Psychotherapie carl rogers

  • View
    1.260

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • 1. PSYCOTHERAPIE CENTREAU CLIENT (Carl R. Rogers) par: Javier Mendieta Paz

2. Curriculum Vitae(resum)Javier Mendieta Paznovembre, 2003 N Potos le 7 fvrier 1953, bolivien, mari, 2 filles. Licenci enPsychologie a l Universit Catholique Bolivienne Saint-Paul , La Paz. Matrise en Education Suprieure l Universit Autonome Gabriel RenMoreno, Santa Cruz de la Sierra, Bolivie. Workshop en Bruxelles, Blgique. Thrapeute, Consulteur, Rechercheur et Professeur Universitaire temps complet. Directeur de projets sociaux, recherche, planification et ressources humains - Organisations de Coopration Internationales. Participation endivers cours de la spcialit. Facilitateur de cours de ressources humains et stratgies de ventes pour entreprises. Participation en sminaires et congrs. Publications textes et articles en revues et presse. Membres d institutionsprofessionelles, universitaires, sociaux et culturelles. Membres du Collge dePsychologues de Santa Cruz. On parle espaol, francais et anglais.Ordinateurs. e-mail:jmendietap@hotmail.com 3. IndexLa responsabilit du soi-mme dans la thrapieLe concept du soi-m meLexprience de lexplorationLa dcouverte des attitudes refusesLexprience de rorganisation du soi-m meLexprience du procsLexprience de la finalisationLe procs de devenir personneLa perception et lattitude vers le soi-m meLe progrs vers la prise de conscience de lexprience refuse 4. La responsabilit de soi-mmedans la thrapie 5. La raction inicielle du client devant unesituation non structur est de se percevoircomme une personne responsable de soi-mmeQuant la situation se presente structur le client peut exprimenter un sentiment de solitude volver 6. Le concept de soi-mme 7. Le concept de soi-mme est lefondement de la thrapie centre surle client Le concept du soi-mme or la structure du soi-mme peut seconsidr comme une configuration organise de perceptions dusoi-mme, admissible pour la conscienceIl est intgr par des lments telles comme les perceptions des propres caractristiques et capacites, les prcepts et concepts dusoi-mme parmis les autres et le moyen les qualits de valeurs qui se peroivent et sassocient avec les expriences et avec les objets et les objectifs et ideales qui seperoivent avec valeurs positives ou negatives 8. Lexprience delexploration 9. Au procs dexploration le client,commence a exprimer les propres changements Il craint, la fois quil souhait ce change. Eprouve les expriences dincongruence au moi. Quand est possible parler et exprimer librement les attitudes, on dcouvrent les contradictionsjamais avant dvoiles. Dans la thrapie se reconnaissent, rexaminent etsaffrontent les incohrences de la personne. 10. Dans la scurit de la relation et dans un climat psychologique chaudet manquant de menaces On permet lhonntete pour exprimer les incohrencesLa comprhension de savoir quun nouveau procs est-ilen train de se dvoiler tous dedant, ce qui donne au client la persistence pour continuer ce procs Bien que la douleur soit intense Les rapports sont-ils generalement volontairesDans lexprience on remarque le malaise impliqu dans la relation 11. La dcouverte desattitudes refuses 12. Le rsultatdelexplorationverbal desattitudes etCest la dcouverte desdes attitudes que le client aproblmesexprimeMais qui a refuser dans la conscienceChoses que jamais avaitpenser avant 13. Lexprience derorganisation du soi-mme 14. Limage de soi-mme doit se modifier pourinclure ces nouvelles perceptions delexprience La douleur dinclure ces attitudes refuses comme quelque part propre 15. 1) Changement lger (re-organisation lgere)Quant les expriences refuses sont lgerementincoherentes avec le soi-mme Se presente le malaise 16. 2) R-organisation drastiqueLe soi-mme et ses relations avec la ralit changent autant que plusieursaspects continuent intactsLe client peu traverser une dvastatrice tempte de douleur,confusion et chaosLa souffrance peut-tre associe avec des configurations de la personnerapidement changeantes orientes la nouvelle personne (nanmoins il peureculer et tout dabord avancer) Le client peu faire des progrs observables dans lexploration de son camp perceptuel, vers la reconstruction positive de sa personalit Aprs avoir un -insight- proffond et significatif le client peu plonger dans les tnbres, avec des ides de suicide et sentiments dsesprsQuant les conflits et les problmes parassent tre rsolu, la tension et lemalaise ne disparaissent sauf que puissent se prsenter dune faon plusmarque Postrieurement, les expriences amliorent pendant la seconde moiti duprocs thrapeutique 17. Lexprience du progrs 18. Le client peut exprimer les progrs ds le dbut de la thrapie En dcouvrant que les expriences refuses laissentde provoquer douleur ou anxite, cela lencourage pouravancerLa perception parmi laquelle peut-on reconstruire unsegment de lorganisation du soi-mme et que de a,ont peut trouver des nouvelles conduites, peut faireprofiter au client sa propre capacit pour faire desprogrs dans son auto-exploration Frquemment il arrive que les sensations plusdsagrables et dsespres se produisent plutt qula fin de la thrapie 19. Lexpriencede lafinalisation 20. Se presenten traitsgnraux et particuliersScurit et inscurit frquemment la conclusion de la thrapie, le client exprime de la peur, une sensation deperte et un contrecoup temporelle affronter seul la vie sans lappuis de la sssion thrapeutique 21. Le procs de devenir personne 22. Sren Kierkegaard: ..la cause du dsespoir lieu en ne pas choisirtre soi mme et que la manire plus proffonde dedsespoir est celle qui lu lindividus: tre quelquun diffrent de soi-mme 23. Dans le bout oppos du dsespoir setrouve lenvie dtre le mme quon est rellementDans cette lction se trouve la responsabilitplus proffonde de lhomme Lexprience du sentiment La dcouverte du soi-mme dans lexprience Louverture lexprience La confiance du propre organisme Lexprience du centre Le souhait dtre un progrs 24. Identifier la perception et lattitude du soi-mme 25. Change de la perception et delattitude vers soi-mme Avant la thrapie,la personne: le sentiment de ntre pas elle mmeElle ne sait pas quel est son soi-mmeAprs la thrapie, la personne:Saccepte soi-mmeSappercot comme une personne mritoireDigne de respectEmpathiqueSappercot dune manire plus indpendenteSpontane et authentiqueVraie 26. Le progrs versla prise de consciencede lexprience refuse 27. Que se passe-t-il psychologiquement quandlindividus traite avec le matriel refoul? Il exprime des sentiments viscraux Il symbolise adquatement ses expriences Symbolisation inadquate ou distorsion Symbolisation vs. concept de soi-mme Il n-y-a pas de symbolisation 28. Seulement quand le concept de soi-mme fut revis suffisamment comme pour accepter les expriences refuses, elles puissent tre symbolises videmment Le changement du soi-mme prcde,tout--fait que la rcupration du matrielrefus ou refoul 29. La russite la thrapie nous apporte laconscience une manire adequate diffrencie et symbolise des expriences et sentimentscomuns qui se trouvent en contradiction avec leconcept de soi-mme du client 30. RfferencesJASPERS, K. (1978). La Philosofie: breviarios. Mxique: Fond deCulture Economique.MASLOW, A. (1989). LHomme Autorralis: Vers unepsychologie de ltre. 8 ed. Buenos Aires: Troquel.MAY, et al (1963). Psicologa Existencial. Buenos Aires: Paids.ROGERS, C. (1986). Psicoterapia Centrada en el Cliente:Prctica, implicaciones y teoras. Buenos Aires: Paids.ROGERS, C. (1989). El Proceso de convertirse en persona.Buenos Aires: Paids.ROGERS, C. & STEVENS, B. (1980). Persona a Persona.Buenos Aires: Amorrortu.ROGERS & KINGET (1967). Psicoterapia y RelacionesHumanas. Teora y Prctica de la Terapia No-dirigida Tomo II.Madrid, Espaa.ROGERS, C. (1980). Grupos de Encuentro. Buenos Aires:Paids. volver