Le droit à l’information et le droit à l’oubli numérique.pdf

  • Published on
    22-Nov-2015

  • View
    46

  • Download
    1

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li><p> 1 </p><p>BANQUE DES MEMOIRES </p><p>Master 2 Droit de la Communication Dirig par les Professeurs Jrme Huet et Didier Truchet </p><p>2012 </p><p>Le droit linformation et le droit loubli numrique </p><p>Saholy Malet </p><p>Sous la direction du Professeur Emmanuel Dreyer </p></li><li><p> 2 </p><p>Master 2 Droit de la Communication Dirig par les Professeurs Jrme Huet et Didier Truchet </p><p>2012 </p><p>Le droit linformation et le droit loubli numrique </p><p>Par Saholy Malet </p><p>Sous la direction du Professeur Emmanuel Dreyer </p><p>Les opinions exprimes dans ce mmoire sont propres son auteur </p><p>et nengagent pas lUniversit Panthon-Assas </p></li><li><p> 3 </p><p>REMERCIEMENTS </p><p>Cette rflexion naurait pu tre mene sans mon Directeur de mmoire, Monsieur le Professeur Emmanuel Dreyer, que je tiens sincrement remercier, la fois pour son exigence bienveillante </p><p>et pour son humour, stimulant. </p><p>Je souhaite, de plus, adresser mes remerciements Monsieur le Snateur Yves Dtraigne, Vice-</p><p>Prsident de la commission des lois constitutionnelles, de la lgislation, du suffrage universel, du </p><p>Rglement et dadministration gnral, Membre de la commission snatoriale pour le contrle de lapplication des lois,Membre du Groupe de lUnion Centriste et Rpublicaine, pour mavoir reue, et mavoir fait part des derniers rebondissements communautaires en matire de droit loubli numrique . </p><p>Que Me Benot David, avocat de lassociation BAN PUBLIC soit galement remerci, pour notre entrevue sur ce mme sujet ; lacuit de loubli numrique est effectivement particulirement forte pour les anciens condamns. </p><p>Je remercie galement Monsieur Geoffroy Sigrist, attach parlementaire la Commission </p><p>Nationale de lInformatique et des Liberts, pour avoir pris le temps de me communiquer la vision de la CNIL. </p><p>Sans oublier Monsieur Paul Ackermann, rdacteur-en-chef du HuffingtonPost.fr pour son accueil </p><p>spontan, chaleureux, et son clairage sur le droit linformation . </p><p>Je voudrais enfin remercier tous mes Professeurs du Master II pour cette anne enrichissante, et </p><p>en particulier lun de ses Directeurs, Monsieur Didier Truchet, qui a encourag mes retrouvailles avec le Droit. </p></li><li><p> 4 </p><p>ABREVIATIONS </p><p>CDFUE Charte des droits fondamentaux de lUnion Europenne (2010/C 83/02) </p><p> adopte Nice le 7 dcembre 2000 </p><p>CEDH Cour Europenne des Droits de lHomme, (Strasbourg) </p><p>Conv. EDH Convention de sauvegarde des Droits de </p><p>lHomme et des Liberts fondamentales dite </p><p> Convention europenne des droits de </p><p>lhomme adopte dans le cadre du Conseil de lEurope le 4 novembre 1950 </p><p>CJUE Cour de Justice de lUnion Europenne (Luxembourg) </p><p>CNIL Commission nationale Informatique et Liberts </p><p>DDHC Dclaration des droits de lhomme et du citoyen du 26 aot 1789 </p><p>DUDH Dclaration universelle des droits de lhomme, adopte par lAssemble gnrale des Nations Unies le 10 dcembre 1948 </p><p>LCEN Loi n2004-575 du 21 juin 2004 pour la </p><p>confiance dans lconomie numrique </p><p>ONU Organisation des Nations-Unies </p><p>PIDCP Pacte international relatif aux droits civils et </p><p>politiques, adopt par lAssemble gnrale des Nations Unies le 19 dcembre1966 </p><p>TFUE Trait sur le fonctionnement de lUnion europenne </p><p>UE Union europenne </p></li><li><p> 5 </p><p>SOMMAIRE </p><p>REMERCIEMENTS ..................................................................................................................................... 3 </p><p>ABREVIATIONS .......................................................................................................................................... 4 </p><p>SOMMAIRE .................................................................................................................................................. 5 </p><p>Introduction ................................................................................................................................................... 6 </p><p>Linformation et loubli numrique, objets dun droit ?............................................................................ 6 </p><p>Partie I- Les enjeux du droit linformation et du droit loubli numrique ....................................... 21 </p><p>Titre 1 - Les enjeux du droit linformation ........................................................................................... 21 </p><p>Chapitre 1 Titularit de ce droit linformation ............................................................................. 21 Section 1 Le citoyen : le droit linformation .............................................................................................. 21 Section 2- Le journaliste: le droit sur linformation ......................................................................................... 23 </p><p>Chapitre 2- Supports numriques ........................................................................................................ 25 Section 1- La presse en ligne............................................................................................................................ 25 Section 2- Les sources grises ........................................................................................................................... 27 </p><p>Titre 2 - Les enjeux du droit loubli numrique .................................................................................... 29 </p><p>Chapitre 1- Titularit de ce droit loubli .......................................................................................... 29 Section 1 La personne physique .................................................................................................................... 29 Section 2 LEtat ? ........................................................................................................................................... 35 </p><p>Chapitre 2 Lgitimit des motifs ........................................................................................................ 36 Section 1 -Loubli numrique et lanonymat .................................................................................................... 36 Section 2- Loubli numrique et lamnistie ...................................................................................................... 37 Section 3- Loubli numrique et la rhabilitation ............................................................................................. 38 </p><p>Partie II Les limites .................................................................................................................................. 40 </p><p>Titre 1 Le droit linformation, limite du droit loubli numrique ? ................................................ 40 </p><p>Chapitre 1 Un devoir de mmoire ? .................................................................................................. 40 Section 1- Larchive, matriau ncessaire au journaliste ................................................................................ 40 Section 2- Lintrt lgitime de la communaut en matire dactualit ........................................................... 41 </p><p>Chapitre 2- Des limites lgales existantes en droit de la presse .......................................................... 43 Section 1- Lexception de bonne foi ................................................................................................................ 43 Section 2- Lexception de vrit ...................................................................................................................... 44 Section 3- Mise en uvre du droit de suite ................................................................................................ 46 </p><p>Titre 2- Le droit loubli numrique, limite ncessaire du droit linformation ? .............................. 49 </p><p>Chapitre 1 Les mythes du tout information ................................................................................. 49 Section 1- Information et intrt gnral du public .......................................................................................... 49 Section 2- Information, transparence et vie prive ........................................................................................... 50 Section 3 - Oubli, occultation de linformation et censure ............................................................................... 52 </p><p>Chapitre 2- Mises en uvre juridiques possibles................................................................................. 58 Section 1- Demande de suppression du contenu .............................................................................................. 59 Section 2- Demande de suppression dindexation ............................................................................................ 59 Section 3 -Dure de conservation des donnes ................................................................................................ 60 Section 4 - Mise en uvre communautaire envisage ...................................................................................... 62 </p><p>CONCLUSION ............................................................................................................................................ 65 </p><p>ANNEXES .................................................................................................................................................... 66 </p><p>BIBLIOGRAPHIE ...................................................................................................................................... 79 </p><p>TABLE DES MATIERES .......................................................................................................................... 85 </p></li><li><p> 6 </p><p>Introduction </p><p>Linformation et loubli numrique, objets dun droit ? </p><p>Chaque jour, notre monde, toujours plus boulimique dinformations, cre cinq exabytes de </p><p>donnes en ligne. Cette frnsie, favorise par internet, gnre autant de donnes, en un jour, que </p><p>celles produites depuis le dbut de lhumanit jusqu lanne 2003. 1 </p><p>Cest bien sr pour tous un immense accs la connaissance, qui reflte ltat desprit dominant </p><p>sur internet, qui est en partie celui du partage et de la gratuit. Aujourdhui, chacun est en mesure </p><p>de nourrir le rseau, de mettre en commun des informations, de les faire circuler, de ragir dans un </p><p>sens ou dans lautre. Toutes ces informations deviennent aisment accessibles grce la </p><p>puissance des moteurs de recherche. Les dernires gnrations de tlphones portables, de </p><p>tablettes numriques, augmentent les possibilits de connexions instantanes au web. Tout peut se </p><p>trouver, tout peut tre archiv, tout peut tre rcupr, un jour ou lautre. </p><p>Paralllement ce phnomne de socit, les individus commencent prendre conscience de la </p><p>somme de donnes livres sur eux-mmes et accessibles tous. Leur prsence sur le net laisse des </p><p>traces. Il sagit parfois dinformations mises en lumire par la presse, comme la participation des </p><p>faits dactualit. Ou encore, de faits relays par des entreprises au profit de leur communication </p><p>vers le grand public (marketing cibl). Des donnes personnelles peuvent aussi tre aisment </p><p>dposes sur la Toile , par des proches. La simplification lextrme des moyens de captation </p><p>dimages, de sons et de mises en ligne (smartphones avec une fonction vido) permet la mise en </p><p>ligne rapide de photographies, conversations ou de vidos caractre priv ou prises sur la voie </p><p>publique. Enfin, avec la mode des rseaux sociaux2 qui sinscrit comme une tendance lourde en </p><p>matire comportementale, ce sont les intresss qui vhiculent eux-mmes les informations </p><p>relatives leur personne. </p><p>Deux courants de rflexion saffrontent, face au vecteur dinformations tentaculaire quest le web. </p><p>Pour les premiers, le droit linformation doit tre plein et entier, et ne souffre aucune entrave. </p><p>Ils revendiquent le droit dobtenir toutes les informations, quels que soient le temps et lespace de </p><p>rfrence. Les donnes mme les plus anodines sont pour eux une matire premire de choix. </p><p> 1 Marie-Charlotte ROQUES-BONNET : Le droit peut-il ignorer la rvolution numrique ? 2010. page </p><p>582 2 Un tudiant en droit autrichien a ainsi obtenu dun rseau social 1224 pages dinformations collectes </p><p>depuis des annes sur lui. Des messages dont il avait demand la suppression taient toujours prsents dans </p><p>la base, rapporte la Commission europenne. </p><p> http://ec.europa.eu/justice/data-protection/document/review2012/factsheets/1_fr.pdf </p></li><li><p> 7 </p><p>Pour les seconds, qui soutiennent le droit loubli numrique , les informations non souhaites </p><p>devraient, dans une dmarche inverse, pouvoir tre effaces, lenvi. Ils exigent quelles puissent </p><p>tre tes de tous les supports numriques. </p><p>Sopposent en quelque sorte la mmoire et loubli </p><p>Les partisans du droit loubli numrique appellent de leurs vux linscription de ce droit </p><p>dans la Constitution, comme Alex Trk, ancien Prsident de la CNIL. </p><p>Les opposants brandissent, eux, un rvisionnisme numrique potentiel 1 ou ne manquent pas </p><p>dvoquer une aberration conceptuelle 2. </p><p>Ces prises de position tranches naissent de la nature profonde du sujet, quest linformation. Un </p><p>sujet auquel nul nest indiffrent. Nous pouvons retenir, avec Edgar Morin, le caractre </p><p>polyscopique de linformation, qui se prsente tantt comme mmoire, tantt comme savoir, tantt </p><p>comme message, tantt comme programme, tantt comme matrice organisationnelle 3. </p><p>Linformation nest lvidence pas anodine dans notre environnement et son impact se fait sentir </p><p> diffrents niveaux. </p><p>Les enjeux ne relvent pas de la seule technologie. La problmatique ne se rduit pas aux deux </p><p>fonctions : ENREGISTRER/SAVE , ou SUPPRIMER/DELETE . </p><p>Car le support sur lequel circule linformation nest autre que le World Wide Web : la Toile </p><p>en franais, un nom qui ouvre toutes les fentres de limaginaire: fils, liens, piges, connexions, </p><p>lchelle mondiale. </p><p>Ds lors que nous aurons repr le terme liens (donc lier voire re-lier ), nous aurons </p><p>galement identifi les enjeux sociologiques et philosophiques sous-jacents. Derrire ces </p><p>ordinateurs connects entre eux, il y a des humains. Une action sur le NET/INTERNET aura </p><p>une incidence dpassant lacte initial et un impact sur les individus. </p><p>Enfin, pourquoi et pour quoi - la mmoire comme loubli relveraient-ils dun droit ? Lenjeu </p><p>est galement juridique. Cest lobjet de la prsente rflexion. </p><p>Dailleurs, le droit linformation , et le droit loubli numrique existent-ils en droit </p><p>positif 4 ?</p><p> 1 Yann CLAEYSSEN : Oublions le droit loubli numrique ! La Tribune Edito et Opinions Point </p><p>de vue du Prsident d'ETO Digital, enseignant l'Universit de Paris-Dauphine - 6 mai 2010 2 Jean-Baptiste THOMAS-SERTILLANGES : Vers un droit loubli numrique : approche compare et </p><p>technico-juridique . In Revue de lInstitut du Monde et du Dveloppement : Vie prive, vie publique lre du numrique n1. 133 pages. Mai 2011. 3 Introduction la pense complexe, page 37 </p><p>4 Pour des raisons pratiques, nous crirons, dans le corps de ce mmoire, droit linformation et droit </p><p>loubli sans guillemets. </p></li><li><p> 8 </p><p>Droit linformation </p><p>Remarques pralables </p><p> Trois points peuvent, toujours en introduction, tre nots. </p><p>Tout dabord, si lexpression droit linformation suggre lide dune revendication, </p><p>cela sup...</p></li></ul>

Recommended

View more >