Tobacco screening by healthcare professionals

  • Published on
    15-Apr-2017

  • View
    93

  • Download
    1

Embed Size (px)

Transcript

Role des professionnels de sante dans la lutte contre le tabac:

Healthcare professionals and the tobacco control From counsel to cessation

1

Patient FirstSMOKING HEALTH DEATH

Vision with Action CAN CHANGE the progression of tobacco use

Dans le cadre/optique du theme de ce congres Le Patient dabord , il nest plus permis pour nous, professionnels de sante soucieux de delivrer des soins de qualite, de ne pas inclure les conseils au sevrage du tabac dans notre pratique quotidienne. 2

Tobacco: Global epidemic 1 milliard of smokers worldwide 6 millions deaths/year (50%) , 600 000 of them are passive smokers1st preventable cause of mortalityPrincipal risk factor of the non-transmissible diseases (60% of mortality)

The biggest public health issue:In 2030, 70% of deaths will be caused by tobacco

Source: OMS:www.who.int/topics/tobacco

Le tabagisme est une epidemie mondiale6 M de deces tous les ans , donc 1 consommateur sur 2 va mourir de son tabagisme

Cest la 1ere cause des maladies evitables, et le 1 er facteur de risque des maladies non transmissibles dites maladies chroniques

Cest donc le plus grand enjeu de sante publique quaffronte les autorites sanitaires et si de nouvelles actions ne sont pas entreprises, le tabagisme sera la cause de 70% desdeces en 2030

ENJEU DE SANTEtheme du 8 congres de la SFT qui se tiendra a Paris en Novembre3

Tobacco use in Lebanon Number of smokers is the highest in the region and in the world

3500 preventable death/year

Among youth (13-15)Among adultsSmoked tobaccoprevalence (%)Current tobacco smokingCurrent cigarette smokingCurrent tobacco smokingCurrent cigarette smoking

Male41,917,743,232,3Female31,4633,820,5Total36,211,338,224,7

Youth: Global Youth Tobacco Survey, 2011; National, ages 13-15 (CDC)Adult: Lebanese National Tobacco Program survey, 2010; National, ages 18-100WHO Report on the Global Tobacco Epidemic, 2013

Selon les dernieres statistiques publiees par lOMS dans son rapport sur lepidemie tabagique en 2013, > 60% de la population libanaise fument, tout age confondu. Et les chiffres sont particulierement alarmants pour les garcons ages entre 13 et 15 ans.

MEDSPAD: Ecoliers 13-17ans 43% ont fume souvent dont 60,5% ts les jours, 8 cig/jour, age de debut=13 ans

4

Lebanon : the heaven for smokers

WHO: March 2004, Framework Convention on Tobacco Control (CCLAT) Signed by 168 countries (Lebanon)

Lebanon: March 2006, entered into force

Telle est la reputation des pays du cedre: le paradis des fumeurs et ceci malgre quil ait signe la convention cadre de lutte contre le tabagisme , les lois etant facilement contournables..

CCLAT:entre en vigueur OMS Fevrier 20055

Objectives of Tobacco control

Decrease the incidence of new users(teen-agers+++)

Increase quit-smoking rate Maintain abstinence at the long term

WHO Objective,2025: Tobacco-use by 30%

Health Professionals role

dans la prevention 1aire qui se fait au niveu des adolescents qui sont les plus vulnerables a laddiction en general et au tabagisme en pariculier et seci surtout dans les ecolesDans les hopitaux, les profesionnels de sante ont un role plutot dans larret du tabagismeA savoir que l1 des objectifs de lOMS pour 2025 , est la diminution du tabagisme de 30%6

Health professionals: well placed to make a difference

Image, expertise, professionalism

Different roles in the smoking cessation: Daily practice : advise, credible health information (risks, benefits), refer The model (47,5%): non smoker Boost smokers motivation to quit

Smoking by Healthcare professionals is a barrier to tobacco interventions

Sources: OMS(CCD ) Lebanon - Dental Students (3rd Year Students Only) Global Health Professions Student Survey (GHPSS) Center of Diseases Prevention and Control (CDC)

Les prof de sante, du fait de leur expertise, peuvent jouer un grand role dans larret du tabagisme au quotidien sur leur lieu de travail ou ils sont en contact permanent avec 80% de la population.On nomme professionnels de sante, toutes les personnes dans le domaine de la sante qui sont de 1 er recours cad en contact direct avec le patientscitons les medecins, les infirmiers, les sages-femmes, les dentistes, les pharmaciens, les etudiants

Le professionnel de sante sert de modele pour son patient dans 47,5% des cas. Et sil est fumeur, en plus de perdre sa credibilite, il sengage moins a promouvoir le sevrage. Donc un prof de sante non fumeur augmnete la motivation de son patient a l;arret

Charite bien ordonnee commence par soi-meme

68,8% US smokers, 3/5 dental students smokers in Lebanon want to quit

(80% of the population): 7

Health professionals: prevalence of smokers Variable between countries In the US, Prevalence is less than general population: LPN: highest prevalence (20,55%) Physicians :lowest (2,31%)Prevalence was stable between 2003-2007 In Lebanon, among 3rd year dental students: 1/3 smoke cigarette2/5 other tobacco products Smoking by Healthcare professionals is a barrier to tobacco interventions

Sources: US Department of Health and Human Sciences (JAMA, 2008)Global Health Professions Student Survey (GHPSS), WHO, CDC , 2010

le nombre de fumeurs parmi les prof de sante est tres variable selon les pays. Alors quaux USA, la prevalence chez les PS est < a celle de la population generale, au Liban, il semble quelle soit la meme ou plus, selon une enquete aupres des etudiants de 3 eme annee en medecine dentaire. Ce sont les seules donnees retrouvees.

8

HOSPITAL, because of its missions is: Major actor of the health politics Place to provide heath care Place for education and research Place of excellence, quality and security Place for patients, for workers, for visitors

Major actor in the tobacco control Improving quality of health care

Du fait de ses missions, lhopital Doit jouer un role vital, primordial dans le controle du tabagisme. Il doit ainsi sy impliquer activement, impliquant tous les acteurs internes depuis la direction.Lhopital nest pas un lieu ordinaire: il est a la fois un lieu de soins pour les patients, un lieu daccueil pour leurs familles et les visiteurs, et un lieu de travail(employes,medecins)9

HOSPITAL: public place Permanent contact between people and health professionals

145 hospitals/11886 beds 229 529 inpatient admissions/year Adding to this the outpatients, the medical staff, the students, the employees, the visitors30-40% of the Lebanese population/year

Source: Recueil national des statistiques sanitaires au Liban

Lhopital est un lieu public par excellence. Au Liban, 230 000 patients sont admis en interne/an auquels il faut ajouter les patients en externe, lequipe medicale, les etudiants, les employes et les visiteursAinsi, 30 a 40% de la population passe par lhopital chaque annee.

HSC: Par ex, en 2013, le nombre dadmissions dun hopital de 100 lits de la region de Beyrouth :In 8900, out 33000 (total de 41900)Sans compter les cliniques externes et les visiteurs 187Medecins, 124 infirmiers, 269 personnel autre et 47 etudiants

10

HOSPITAL: major actor of the tobacco control Principal actors are the healthcare professionals

Global Strategy: Motivation and implication of all the actors Adaptation of the project to the culture of the hospital Communication/Information Training of the healthcare professionals Lasting and continuous action Quit-smoking consultation Cooperation (Scientific societies, NGO)

Pour une meilleure performance de la lutte contre le tabac, tous les acteurs internes doivent etre impliques dans le cadre dune strategie globale. Des acteurs externes/ NGO, benevoles, societes savantes peuvent aussi y etre impliques. 11

Addiction=S x I X E

Substance:AddictiveAvailable

Individual factors:GeneticPsychologicalPsychiatric

Environment:Familial: - problems -consummationSocial: national exposition FriendsAddiction to tobacco is double:Physical (nicotine) (Fagrenstrom Test) Psycho-behavioral ( Horn Test)

Laddiction au tabac est maintenante signalee ds le DSM V sorti en 2013,Laddiction est la rencontre de 3 facteurs: Facteurs de risqueIndividu a des fc de vulnerabilite et de resistanceSocial: rentre dans les moeurs

Test de Horn est de 18 questions: Plaisir du geste; Relaxation; Anxiete; stimulation (intellectuelles); besoin absolu; habitude acquise

Les critres de trouble dutilisation du tabac sont les mmes que pour les autres substances alors que labus du tabac ne faisait pas partie du DSM-IV.La svrit des troubles est base sur le nombre de critres rencontrs: 2-3 critres indiquent un trouble lger; 4-5 critres, un trouble modr, et 6 ou plus, un trouble svre.La rmission rcente dun trouble est dfinie comme consistant en au moins 3 mois (et moins que 12) sans que des critres du trouble soient applicables (sauf celui de lenvie de consommer) alors que la rmission durable consiste en au moins 12 mois sans critres applicables (sauf lenvie ou craving). NVX: pas dabus ou dependanceet on a enleve le critere legal11 criteres de dependancenouveau introduit=cravingTROUBLE DE LUTILISATION DE LA SUBSTANCE.TABAC

12

Fagrenstrom TestPhysical addiction to nicotine

1. How many cigarettes do you smoke per day ?- 10 or less - 11 to 20 - 21 to 30- 31 and more01232. In the morning, how long after you wake up, do you smoke your first cigarette?- Less than5 minutes- 6 to 30 minutes- 31 to 60 minutes- After more than 1 hour 3210Interpretation- 0-1: No addiction- 2-3: Moderate addiction- 4-5-6: Strong addiction

Est un outil pour evaluer la dependance physique a la nicotine. Cest la version simplifiee. La question2 est primordiale.

13

Horn TestPsycho-behavioral addiction

18 questions Evaluation of the perceived effects: Pleasure of smoking Relaxation Anxiety Stimulation (Intellectual/Physical ) Need to smoke (absolute) Behavior (acquired)

Quand jetais etudiante en medecine et par la suite tout le long de ma pratique, je me contentais de noter sur le dossier medical, dans la rubrique facteurs de risque, tabac +/++/+++Imaginez un peu en 16 ans de pratique en tant quanesthesiste, dans le cadre de la consultation pre-op et en tant que reanimateur aux soins intensifs, ou la majorite des patients etaient fumeurs, ce que jaurai pau faire si javais ete formee pour laide au sevrage

Aujourdhui, quelle approche adopter?Il faut tout dabord oublier Le conseil minimal , qui consiste a demander au patient sil est fumeur, et dans ce cas on lui demande de prendre une brochure sur les risques du tabagisme Lapproche qui aujourdhui fait preuve defficacite, est la methode 5A des anglo-saxons qui est maintenant mondialement adoptee.Elle doit etre adoptee par tous les profe de sante de 1er recours. Appliquee systematiquement a tous les patients, elle amenerai des milliers de fumeurs a larret Cest une intervention breve les 5A correspondent a Ask (demander), Advice ( Conseiller), Assess (Evaluer), Assist (Aider) et Arrange (programmer)

14

Which approach in our daily practice?

Systematic screening of smokers Brief interventions: 5As

Ask, Advice, Assess, Assist, Arrange Highly-recommended evidence-based Brief and repetitive interventions (1 to 5 min)Empathy Listen without judgmentHELP SMOKERS TO PROGRESS TOWARD QUIT If individual action: 2% more will quit/year

Quand jetais etudiante en medecine et par la suite tout le long de ma pratique, je me contentais de noter sur le dossier medical, dans la rubrique facteurs de risque, tabac +/++/+++Imaginez un peu en 16 ans de pratique en tant quanesthesiste, dans le cadre de la consultation pre-op et en tant que reanimateur aux soins intensifs, ou la majorite des patients etaient fumeurs, ce que jaurai pau faire si javais ete formee pour laide au sevrage

Aujourdhui, quelle approche adopter?Il faut tout dabord oublier Le conseil minimal , qui consiste a demander au patient sil est fumeur, et dans ce cas on lui demande de prendre une brochure sur les risques du tabagisme Lapproche qui aujourdhui fait preuve defficacite, est la methode 5A des anglo-saxons qui est maintenant mondialement adoptee.Elle doit etre adoptee par tous les profe de sante de 1er recours. Appliquee systematiquement a tous les patients, elle amenerai des milliers de fumeurs a larret Cest une intervention breve les 5A correspondent a Ask (demander), Advice ( Conseiller), Assess (Evaluer), Assist (Aider) et Arrange (programmer)

15

The 5As approach

Systematic SCREENING

La 1ere question correspond au depistage systematique. Poser la question a tous les patients.Cest une intervention breve de 1-3 min, au grand max 5 min, tout depend de lexperiene du prof de sante.

< 6 mois, cest encore un arret recent, on ne parle pas encore danciens fumeurs

les 5A correspondent a Ask (demander), Advice ( Conseiller), Assess (Evaluer), Assist (Aider) et Arrange (programmer)16

ADVISE: counsels to quit Systematically to all smokers

Use terms related to health: good, bad, profits/risks

All tobacco products are bad for health

It is never too late to quit

The risks of the second-hand smoke

Le tabagisme est une question dADDICTION, donc maladie (non de volonte) : pas de lecon de morale. Il faut faire preuve de compassion et essayre de le comprendre.On utilisera des termes plutot lies a la sante. Ne pas dire cest mal ou c bien ce que tu faisOn fait comprendre au malade quil nest jamais trop tard darreter, quil y a toujours des benefices, t quon est la pour laider17

ADVISE: brief, clear, personalized counsels

Brief :3 minutes

Clear: It is important that you quit, and I can help you. It is never too late to quit and it is even better if you quit early.

Personalized : Symptoms, diseases Second-hand smoke ( children) Costs, Social issues

EMPATHY

Brefs au grand max 5 min, tout depend de lexperience du prof de santeClairs en insistant sur le fait quil y a des moyens pour arretre et quon peut laider.Personnalises:

Pour un malade age qui a deja des maladies, comme la bronchite chronique on peut lui parler du cancerLes plus jeunesde la mauvaise haleine, de leur performance au sportFemmes desirant tomber enceintes: des mefaits sur le bebeEntourage: enfants, maladesPauvrete: economie

Pour le Liban, on nepeut arler decon omie sur le prix, la cigarette netnt pas cher,/ aux autres ?loisirs , mais plutot en terme deconomie des depenses de la sante? Prix des medicaments

Le tabac et la pauvrete=cercle vicieux.Multinationales percent et contournent loi dans les pays en developpement et lImpact sur la sante +++ a son tour entraine lappauvrissemen de lEtat, et a titre individuel, les repercussions sur la sante vont augmenter larret de travail, donc a la lomgue gagner moins et de plus depenses pour payer...

Recommended

View more >