Un espoir est né à Marseille

  • View
    259

  • Download
    14

Embed Size (px)

Text of Un espoir est né à Marseille

  • Toulon accueilleMontpellier pourun chaudderbyP.30

    UUnn eessppooiirr eessttnn MMaarrsseeiillllee

    Le centre de recherche en oncologie Inserm-Universit de la facde La Timone travaille, avec le laboratoire Roche, la mise aupoint dun mdicament capable de traiter le cancer du pancrasqui touche 7000 personnes en France. Les premiers essaiscliniques nauront pas lieu avant trois ans. / PHOTO FRDRIC SPEICH P.II

    RUGBY - TOP 14

    INCENDIE TARTONNE130 hommesluttent contreles flammes P.12

    ANCELLELes vacances la neige avec unsoleil majusculeLes tempratures grimpent, mais lesskieurs aussi. La station du Champsauraffiche toujours ses 70 cm de neige ausommet du domaine. / STPHANE DUCLET P.10&11

    Htel La Bonne EtapeChemin du Lac - 04160 Chteau-ArnouxTl. +33(0)4 92 64 00 09 Fax +33(0)4 92 64 37 36www.bonneetape.com - info@bonneetape.com

    Restauranttoil Guide Michelin

    Dner 19h30le Samedi 3 Mars 2012

    Menu spcial truffeUnique et phmre

    Tarif : 115DHors boissons

    CCAANNCCEERR DDUU PPAANNCCRRAASS

    DIGNE-LES-BAINS

    Unmusher championdEurope P.566

    5349

    Achatd'Or

    et de bijoux d'occasion Paiement immdiatPice d'identit exige

    0 805 69 67 12

    ManosqueRsidence Etoile

    Rue des heures claires(Prs de la gare routire)

    Sisteron155 AvenuePaul Arne

    Chercheur dOr France

    PRSIDENTIELLEChahut Bayonne, Sarkozycharge le PS P.III

    La taxeHollande faitpeur lOMet la L1La proposition du candidat PS la prsidentielle visant imposer 75% les revenus annuels de plus d1M agite le monde du foot P.2

    OMValbuena, touch la cuisse, absent aumoins 10 jours P.28

    VENDREDI 2 MARS 2012 ALPESlaprovence.com / 1,00

    0 20264 - 302 - 1,00 E - 0

    CAHIER1 - No 5375

    *Journal respectueux de l'environnement, 100% papier recycl

    -- 81877

    77818

    Exemplaire de onclebob [Email:press@iter.org - IP:193.52.216.130]

  • Frdric Thiriez /prsident de la Ligue defootball professionnel : "Si cette propositionaboutit, le championnat de France serait relguen deuxime division europenne. Ce projet d'hy-pertaxation, ce serait la mort du foot franais. Jecrains lexode des joueurs ltranger. Tout lemonde slve contre les dlocalisations, maiscest exactement ce que lon va faire."

    David Douillet / ministre des sports : "Si cettemesure passe, les joueurs partiront instantan-ment de France. Cest totalement dmagogique."

    Philippe Piat / prsident de l'Union nationaledes footballeurs professionnels : "Je ne croispas que cela inciterait les joueurs au dpart, par-ce qu'il faudrait dj que les joueurs concernstrouvent mieux l'tranger. Mais cela freinerait

    l'arrive sur notre territoire de joueurs en prove-nance d'autres pays."

    Rolland Courbis/consultant RMC Sport : "Sinous perdons les 25 meilleurs joueurs de notrechampionnat, au niveau des droits TV, ce seraitun massacre."

    Vikash Dhorasoo / ex-footballeur du PSG,soutien de Franois Hollande : "Que les footbal-leurs soient plus ou moins riches ou quils aillentjouer Arsenal ou Manchester United, je nen airien foutre ! Et que le niveau de la L1 baisse, jemen fous compltement ! Moi, ce qui mimporte,cest que le quotidien de ceux qui galrent et quisouffrent parce quils nont pas de pouvoirdachat ou parce quils ne peuvent pas se loger,samliore."

    D h a b i t u d e l g r e ,lambiance dans le ves-tiaire de lOM sest alour-die ces dernires heures. La fau-te au couac enregistr Brest et la huitime place actuelle ?Aux multiples blessures qui d-ciment leffectif de Didier Des-champs ? Non, pas du tout. Unintrus sest invit au centre Ro-bert Louis-Dreyfus pour y se-mer le trouble et animer lesconversations entre joueurs.

    Il se nomme... Franois Hol-lande. Le candidat socialiste la prsidentielle fait actuelle-ment frmir SouleymaneDiawara et ses partenaires avecsa proposition de taxer hau-teur de 75 % les revenus an-nuels suprieurs au milliondeuros.

    Une telle disposition touche-rait seize Olympiens (survingt-deux), mais galement Di-dier Deschamps. Alors, on cau-se volontiers politique et cono-mie sur les hauteurs de La Com-manderie ces temps-ci. Et a ja-se...

    Lincomprhension rgne."Cette volont de nous prendrepresque tout notre salaire mechoque un peu, grince AndrAyew. Mon argent, je ne lai pasvol." "Si je suis favorable pouraider les gens, on est contre cettemesure, renchrit Jrmy Mo-rel. Il ne faut pas faire nimporte

    quoi non plus." Fidle lui-m-me, Souleymane Diawara nyva pas par quatre chemins. Il as-sne : "75% d'impts, c'est abu-s ! Le championnat de Franceva mourir petit feu."

    Une situation qui inquitetout particulirement DidierDeschamps qui, depuis ltdernier, doit dj composeravec des restrictions budgtai-

    res substantielles. "Cela auraitdes consquences importantessur le football franais, prditl'entraneur. Les joueurs de no-tre championnat pourraienttre amens partir ; dans le m-me temps, attirer des trangersdeviendrait de plus en plus diffi-cile... Tous les clubs franais se-raient concerns, pas seulementlOM."

    Dj en proie des difficultsconomiques (un dficit de15 millions deuros est annoncen juin), le club olympien per-drait invitablement en comp-titivit et en attractivit. "Si cet-te mesure est adopte, tout le

    monde quittera la Ligue 1 ! esti-me lagent Christophe Hutteau,qui gre notamment les int-rts de Mathieu Valbuena. Il se-rait alors plus intressant pourles joueurs dvoluer dans ungrand club belge, plutt que derester en France. Celle-ci devien-drait le centre de formation deschampionnats anglais, espa-gnols, italiens, allemands, voirerusses."

    Alors que le milieu du footcampe sur une rputationdindividualisme forcen, cer-tains la jouent collectif et lar-gissent le dbat, limage deDiawara : "Imaginez pour les en-

    trepreneurs : comment vou-lez-vous donner envie de crerdes entreprises, d'investir dansl'conomie du pays ?"

    Passes ces considrations,un sujet proccupe les Olym-piens : leur avenir.

    Lhypothse dune expatria-tion prmature, unique re-

    cours pour chapper ce pro-jet, commence germer dansleurs esprits.

    "Lexode deviendrait invita-ble, peu de joueurs accepte-raient de telles conditions sala-riales, estime Morel. Il ne fautpas oublier que notre carrireest relativement courte. On ga-gne beaucoup dargent, effective-ment, mais on doit galementpenser prparer notre avenir.Pour devenir professionnels, ona sacrifi nos annes dtudes."

    Un constat que partageDiawara, qui clbrera ses34 ans en dcembre : "On ne vapas se voiler la face : cela me fe-

    rait rflchir pour la suite de macarrire. Mais je ne suis pas leseul, je suis persuad que beau-coup de footballeurs partiront sicette proposition venait pas-ser. Franchement, je ne pensepas que ce soit une bonne ide."

    Voil au moins un point quifai t l unanimit l OM lheure actuelle.Fabrice LAMPERTI, Philippe LARUE

    et Jean-Claude LEBLOIS

    Proche de Franois Hollande, lemai-re des 1er et 7e arrondissements deMar-seille, Patrick Mennucci (PS) dfend laproposition de son candidat.

    Quelles sont les modalits de ceprojet?Si vous gagnez 999 000 euros par

    an, rien ne change, vous tes toujoursimpos 53% de vos revenus. En re-vanche, au-dessus du million, vouspassez 75% sur la tranche margina-le. titre dexemple, avec 1200000de revenus, vous ntes pas impos 75% sur lensemble mais seulementsur les 200000 euros qui dpassent.

    On taxe cette mesure de dmago-gique...En quoi ? Avec nous, ceux qui gagne-ront beaucoup, paieront beaucoup.Cest linverse du bouclier fiscal de Ni-colas Sarkozy. Cest une loi dgalit,qui fera rentrer 2,3 milliards dans lescaisses de ltat...Vue la situation conomique, nous

    avons besoin de rentre fiscale. Oui, jeprfre que largent soit pris ceuxqui encaissent plus dun million

    deuros, plutt quaux salaires modes-tes.

    Des joueurs pros, lOM commeailleurs, se disent choqus..."Moi, ce qui me choque, cest quilssoient choqus ! Quand on a la chancedavoir un talent qui vous permet de ga-gner autant dargent, si jeune, on doitfaire preuve de solidarit et pasdgosme. Dautant plus en venant,comme la plupart, de milieux populai-res et que vos supporters ne roulent passur lor... En revanche, je nen ai enten-du aucun slever contre une TVA socia-le qui pnalise tous les Franais."

    Certains prdisent une fuite deshauts revenus ltranger..."Mais les footballeurs partent dj pres-que tous ltranger ! Demanire gn-rale, la plupart des riches sont plus pa-triotes que Sarkozy ne le croit. Quandon aime son pays, on a envie dy vivre etde participer leffort national".Propos recueillis par Laurent DANCONA

    ' RUGBYAucun club franais n'est capable de payer un joueur 1 million d'eurospar an. Selon la Ligue nationale de rugby, la moyenne des 30 plusgros salaires du Top 14 est de 240 000 euros annuels net. SbastienChabal et Jonny Wilkinson, en cumulant salaire et revenus annexes,pourraient ventuellement tre concerns.' BASKETPour dpasser le million d'euros annuel, il faut tre une star de l'Euro-ligue, la plus prestigieuse des coupes d'Europe ou jouer en NBA.' HANDBALLNikola Karabatic, joueur le mieux pay du championnat de France,tournerait autour de 600 000 euros par an selon son agent.' ET AUSSI...Tennismen (Jo-Wilfried Tsonga, Marion Bartoli, Gilles Simon), rally-men (Sbastien Loeb, Sbastien Ogier), entre autres, ont choisi de neplus tre rsidents en France. Donc, pas dimpt pour eux.

    120 150Cest le nombrede joueurs de footballen Ligue 1 concernspar la mesurepropose par FranoisHollande, soit un quartdes effectifsdu championnatde France.

    DANS LES AUTRES SPORTSLES RACTIONSLE CHIFFRE

    La proposition de Franois Hollande asurpris Jean-Franois Nys. Ce spcialistede lconomie du sport, qui enseigne lUniversit de Limoges, sinterroge surle bien-fond de ce projet et sur sa faisa-bilit, si jamais le candidat socialiste ve-nait tre lu."Comment cette disposition serait-el-

    le p