Suivi et éducation thérapeutique du patient atteint de polyarthrite rhumatoïde

  • Published on
    17-Sep-2016

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • 21 formation

    dossier

    Actualits pharmaceutiques n 509 Octobre 2011

    La polyarthrite rhumatode : prise en charge et rle du pharmacien

    Les objectifs du suivi du patient atteint de poly-arthrite rhumatode (PR) sont de restreindre les consquences de la maladie sur la douleur, les dciences articulaires et musculaires, les capacits fonctionnelles et la qualit de vie. Ceci sous-entend : de dnir les indications du traitement mdicamen-teux, des traitements physiques et de radaptation, des interventions ducatives et psychologiques, ainsi que des autres traitements non mdicamenteux ; dadapter les prises en charge sociale et profes-sionnelle ; de dnir les modalits organisationnelles de la prise en charge globale.

    Professionnels concernsLes professionnels concerns par le suivi du patient atteint de PR sont les mdecins gnralistes, les rhuma to lo gues, les mdecins de mdecine physique et de radaptation, les mdecins du travail, ainsi que

    les assistants de service social, les ditticiens, les ergothrapeutes, les masseurs-kinsithrapeutes, les orthsistes, les orthoprothsistes, les pdicures-podologues, les podo-orthsistes et les psycho logues.Lducation thrapeutique du patient est un proces-sus continu qui fait partie intgrante des soins. Elle est lenjeu de demain pour les pharmaciens.

    Suivi et ducation thrapeutiqueInformation du patientLinformation du patient est recommande ds le diagnostic pos. Elle doit tre personnalise et coordonne par le mdecin spcialis en rhuma-tologie et le mdecin traitant qui ont en charge le suivi du patient. Elle peut tre assure par diff-rents moyens : par le mdecin, mais aussi par des associations de malades, par le pharmacien, par la presse spcialise

    Suivi et ducation thrapeutique du patient atteint de polyarthrite rhumatode

    Une prise en charge adquate de la polyarthrite rhumatode par le patient permet

    de limiter laggravation des symptmes. Le comportement du malade vis--vis

    de son traitement ou de son mode de vie peut, en effet, avoir une inuence

    considrable sur lvolution de la maladie.

    Objectifs du suivi du patient atteint de polyarthrite rhumatodeAmliorer ltat de sant

    des patients.

    Amliorer lobservance

    thrapeutique.

    Amliorer la qualit de vie

    au quotidien.

    Place du pharmacien dans la polyarthrite rhumatodeLa polyarthrite rhumatode est une maladie rhumatismale

    inammatoire chronique dinstallation silencieuse volution lente.

    Sa prise en charge doit tre pluridisciplinaire. Le pharmacien

    est amen y participer, non seulement au niveau du dpistage

    des premiers signes de la maladie et de laccs aux soins, mais

    aussi au niveau de la dispensation et du suivi des traitements.

    Lofcinal renseigne sur les modalits dadministration des

    traitements et prvient les effets indsirables. En contact

    rgulier avec le patient, il est mme de signaler toute volution

    devant faire intervenir dautres professionnels de sant.

    Maladie parfois trs handicapante, la polyarthrite rhumatode

    peut avoir des rpercussions physiques, psychologiques et

    sociales importantes. Cest pourquoi le pharmacien dofcine

    peut orienter le malade vers des associations et autres structures

    permettant lapprentissage du vivre avec la maladie.

    Cest en ce sens quil prend sa place dans lducation

    thrapeutique du patient. B

    SIP

    /Jol

    yot

  • 22formation

    dossier

    Suivi et ducation thrapeutique du patient atteint de la polyarthrite rhumatode

    Actualits pharmaceutiques n 509 Octobre 2011

    ducation thrapeutiqueLducation thrapeutique de chaque patient atteint de PR est recommande. Dans ce cadre, elle est complmentaire de la prise en charge mdicale, ralise si possible par une quipe pluridisciplinaire en accord avec le mdecin spcialis en rhumato-logie et le mdecin traitant. Elle contribue au dvelop pement de comptences qui permettent au patient de : connatre et comprendre la maladie et ses traitements pharmacologiques et non pharmacologiques ; connatre les rgles de protection articulaire ; mettre en uvre des modications de son mode de vie (quilibre dittique, programme dactivit physique) ; apprendre mieux grer sa maladie et faire face aux problmes intercurrents ; impliquer son entourage dans la gestion de la maladie, des traitements et des rpercussions qui en dcoulent.Interventions psychologiquesLa prise en charge mdicale de tout patient atteint dune PR doit systmatiquement inclure lvaluation

    du retentissement psychologique. Lintervention dun psychologue ou dun psychiatre, conseille par le mdecin traitant ou le spcialiste, est une dci-sion qui relve du patient. Les modalits du soutien psychologique doivent tre personnalises.

    ConclusionLintrt des activits arobies et du renforcement musculaire dynamique dans le suivi de la PR nest plus dmontrer. Ils sont de plus en plus recommands alors quils taient traditionnellement dconseills aux patients souffrant de PR. Les traitements physiques, les interventions dittiques, ducatives et psychologiques sont complmentaires des traitements mdicamen-teux et chirurgicaux. Ils doivent tre systmatiquement envisags lors de llaboration du projet thrapeuti-que global. Cette prise en charge multidisciplinaire est aujourdhui particulirement mise en avant grce lducation thrapeutique du patient. La complexit de sa mise en uvre souligne limportance des rseaux de sant forms de professionnels de la sant, mdicaux et paramdicaux. Pourtant, laccessibilit tous ces soins est encore insufsante en France, et lducation du patient nest pas encore assez codie.

    Sbastien Faure

    Matre de confrences des universits,

    Facult de pharmacie, Angers (49)

    sebastien.faure@univ-angers.fr

    Batrice Bouvard

    Chef de clinique assistant,

    Service de rhumatologie, CHU dAngers (49)

    bebouvard@chu-angers.fr

    BibliographieAlbano MG, Giraudet-Le Quintrec JS, Crozet C, DIvernois JF. Characteristics and development of therapeutic patient education in rheumatoid arthritis: Analysis of the 2003-2008 literature. Joint Bone Spine. 2010; 7, 5: 405-10.

    Baudrant-Boda M. ducation thrapeutique et polyarthrite rhumatode. www.adiph.asso.fr/aprhoc/clermont2009/ETP_PR_M_Baudrant-Boga_CHU_Grenoble.pdf

    Pour en savoir plusSocit franaise de rhumatologie : La polyarthrite rhumatode. www.rhumatologie.asso.fr/04-Rhumatismes/grandes-maladies/0D-dossier-polyarthrite/sommaire-polyarthrite.asp La polyarthrite rhumatode. www.polyarthrite.info/

    Associations intervenant dans la polyarthrite rhumatodeAssociation franaise de lutte antirhumatismale (AFLAR)Pavillon Layani, Hpital de la Piti-Salptrire

    83 boulevard de lHpital, 75651 Paris cedex 13

    Tl. : 01 45 83 56 26. Fax : 01 45 83 30 08.

    Association franaise des polyarthritiques (AFP)53 rue Compans, Escalier 46, 75019 Paris

    Tl. : 01 40 03 02 00. Fax : 01 40 03 02 09.

    E-mail : afp@nerim.net

    Association nationale de dfense contre larthrite rhumatode (ANDAR)149 avenue du Maine, 75014 Paris

    Sites : www.polyarthrite-andar.org ;

    www.andar@polyarthrite-andar.com

    Numro vert : 0 800 00 11 59.

    Association des paralyss de France (APF)17-19 boulevard Auguste-Blanqui, 75013 Paris

    Tl. : 01 40 78 69 00. Fax : 01 45 89 40 57.

    Association pour les enfants atteints darthrite chronique (KOURIR)56 rue du Faubourg-Saint-Antoine, 75012 Paris

    Tl. : 01 43 46 62 00. Fax : 01 43 46 62 00. Dclaration dintrts : les auteurs dclarent ne pas avoir de conflits dintrts en relation avec cet article.

Recommended

View more >