Dossier de presse Dossier de presse - RTE ?· Dossier de presse Dossier de presse 4 L’équilibre offre-demande…

  • Published on
    15-Feb-2019

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

Dossier de presse Dossier de presse

Lquilibre offre-demande dlectricit pour lhiver 2014-2015 Lquilibre offre-demande dlectricit pour lhiver 2014-2015 3

Sommaire

Communiqu de presse 5

1. Prvision de consommation 6

2. Disponibilit du parc de production 8

3. Risque modr de rupture dapprovisionnement 8

4. Situation europenne 10

5. Dispositif dajustement de loffre et de la demande dlectricit en temps rel 10

6. Gestion des situations tendues 11

7. Situation des rgions Bretagne et Provence-Alpes-Cte dAzur (PACA) 11

Dmarche mthodologique de RTE 13

Dossier de presse Dossier de presse

Lquilibre offre-demande dlectricit pour lhiver 2014-2015 Lquilibre offre-demande dlectricit pour lhiver 2014-20154 5

Dans des conditions mtorologiques normales, loffre et la demande dlectricit seront quilibres cet hiver. Les marges diminuent toutefois, en raison de la baisse de la production lectrique dorigine nuclaire et thermique, denviron 2 400 MW. Cela sexplique par une moindre disponibilit du parc nuclaire et par la fermeture de certaines centrales thermiques (fioul et charbon) qui ne rpondent plus aux normes europennes.

Lanalyse prvisionnelle offre-demande dlectricit rvle en outre une lgre hausse de la consommation aux priodes de pointe du matin et du soir par rapport lan dernier. La pointe de consommation pour cet hiver est estime 84 800 MW en janvier 2015.

Les capacits dexportation seront suffisantes sur toute la priode hivernale, notamment pour pouvoir rpondre aux ventuelles demandes de la Belgique.

En cas de grande vague de froid (avec des tempratures infrieures de 6 8C aux normales de saison), lanalyse de RTE montre que les niveaux dimportations ncessaires pour couvrir laugmentation de la consommation pourraient atteindre 4 300 MW fin janvier. Cela restera compatible avec les capacits dimportation du rseau lectrique franais.

Pour porter assistance la Belgique, si ncessaire, mais aussi en cas de tensions sur le rseau de transport dlectricit franais cet hiver, RTE pourra actionner diffrents moyens dont leffacement de la consommation disponible avec le mcanisme dajustement. Les acteurs du march pourront galement avoir recours au dispositif NEBEF, mcanisme permettant aux clients de valoriser les effacements sur le march de lnergie.

Cet hiver, les importations dlectricit seront ncessaires en janvier uniquement pour couvrir les besoins lors de la consommation du matin (jusqu 1 400 MW).

RTE prvoit que lquilibre entre loffre et la demande dlectricit sera assur pendant lhiver 2014-2015 en dpit de marges plus faibles que lhiver dernier. La consommation dlectricit restera stable, mais la disponibilit prvisionnelle du parc de production cet hiver sera en baisse par rapport lhiver dernier, denviron 2 400 MW. La France pourra recourir aux importations pour couvrir la consommation du matin en janvier, cependant les capacits dexportation seront suffisantes pour pouvoir notamment porter assistance la Belgique en cas de difficults.

Carole Ciss+ 33 (0)1 41 02 10 88 / +33 (0)6 68 07 62 71

carole.cisse@rte-france.comStephen Marie+33 (0)1 41 02 16 76 / +33 (0)6 29 69 12 16 stephen.marie@rte-france.com

Hiver 2014-2015 : la scurit lectrique prserve malgr une diminution des marges

C O M M U N I Q U D E P R E S S E

Contacts presse RTE

www.rte-france.comPour en savoir plus

RTE, Rseau de Transport dElectricit, est une entreprise de service. Notre mission fondamentale est dassurer tous nos clients laccs une alimentation lectrique conomique, sre et propre. RTE connecte ses clients par une infrastructure adapte et leur fournit tous les outils et services qui leur permettent den tirer parti pour rpondre leurs besoins, dans un souci defficacit conomique, de respect de lenvironnement et de scurit dapprovisionnement en nergie. A cet effet, RTE exploite, maintient et dveloppe le rseau haute et trs haute tension. Il est le garant du bon fonctionnement et de la sret du systme lectrique. RTE achemine llectricit entre les fournisseurs dlectricit (franais et europens) et les consommateurs, quils soient distributeurs dlectricit ou industriels directement raccords au rseau de transport. Avec 100 000 km de lignes comprises entre 63 000 et 400 000 volts et 47 lignes transfrontalires, le rseau gr par RTE est le plus important d'Europe. RTE emploie 8400 salaris.

Extrait de la campagne de communication RTE, Le rseau de lintelligence lectrique .

Dossier de presse Dossier de presse

Lquilibre offre-demande dlectricit pour lhiver 2014-2015 Lquilibre offre-demande dlectricit pour lhiver 2014-20154 5

Dans des conditions mtorologiques normales, loffre et la demande dlectricit seront quilibres cet hiver. Les marges diminuent toutefois, en raison de la baisse de la production lectrique dorigine nuclaire et thermique, denviron 2 400 MW. Cela sexplique par une moindre disponibilit du parc nuclaire et par la fermeture de certaines centrales thermiques (fioul et charbon) qui ne rpondent plus aux normes europennes.

Lanalyse prvisionnelle offre-demande dlectricit rvle en outre une lgre hausse de la consommation aux priodes de pointe du matin et du soir par rapport lan dernier. La pointe de consommation pour cet hiver est estime 84 800 MW en janvier 2015.

Les capacits dexportation seront suffisantes sur toute la priode hivernale, notamment pour pouvoir rpondre aux ventuelles demandes de la Belgique.

En cas de grande vague de froid (avec des tempratures infrieures de 6 8C aux normales de saison), lanalyse de RTE montre que les niveaux dimportations ncessaires pour couvrir laugmentation de la consommation pourraient atteindre 4 300 MW fin janvier. Cela restera compatible avec les capacits dimportation du rseau lectrique franais.

Pour porter assistance la Belgique, si ncessaire, mais aussi en cas de tensions sur le rseau de transport dlectricit franais cet hiver, RTE pourra actionner diffrents moyens dont leffacement de la consommation disponible avec le mcanisme dajustement. Les acteurs du march pourront galement avoir recours au dispositif NEBEF, mcanisme permettant aux clients de valoriser les effacements sur le march de lnergie.

Cet hiver, les importations dlectricit seront ncessaires en janvier uniquement pour couvrir les besoins lors de la consommation du matin (jusqu 1 400 MW).

RTE prvoit que lquilibre entre loffre et la demande dlectricit sera assur pendant lhiver 2014-2015 en dpit de marges plus faibles que lhiver dernier. La consommation dlectricit restera stable, mais la disponibilit prvisionnelle du parc de production cet hiver sera en baisse par rapport lhiver dernier, denviron 2 400 MW. La France pourra recourir aux importations pour couvrir la consommation du matin en janvier, cependant les capacits dexportation seront suffisantes pour pouvoir notamment porter assistance la Belgique en cas de difficults.

Carole Ciss+ 33 (0)1 41 02 10 88 / +33 (0)6 68 07 62 71

carole.cisse@rte-france.comStephen Marie+33 (0)1 41 02 16 76 / +33 (0)6 29 69 12 16 stephen.marie@rte-france.com

Hiver 2014-2015 : la scurit lectrique prserve malgr une diminution des marges

C O M M U N I Q U D E P R E S S E

Contacts presse RTE

www.rte-france.comPour en savoir plus

RTE, Rseau de Transport dElectricit, est une entreprise de service. Notre mission fondamentale est dassurer tous nos clients laccs une alimentation lectrique conomique, sre et propre. RTE connecte ses clients par une infrastructure adapte et leur fournit tous les outils et services qui leur permettent den tirer parti pour rpondre leurs besoins, dans un souci defficacit conomique, de respect de lenvironnement et de scurit dapprovisionnement en nergie. A cet effet, RTE exploite, maintient et dveloppe le rseau haute et trs haute tension. Il est le garant du bon fonctionnement et de la sret du systme lectrique. RTE achemine llectricit entre les fournisseurs dlectricit (franais et europens) et les consommateurs, quils soient distributeurs dlectricit ou industriels directement raccords au rseau de transport. Avec 100 000 km de lignes comprises entre 63 000 et 400 000 volts et 47 lignes transfrontalires, le rseau gr par RTE est le plus important d'Europe. RTE emploie 8400 salaris.

Extrait de la campagne de communication RTE, Le rseau de lintelligence lectrique .

La consommation journalire dlectricit est caractri-se par deux priodes de forte consommation :

Lquilibre offre-demande dlectricit pour lhiver 2014-2015 Lquilibre offre-demande dlectricit pour lhiver 2014-2015

Sur lensemble de lhiver 2014-2015, la consommation en nergie (MWh) est stable par rapport lhiver dernier. Toutefois, RTE constate une augmentation de la puissance consomme (MW) en priodes de pointe et inversement une diminution de celle-ci en priodes creuses.

RTE prsente pour chaque semaine de la priode dtude, les prvisions de consommation la pointe du soir (figure 1) et pour la consommation du matin (figure 2).

Ces deux prvisions sur la France continentale sont ralises pour des tempratures correspondant aux normales saisonnires. Elles sont compares la consommation ralise lhiver dernier ramene la temprature normale.

Ainsi pour cet hiver, la pointe de consommation condi-tions normales est estime 84 800 MW au cours de la deuxime semaine de janvier, la pointe du soir.

Pour mmoire, le niveau de la consommation varie trs sensiblement en hiver lorsque les tempratures baissent. Ainsi, lors de la vague de froid observe en France en fvrier 2012, le niveau de consommation dlectricit sest lev prs de 102 100 MW le mercredi 8 fvrier 2012 19h00 (maximum historique de la consommation franaise).

Pour lhiver 2014-2015, on estime quune baisse de 1C de la temprature moyenne pourrait entrainer une augmentation maximale de la consommation dlectricit de lordre de 2 300 MW la pointe de consommation de 19h00.

1. Prvision de consommation

Dossier de presse Dossier de presse

6 7

47 48 49 50 51 52 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13

DcembreNov. Janvier Fvrier MarsSemaines

/Mois

Puissance(MW)

HIVER 2013-2014(ralis de consommation ramen conditions normales)

HIVER 2014-2015(prvision de consommation conditions normales)

40 000

50 000

60 000

70 000

80 000

90 000

Figure 1 : Prvisions de consommation dlectricit la pointe du soir en France continentale

30 000

47 48 49 50 51 52 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13

DcembreNov. Janvier Fvrier MarsSemaines

/Mois

Puissance(MW)

HIVER 2013-2014(ralis de consommation ramen conditions normales)

HIVER 2014-2015(prvision de consommation conditions normales)

40 000

50 000

60 000

70 000

80 000

90 000

Figure 2 : Prvisions de la pointe de consommation dlectricitle matin en France continentale

30 000

62 200

67 400

72 500

MAX

MIN01:00 04:00 07:00 10:00 13:00 16:00 22:0019:00

CONSOMMATION DU MATIN08:00 14:00

POINTEDU SOIR

La consommation journalire dlectricit est caractri-se par deux priodes de forte consommation :

Lquilibre offre-demande dlectricit pour lhiver 2014-2015 Lquilibre offre-demande dlectricit pour lhiver 2014-2015

Sur lensemble de lhiver 2014-2015, la consommation en nergie (MWh) est stable par rapport lhiver dernier. Toutefois, RTE constate une augmentation de la puissance consomme (MW) en priodes de pointe et inversement une diminution de celle-ci en priodes creuses.

RTE prsente pour chaque semaine de la priode dtude, les prvisions de consommation la pointe du soir (figure 1) et pour la consommation du matin (figure 2).

Ces deux prvisions sur la France continentale sont ralises pour des tempratures correspondant aux normales saisonnires. Elles sont compares la consommation ralise lhiver dernier ramene la temprature normale.

Ainsi pour cet hiver, la pointe de consommation condi-tions normales est estime 84 800 MW au cours de la deuxime semaine de janvier, la pointe du soir.

Pour mmoire, le niveau de la consommation varie trs sensiblement en hiver lorsque les tempratures baissent. Ainsi, lors de la vague de froid observe en France en fvrier 2012, le niveau de consommation dlectricit sest lev prs de 102 100 MW le mercredi 8 fvrier 2012 19h00 (maximum historique de la consommation franaise).

Pour lhiver 2014-2015, on estime quune baisse de 1C de la temprature moyenne pourrait entrainer une augmentation maximale de la consommation dlectricit de lordre de 2 300 MW la pointe de consommation de 19h00.

1. Prvision de consommation

Dossier de presse Dossier de presse

6 7

47 48 49 50 51 52 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13

DcembreNov. Janvier Fvrier MarsSemaines

/Mois

Puissance(MW)

HIVER 2013-2014(ralis de consommation ramen conditions normales)

HIVER 2014-2015(prvision de consommation conditions normales)

40 000

50 000

60 000

70 000

80 000

90 000

Figure 1 : Prvisions de consommation dlectricit la pointe du soir en France continentale

30 000

47 48 49 50 51 52 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13

DcembreNov. Janvier Fvrier MarsSemaines

/Mois

Puissance(MW)

HIVER 2013-2014(ralis de consommation ramen conditions normales)

HIVER 2014-2015(prvision de consommation conditions normales)

40 000

50 000

60 000

70 000

80 000

90 000

Figure 2 : Prvisions de la pointe de consommation dlectricitle matin en France continentale

30 000

62 200

67 400

72 500

MAX

MIN01:00 04:00 07:00 10:00 13:00 16:00 22:0019:00

CONSOMMATION DU MATIN08:00 14:00

POINTEDU SOIR

Sur la base des derniers lments transmis par les producteurs, la disponibilit prvisionnelle du parc de production franais pour lhiver 2014-2015 est en baisse par rapport lhiver dernier, denviron 2 400 MW, notam-ment du fait du retrait dexploitation de certaines centrales thermiques au cours de lanne 2014. La diminution de la disponibilit prvisionnelle est aussi due une baisse de la disponibilit nuclaire.

Le dveloppement continu des nergies renouvelables permet nanmoins damortir la baisse observe.

Les stocks hydrauliques sont des niveaux proches de la moyenne des dernires annes. Pour les mois venir, la puissance prvisionnelle hydraulique disponible est stable par rapport celle de lhiver dernier.

2. Disponibilit du parc de production

Les figures 3 et 4 prsentent, pour chaque semaine de lhiver, la pointe de consommation du soir et lors de la consommation du matin, le bilan import/export en lectricit de la France permettant de satisfaire le critre de sret de la marge au risque 1% lors de la consomma-tion du matin et au risque 4% la pointe du soir. Ce bilan correspond la valeur maximale de production franaise qui pourrait tre exporte dans le respect du critre de sret ou le complment minimal quil serait ncessaire dimporter pour satisfaire ce critre.

Notons que les valeurs affiches, qui rsultent de la simulation dun grand nombre de scnarios de tempra-tu...