qui a lieu, </li> <li> 12. 12 il y a plus de quatre sicles, en 1685, Versailles, la Cour de Louis XIV, le Roi Soleil. Cest une adaptation du livre du professeur Louis Sala-Molins, que jai le plaisir et lhonneur de recevoir, maintenant et ici mme, sur ce plateau. Mesdames et messieurs, sous vos applaudissements, jaccueille M. Louis Sala-Molins, professeur mrite de philosophie politique luniversit de la Sorbonne, Paris. (Applaudissements). Merci professeur davoir accept notre invitation et bienvenue sur ce plateau. Louis Sala-Molins Tout dabord, permettez-moi de vous remercier de cet accueil chaleureux. Je vous en suis bien reconnaissant. Permettez-moi de saluer le metteur en scne et les acteurs. Jai eu lopportunit de voir la toute dernire rptition. Je dois dire que cest fabuleux ! Cest fantastique ! Je suis dautant plus heureux que ce spectacle puisse mieux faire connatre le Code Noir, tant entendu quon ma souvent reproch davoir crit un livre savant. Permettez-moi aussi de saluer le public. (Il se lve). Mesdames et messieurs, mes hommages (gestes). Merci, en tout cas, dtre venus si nombreux. (Applaudissements). Dominique Torrs Monsieur le Professeur, votre livre a t publi en 1987, aux ditions des Presses Universitaires de France et il sintitule : Le Code Noir . Il est sous-titr : Le calvaire de Canaan . Avant de voir ce spectacle qui en a t tir, </li> <li> 13. 13 dites-nous un mot de votre livre. Louis Sala-Molins Juste un mot. Mais, tout dabord, quest-ce que cest le Code Noir ? Cest ce que nous allons tantt savoir par la reprsentation, je veux dire le thtre. Pour moi, le thtre est primordial. En effet, le thtre, dans toute sa splendeur, a un pouvoir majestueux, comme le cinma, de nous renvoyer des images fortes pour mieux nous faire percevoir la ralit des choses, des tres et des faits. Le thtre a la magie des images quon a peine rendre dans un roman ou dans un essai. Et puis, le thtre, cest le point de rencontre entre le rel et limaginaire. Le thtre, cest un art total, en tant que prolongation et synthse de tous les arts, notamment la peinture, la dcoration, la chorgraphie, la danse, la musique, la mimique, la gestuelle, etc. Ceci dit, revenons mon livre, pour prciser que je lai conu comme un ouvrage de rfrence et d'analyse portant sur le Code Noir, sa lisibilit, sa longue vie au coeur de lhistoire de la France et de lhumanit, ses applications et ses consquences. Je me dois de prciser que, dans mes recherches sur le Code Noir et de son histoire, jai suivi les traces de Lucien Peytraud, dont le travail ralis en ce domaine force ladmiration, ainsi que les mthodes de William B. Cohen, Antoine Gisler, Carminella Biondi, entre autres. En particulier, la rigueur des analyses thoriques de Carminella Biondi ma impos ladhsion, page aprs page, de son splendide diptyque. Dominique Torrs Monsieur le Professeur, dites-nous : quelles sont les </li> <li> 14. 14 raisons ou les motivations profondes qui vous ont incit crire ce livre et parler spcifiquement du Code Noir ? Louis Sala-Molins Jai toujours considr et je considre encore, aujourdhui plus que hier, que le Code Noir est un document fondamental de notre humaine condition, au mme titre ou plus que la Bible, le Coran, les Veda et autres. Je dirai, reprenant lexpression du ministre Robert Badinter mon compte, que cest un document de rfrence incontournable . Or, moi, jai longtemps ignor lexistence du Code Noir. Et, javoue que jen ai vraiment honte. Du reste, mes enqutes mont rvl que je ne suis pas seul ignorer lexistence du Code Noir, mais il y a des millions et des millions de gens qui, malgr de nombreuses publications, malgr leur degr dinstruction, nen savent encore et toujours rien. Alors, je me suis senti dans lobligation dcrire ce livre, afin de faire connatre le Code Noir, den dvoiler la face cache ; cest aussi pour amener les gens regarder par deux fois les vrits officielles et les arguments dautorit, combattre les prjugs et les opinions prconues, les ides reues... Mon objectif, cest aussi de faire saisir la racine profonde du mpris terrible que certaines personnes portent sur les autres, ou que dautres personnes se portent sur elles- mmes, au point de se sous-estimer, de se dtester, de se har, de sabandonner au fatalisme, de vouloir changer de peau Cest enfin pour dire aux gens que, de par la loi mme de lexistence, toute personne ayant le souffle de vie en elle ne peut tre une nature morte ternelle. Mon souhait, cest, par-dessus tout, de rveiller les consciences, de contribuer la cration dune humanit nouvelle, dbarrasse de toutes les affres des idologies ngatives, </li> <li> 15. 15 nfastes. Dominique Torrs A vous entendre parler, professeur, on est tent de penser que, votre avis, il y a un danger rel ignorer le Code Noir, nest-ce pas ? Louis Sala-Molins Exactement ! Cest une abomination que dignorer le Code Noir. Lignorance du Code Noir favorise la continuit, voire la prennit de lesclavage, ne serait-ce quau plan mental. Voyez-vous, Madame Torrs, nous venons de clbrer le bicentenaire de labolition de lesclavage, le 10 mai dernier. Cela a donn lieu, ici et ailleurs, de multiples commmorations et clbrations. Labolition de lesclavage, dit-on, marque lavnement de la rintgration des hommes et des femmes de couleur dans la famille humaine do ils avaient t jects, plusieurs sicles durant, par lesclavage, nest-ce pas ? Dominique Torrs En effet ! Louis Sala-Molins Eh bien non ! Lesclavage, je veux dire lasservissement dtres humains par dautres tres humains, demeure encore de nos jours une ralit. Des millions denfants, dhommes et de femmes en sont encore et toujours victimes travers le monde, sous des formes diverses, et avec toutes sortes de subterfuges. Lesclavage demeure </li> <li> 16. 16 encore et toujours, tout simplement parce que labolition na pas tu le mal la racine : le Code Noir. Cest pourquoi, de mon point de vue, tous les tres humains devraient connatre le Code Noir, afin denrayer de leur mental le complexe dinfriorit pour les uns et le complexe de supriorit pour les autres, afin de tuer en eux les germes du racisme, du larbinisme et des discriminations de tous genres. Et, je vous le dis trs fra...</li></ul>