Rapport annuel 2008 - Centre Hospitalier de Luxembourg

  • View
    255

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Rapport annuel 2008 du Centre Hospitalier de Luxembourg - 4 rue Barblé - L-1210 Luxembourg

Text of Rapport annuel 2008 - Centre Hospitalier de Luxembourg

  • G6EEDGI 6CCJ:A '%%- q 8:CIG: =DHE>I6A >:G 9: AJM:B7DJG
  • %&

    HdbbV^gZ1 INTRODUCTION 031.1 Prfaces 041.2 Le CHL en bref 061.3 Les missions du CHL 081.4 Les valeurs du CHL 091.5 Les faits marquants de 2008 101.6 Les chi!res cls de 2008 12

    2 ORGANISATION 132.1 Les Organes de gestion 142.2 Le Comit mixte et le Conseil mdical 162.3 Les Comits consultatifs 172.4 Organigramme (au 30.07.09) 182.5 Dpartements et Services cliniques du CHL 202.6 Services administratifs et "nanciers 22

    3 PLAN STRATGIQUE 2008-2015 23

    4 ACTIVITS CLS 294.1 Nouvelles activits cliniques 304.2 La Qualit au CHL 344.3 Communication 374.4 Enseignement 394.5 La recherche au CHL 41

    5 PARTENARIATS 435.1 Partenaires 445.2 Reconnaissances en 2008 48

    6 COLLABORATEURS 49

    7 INFRASTRUCTURES 557.1 Constructions 567.2 quipements 587.3 Informatique 60

    8 CHIFFRES CLS CLINIQUES 638.1 Activit stationnaire 648.2 Activit clinique 678.3 Activit mdicale 71

    9 DONNES FINANCIRES 739.1 volution du patrimoine 74 9.2 Rsultats de lexercice 75

    HdbbV^gZ

  • %'

  • %(

    &>cigdYjXi^dc

  • %)

    Le fait marquant de lanne 2008 tait la r#exion ap-profondie mene au CHL sur la nouvelle gouvernance et la prparation dune nouvelle organisation interne touchant tous les domaines de linstitution et, plus particulirement, le domaine mdical et soignant. Depuis son ouverture il y a 32 ans, le CHL a considra-blement grandi et volu dans son fonctionnement. Il emploie aujourdhui prs de 2 000 salaris et son bud-get dexploitation et dinvestissement total dpasse, pour 2008, les 250 millions deuros. Lo!re de soins sest largie au cours des ans en mme temps que sest dveloppe une culture de la qualit quexigent les progrs de la mdecine et les nouvelles attentes des patients.

    Le CHL a voulu tenir compte de tous ces changements dans llaboration de son plan stratgique qui vise lhorizon 2015. Le CHL se veut innovant dans les nou-velles formes de prise en charge comme lhpital de jour ou le dveloppement du secteur ambulatoire, et sorganiser non plus sur base des structures classiques par spcialits, mais plutt autour de problmatiques de sant travers les centres multidisciplinaires et les cliniques monothmatiques. Le CHL continuera aussi simpliquer fortement dans le dispositif mdico-so-cial et collaborer troitement avec les rseaux de soins du pays, souvrant ainsi davantage sur le secteur extrahospitalier.

    Comme le montre ce rapport dactivits, le CHL met un accent particulier sur les missions spci"ques que la loi lui confre : dune part, dans les domaines de lensei-gnement et de la formation, et dautre part, dans celui de la recherche clinique et de laboratoire, qui est rali-se avec les partenaires luxembourgeois et trangers notamment dans le domaine des biotechnologies dans lequel le Luxembourg a dcid de sinvestir.

    AZbdiYjEgh^YZci

    Le secteur hospitalier est un acteur conomique de premire importance. Le CHL entend assumer ses res-ponsabilits en contribuant, par une gestion rigou-reuse, lemploi juste des moyens sa disposition et la matrise de ses dpenses conformment au prin-cipe de soigner mieux en dpensant mieux.

    Il me reste remercier, au nom de la Commission ad-ministrative, tous les acteurs du CHL et les encoura-ger poursuivre sur la voie du changement et de lin-novation au bn"ce de la sant de la population.

    Paul Mousel

  • AZbdiYj9^gZXiZjg\cgVa

    %*

    Dr Andr Kerschen

    Lanne 2008 est une anne toute particulire dans la vie du CHL : nouveau plan stratgique port par len-semble de linstitution, rorganisation du manage-ment tous les niveaux de lhpital, renforcement de la gestion dcentralise par lintroduction des direc-tions conjointes des dpartements et services par mdecins et soignants, cration des fonctions de di-recteurs adjoints, dveloppement de la gestion des risques, de la cellule communication, des procdures de conciliation. La liste des travaux raliss en 2008 est longue et tmoigne du souci dadapter lhpital aux exigences dune gestion dentreprise moderne et conforme aux attentes des patients.

    Un tel rapport est destin communiquer, lint-rieur et lextrieur de notre hpital, le bilan des acti-vits courantes aussi bien que des principales innova-tions et les vnements qui ont marqu lexercice 2008. lexception de la prsentation de lorganisa-tion interne telle quelle est mise en uvre depuis janvier 2009, ce rapport ne dborde pas sur lexercice 2009 ce qui explique, par exemple, que ny "gurent pas les rsultats de lenqute nationale sur la satisfac-tion des patients.

    Ce rapport - institutionnel - ne remplace pas les rap-ports dactivits par service tels que prvus par le plan hospitalier national et qui servent aux valuations des pratiques professionnelles et de revue des di!-rents indicateurs spci"ques par service. De mme, les nombreux projets cliniques labors dans les di-verses spcialits et, plus particulirement, ceux n-gocis travers les conventions dobjectifs et de moyens, ne sont pas encore repris dans ce rapport.

    Ce premier rapport dmontre, travers la multiplicit et la diversit des actions tous les niveaux de lhpi-tal, les e!orts considrables dploys par le CHL a"n de garantir au patient la qualit quil est en droit dat-tendre de nous.

  • %+

    Le CHL est administr par une Commission adminis-trative compose de 13 membres : 6 dlgus de ltat, 3 dlgus de la Ville de Luxembourg, 2 dl-gus de la Fondation Norbert Metz depuis la fusion avec la Clinique dEich, et 2 dlgus du personnel du CHL.

    Le Ministre de la Sant exerce la tutelle dans certains domaines prciss par la loi.

    Le CHL est dirig par un Directeur gnral assist dun Directeur mdical, dun Directeur des soins et dun Directeur administratif et "nancier. Ensemble, ils for-ment le comit de direction.

    Ouvert en 1976, aprs la runion de lHpital Muni-cipal nouvellement construit, la Maternit Grande-Duchesse Charlotte datant de 1936, et la Clinique Pdiatrique datant de 1966, rejoint en 2004 par la Clinique dEich, le CHL a aujourdhui une capacit de 579 lits et emploie 2 000 personnes actives dans plus de 50 mtiers. Parmi eux, on dnombre quelques 270 mdecins et un millier de personnel soignant.

    Les mdecins du CHL sont les seuls, parmi les centres hospitaliers du pays, qui travaillent comme salaris plein temps lhpital. Depuis sa fondation, le CHL est fortement engag dans des activits de forma-tion, denseignement ainsi que de recherche, missions qui lui sont con"es explicitement par la loi. De nom-breux services du CHL sont reconnus par les uni-versits des pays voisins en tant que terrain de stage et de formation pour les futurs mdecins, pharma-ciens ou biologistes. Plus de 1 400 mdecins en voie de spcialisation sont passs depuis 1976 au CHL pour tout ou partie de leur formation.

    Chaque anne, le CHL ralise quelques 26 000 admis-sions en hospitalisation et 400 000 patients passent

    'AZ8=AZcWgZ[AZ8=AViXgeVgaVad^Yj&%YXZbWgZ&.,*#>aVaZhiVijiYjciVWa^hhZbZciejWa^Xfj^Y^hedhZYZaVjidcdb^ZcVcX^gZZiVYb^c^higVi^kZZifj^Zhi\geVgaZh[dgbZhZiYVeghaZhbi]dYZhYjYgd^ieg^k#

    en ambulatoire, dans les consultations et dans les secteurs mdico-techniques. Le CHL a su adapter ses structures daccueil et dhospitalisation aux nouvelles formes de prise en charge et continue dvelopper les activits ambulatoires et dhpital de jour au mme titre quil soriente vers la cration de centres de comptence et vers la pluridisciplinarit organise autour de certaines pathologies.

    Le CHL sest galement engag rsolument sur la voie de la modernisation de son organisation interne. En 2008, il a dvelopp un nouveau plan stratgique pour les annes 2008 2015. Pour faciliter sa mise en uvre, lorganisation interne a t revue avec le re-groupement dune cinquantaine de services dans 13 dpartements cliniques. Ces entits sont, dornavant, gres en commun par mdecins et soignants. De mme, la Direction sest renforce pour faire face aux nouveaux d"s de lhpital.

  • %,

    Le Centre Hospitalier de Luxembourg regroupe aujourdhui quatre cliniques :

    LHpital Municipal, inaugur en 1976. Outre ses ser-vices gnraux de mdecine, de chirurgie et de psy-chiatrie, ce site hberge plusieurs services nationaux comme celui de la neurochirurgie, de lonco-hmato-logie, des maladies infectieuses et tropicales rares et de limmuno-allergologie.

    La Clinique dEich (Fondation Norbert Metz), qui, suite larrt grand-ducal du 3 octobre 2003, a t intgre et rattache au Centre Hospitalier de Luxem-bourg. Outre le rattachement administratif de la Clini-que dEich avec le CHL, cette fusion a permis la conso-lidation des services dophtalmologie, dORL et dorthopdie, ainsi que la mise en place des services de mdecine du sport et de prvention, de griatrie aigu et de soins palliatifs.

    La Maternit Grande-Duchesse Charlotte, inaugu-re en 1936. Elle a pour mission dassurer la prise en charge des grossesses et des pathologies spci"ques de la femme. La Maternit sest spcialise dans les grossesses haut risque. Elle sest dote dun service de procration mdicalement assiste avec son labo-ratoire de fcondation in vitro. La Clinique Pdiatrique (Fondation Grand-Duc Jean et Grande-Duchesse Josphine Charlotte) inaugure en 1966. Elle prend en charge les enfants depuis la naissance jusqu ladolescence. Elle hberge les ser-vices nationaux suivants : nonatologie intensive, soins intensifs pdiatriques, chirurgie infantile et psy-chiatrie infantile. Elle dispose de son propre service de radiologie pdiatrique ainsi que dun ventail trs large de spcialits mdicales et chirurgicales.

  • %-

    Ses missions se dclinent comme suit : - Il est hpital aigu : Lorganisation et les moyens du

    CHL sont centrs sur la prise en charge des patholo-gies aigus, des pathologies graves, des urgences chirurgicales et mdicales, et des soins intensifs.

Recommended

View more >