8ème JEUX DE LA FRANCOPHONIE ABIDJAN, Côte cloud. ?· Prévention du paludisme Pour les sujets provenant…

  • Published on
    12-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li><p>Guide mdical-8mes Jeux de la Francophonie-Abidjan 2017/ CSLD/CNJF </p><p>8 me JEUX DE LA FRANCOPHONIE </p><p>ABIDJAN, Cte dIvoire-2017 (20-31 Juil let 2017) </p></li><li><p>Page | 1 </p></li><li><p>Page | 2 </p><p>Sommaire LISTE DES TABLEAUX...2 LISTE DES ANNEXES 2 INTRODUCTION .3 1. OBJECTIFS DE LA COMMISSION SANTE DU CNJF ..3 2. COMPOSITION DE LA COMMISSION MEDICALE DU CIJF .3 3. LA SANTE EN COTE DIVOIRE .4 </p><p>3.1. Population et esprance de vie la naissance ...4 3.2. Situation gographique et limites .. .4 3.3. Climat . 4 3.4. Profil epidemiologique ..5 3.5. Systme de sant ivoirien 5 3.6. Prestation de sant ..5 3.7. Contrle de maladies transmissibles 5 3.8. Produits sanguins et derives 6 </p><p> 4. LA COUVERTURE MEDICALE DES 8EMES JEUX DE LA FRANCOPHONIE 6 </p><p>4.1. Dispositif de la couverture medicale 6 4.2. Prorammation des operations de couverture medicale .. 8 4.3. Personnel deploy 13 </p><p> 5. PREVENTION ET HYGIENE ALIMENTAIRE 15 </p><p>5.1. Prevention du paludisme ... 15 5.2. Surveillance de lhygiene alimentaire 16 </p><p> 6. CONTROLE ANTIDOPAGE 17 </p><p> 7. MEDICAMENTS ET OFFICINES PRIVEES DE PHARMACIE . 17 </p><p> 8. ASSURANCES DES JEUX . 17 9. ANNEXES . 18 </p></li><li><p>Page | 3 </p><p>LISTE DES FIGURES </p><p>Figure n1 : Polyclinique du Village des Jeux </p><p>Figure n2 et 3 : Installations de la Polyclinique </p><p>Figure n4 : Stade Flix Houphout Boigny </p><p>Figure n5 : Parc des sports de Treichville </p><p>Figure n6 : Stade Champroux de Marcory </p><p>Figure n7 : Palais de la culture de Treichville </p><p>Figure n8 : Institut Franais dAbidjan </p><p>Figure n9 : Muse des Civilisations de Cte dIvoire </p><p>Figure n10 : Bibliothque Nationale de Cte dIvoire </p><p>Figure n11 : CHU de Treichville </p><p>Figure n12 : CHU de Cocody </p><p>Figure n13 : Institut de Cardiologie dAbidjan </p><p>Figure n14 : PISAM Cocody-Corniche </p><p>Figure n15 : Polyclinique Htel Dieu de Treichville </p><p>Figure n 16 : Polyclinique Farah de Marcory </p><p>LISTE DES TABLEAUX </p><p>Tableau n 1 : Profil climatologique prvisionnel du mois de juillet 2017 Abidjan </p><p>Tableau n 2 : Tableau synoptique des consultations et soins la Polyclinique du Village des Jeux </p><p>LISTE DES ANNEXES Annexe 1 : Composition de la commission sant et lutte contre le dopage Annexe 2 : Le site des jeux Annexe 3 Contact des points focaux Annexe 4 : Demande dimportation de mdicament et matriels biomdicaux Annexe 5 : Demande dimportation de dons de mdicaments Annexe 6 : Liste de mdicaments disponibles a la pharmacie du village </p></li><li><p>Page | 4 </p><p>Introduction La commission sant du CNJF est responsable de la couverture mdicale des athltes, des dlgations des pays prsents, des arbitres et juges, des bnvoles et des spectateurs. Elle propose des services de sant de qualit, sans ruptures, organiss et efficaces dans le respect des normes internationales sur les sites sportifs, culturel, le village et les sites dhbergement. Elle est galement charge, par la dlgation de la commission mdicale internationale du CIJF dassurer une partie du contrle du dopage. Pendant les jeux des bnvoles apporteront leur soutien la commission sant du CNJF Ce guide de sant contient lorganigramme de la commission sant du CNJF, lorganigramme de la couverture sanitaire (les procdures, les numros de tlphone, les adresses,) et les mdicaments des jeux de la francophonie dAbidjan 2017. </p><p>1. Objectifs de la commission sant du CNJF Lobjectif principal de la commission sant des VIII mes jeux de la francophonie dAbidjan 2017 est de proposer un service de sant efficace tout en respectant lenvironnement et les rgles antidopages. La commission, dans cet objectif, proposera des services de sant pouvant rpondre aux principes fondamentaux mentionns ci-dessous : </p><p> Assurer tous les participants un environnement sain et sr Assurer des services mdicaux suffisants et efficaces aux athltes et artistes, </p><p>aux arbitres et juges, aux officiels des dlgations, aux mdias et aux volontaires ; </p><p> Assurer un service de mdecine conforme au standard international pour les comptiteurs, </p><p> Mettre en place un dispositif sanitaire pour les sites de comptition et dhbergement, au village des jeux </p><p> Contrler la chaine alimentaire et leau conformment la rglementation en vigueur en Cte dIvoire </p><p> Lutter contre le dopage en respectant les rgles de lAgence Mondiale Antidopage (AMA) et les rgles de la commission mdicale internationale du CIJF. </p><p>2. Composition de la commission mdicale du CIJF La commission mdicale internationale du CIJF et la commission sant du CNJF sont responsable de lorganisation et de la surveillance gnrale des services de sant qui seront proposs dans le cadre des VIII mes Jeux de la Francophonie dAbidjan 2017 et en particulier de lapplication des rgles concernant la lutte contre le dopage. La commission internationale est compose des membres ci-dessous : </p><p>- Dr Zakia BARTAGI (Tunisie) - Dr Amadou TCHIWAKE (Niger) </p></li><li><p>Page | 5 </p><p>- Dr Modibo TRAORE (Gabon) </p><p>3. LA SANTE EN COTE DIVOIRE 3.1. Population et esprance de vie la naissance </p><p> La Cte dIvoire compte prs de 25 millions dhabitants dont plus de 4,5 millions dans la capitale conomique, Abidjan. Lesprance de vie la naissance est en moyenne de 58,01 ans (2016). </p><p>3.2. Situation gographique Situe en Afrique occidentale, dans la zone subquatoriale, entre le 10me degr de latitude Nord, le 4me et le 8me degr de longitude Ouest, la Cte dIvoire couvre une superficie de 322 462 Km. Elle est limite au Nord par le Burkina Faso et le Mali, lOuest par le Libria et la Guine, lEst par le Ghana et au Sud par le Golfe de Guine. </p><p>3.3. Climat Le climat est de type tropical humide, avec une pluviomtrie annuelle variant entre 2300 mm au sud et 900 mm au nord. Les tempratures sont gnralement leves avec une moyenne de 30C. Le profil climatologique et gomorphologique a une forte influence. </p><p>Les donnes climatologiques du mois de juillet pour le district dAbidjan sont comme suit. </p><p>Tableau n 1 : Profil climatologique prvisionnel du mois de juillet 2017 Abidjan </p><p>District dAbidjan Constantes mtorologiques Temprature minimale moyenne en C 23,3 Temprature maximale moyenne en C 28 Humidit relative moyenne minimale en % 76,4 Humidit relative moyenne maximale en % 96,4 Vitesse moyenne du vent maxi. Instantane en m/s 6,2 Force du vent maxi. Instantane observe en m/s 11 Quantit moyenne de pluie en mm 133,8 </p><p>3.4. Profil pidmiologique Le profil climatologique et gomorphologique a une forte influence sur le facis pidmiologique de la Cte dIvoire qui est domin essentiellement par les maladies infectieuses et parasitaires, notamment la Malaria ou Paludisme. Cela implique pour les voyageurs des prcautions prendre. </p><p>3.5. Systme de sant ivoirien </p></li><li><p>Page | 6 </p><p>Le systme de sant ivoirien prsente une organisation de type pyramidal deux versants (versant prestataire et versant gestionnaire) et trois niveaux de soins. Le niveau primaire est constitu de plus de 2800 Etablissements Sanitaires de Premiers Contacts (ESPC) publics. Le niveau secondaire compte plus de 200 hpitaux rgionaux et gnraux publics. Le niveau tertiaire se compose de 04 centres hospitaliers universitaires et 4 instituts publics spcialiss dont lInstitut de Cardiologie dAbidjan (ICA) de renomme bien tablie en Afrique. La politique de sant repose sur le systme de sant de district. Ainsi, le territoire ivoirien est subdivis en 82 districts sanitaires qui assurent la mise en uvre oprationnelle de la politique et des programmes de sant. </p><p>3.6. Prestations de sant </p><p>Les prestations de sant sadossent aussi bien au secteur public quau secteur priv qui dispose, Abidjan, la ville hte des Jeux, dun rseau de cliniques de haute performance, notamment la Polyclinique Internationale Sainte Anne-Marie (PISAM). 4 273 mdecins exercent en Cte dIvoire pour une population de 23 260 786 (soit un mdecin pour 5 444 Habitants), se partageant (presque parit) entre secteur public et priv, entre gnralistes et spcialistes. </p><p>3.7. Contrle des maladies transmissibles et des endmies Le contrle des maladies transmissibles est assur par un systme de surveillance pidmiologique et dinformation sanitaire performant, dclenchant rapidement lalerte sanitaire, par le biais de procdures utilisant le tlphone (mobile et fixe), le fax et les supports crits. Ainsi, des foyers pidmiques de fivre jaune, de mningite, ou de cholra, ont t rapidement dtects et juguls. </p><p>3.7.1. Prvention et lutte contre le VIH/Sida La lutte contre les pathologies inscrites dans l'OMD-6 savoir combattre le VIH/Sida, le paludisme et dautres maladies, constitue un dfi majeur pour le systme de sant ivoirien. Des actions spcifiques sont conduites dans la population gnrale et en faveur des groupes (mres-enfants, professionnels du sexe) et zones risques (couloirs de migration, corridors de transport inter-tats), permettant ainsi de rduire les risques de transmission et de contamination. Les rsultats sont palpables. En effet, la prvalence estime du VIH/Sida dans la population gnrale est passe de 6,9% en 2000 3,6% en 2015. </p><p>3.7.2. Prvention et lutte contre la maladie virus Ebola La maladie virus Ebola a svit sous forme pidmique, de 2013 2016, dans 03 pays de la zone ouest-africaine dont 2 font frontire avec la Cte dIvoire, la Guine et le Libria. Il ny a jamais eu de cas dEbola en Cte dIvoire. A linstar des autres pays africains et depuis lalerte donne par lOMS, la Cte dIvoire a instaur les mesures prventives ncessaires et na cess de les amliorer pour contenir lpidmie virale hors de ses frontires. Dans ce cadre, le systme sanitaire a veill surtout (i) renforcer la surveillance et le dpistage des cas de fivre en insistant sur le contrle et le suivi des voyageurs </p></li><li><p>Page | 7 </p><p>internationaux provenant des pays endmiques (dpistage des cas de fivre laroport international FHB dAbidjan-Port-Bout), (ii) prparer les services hospitaliers pour lisolement et la prise en charge des cas suspects et des malades, (iii) renforcer la disponibilit des ractifs et accessoires ncessaires pour les prlvements et les analyses rapides, (iv) amliorer la sensibilisation des populations et renforcer les comptences du personnel de sant dans le domaine, (v) renforcer les stocks stratgiques de mdicaments et de matriel de protection. </p><p>3.7.3. Prvention du paludisme Pour les sujets provenant des zones non impaludes un traitement prventif base de mfloquine ou datovaquone-proguanil ou encore de doxycycline 100 mg est recommand. Voir les posologies ci-dessous : </p><p> Posologie de la MEFLOQUINE : </p><p>- ENFANT (15-45KG) : 5mg par kg de Mfloquine base en une prise par semaine, </p><p> - ADULTE : un (1) comprim de Mfloquine base dos 250mg par semaine. Pour les sjours de moins de 6 mois en zone dendmie palustre, le traitement est dbuter 10 jours avant le dpart, poursuivre durant tout le sjour, et ce jusqu 3 semaines aprs le retour dans le pays de rsidence. </p><p> Posologie de lATOVAQUONE-PROGUANIL : </p><p>- Adulte et enfant partir de 40 kg: 1 comprim dAtovaquone Proguanil dos 250 mg/100mg par jour heure fixe </p><p>- Enfant (11 40 kg) : - 11-20 kg : 1 comprim dAtovaquone-Proguanil dos 62,5 mg/25mg par jour heure fixe </p><p>- 21-30 kg : 2 comprims dAtovaquone-Proguanil dos 62,5 mg/25mg par jour heure fixe ; </p><p>- 31-40 kg : 3 comprims dAtovaquone-Proguanil dos 62,5 mg/25mg par jour heure fixe. </p><p>- Le traitement est dbuter au moins 24 heures avant le dpart, et sera poursuivi durant tout le sjour et ce, jusqu 7 jours aprs le retour. </p></li><li><p>Page | 8 </p><p> Posologie de la DOXYCYCLINE </p><p>En cas de contre-indication de la mfloquine </p><p>- Adulte et enfant partir de 40 kg: 1 comprim de Doxycycline dos 100mg par jour ; </p><p>- Enfant de moins de 40 kg (mais de plus de 8 ans) : un demi () comprim de Doxycycline dos 100mg par jour. </p><p>- Le traitement est dbuter ds le 1 er jour du sjour et poursuivre jusqu 4 semaines aprs le retour de la zone dendmie. Il est recommand que la prise de Doxycycline nexcde pas 3 mois sans avis mdical. </p><p> NB : En dehors des groupes pr cits, aucun traitement prventif nest jusque-l admis, mme chez les enfants. </p><p> Ce traitement prventif sera associ la gnralisation de lusage des Moustiquaires Imprgnes dinsecticides Longue Dure dAction (MILDA). </p><p> 3.7.4. Prvention vaccinale </p><p> Lentre en Cte dIvoire est conditionne par une vaccination obligatoire contre </p><p>la fivre jaune. A dfaut, le voyageur se fera vacciner aux frontires ses frais, par les services de sant (01 vaccin cote 5500 FCFA, soit 9 ). </p><p> Par ailleurs, une vaccination contre la mningite (01 vaccin AC 2500 FCFA, soit 5 ) et la fivre typhode (01 vaccin 3500 FCFA, soit 6 ), est recommande, pour limiter les risques de toxi-infections alimentaires. </p><p> Un contrle systmatique du carnet de vaccination sera pratiqu lentre du territoire national ivoirien. </p><p> 3.8. Produits sanguins et drivs </p><p>Le Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS), est linstitution charge de la collecte, du stockage, du traitement et de la distribution du sang et de ses drivs. Il dispose de plusieurs antennes couvrant tout le pays. Il offre une scurit transfusionnelle. </p><p>4. COUVERTURE MEDICALE DES 8EMES JEUX DE LA FRANCOPHONIE ABIDJAN 2017 </p><p>Outre les soins administrs par les professionnels accrdits encadrant les quipes participantes, une large gamme de prestations de sant sera assure au niveau des sites dhbergement, dentranement et de comptition, par des mdecins et des spcialistes de diffrentes comptences recruts par le Comit National des 8mes Jeux de la Francophonie Abidjan 2017. Ces prestations comprennent les soins mdicaux ambulatoires et hospitaliers, la kinsithrapie, la rducation ainsi que le transport sanitaire. </p></li><li><p>Page | 9 </p><p>Les soins de premire ncessit seront assurs, 24 heures sur 24, sur les lieux dhbergement, de comptition et dentranement. </p><p>4.1. Dispositif de la couverture mdicale 4.1.1. Les quipes de soins comprennent : </p><p> Sur chaque lieu de comptition : o 01 mdecin, o 01 kinsithrapeute, o 02 infirmiers, o 04 secouristes o 01 chauffeur ambulancier o 01 ambulance mdicalise ; </p><p> Sur chaque lieu dentranement : o 01 mdecin, o 02 infirmiers, o 02 secouristes o 01 chauffeur ambulancier o 01 ambulance ; </p><p> Sur chaque site de rsidence : o 01 mdecin, o 01 infirmier, o 01 chauffeur ambulancier o 01 ambulance mdicalise. </p><p>4.1.2. Les offres de prestations </p><p>Des prestations seront donnes par des mdecins spcialistes, dans les diffrents centres hospitaliers et au Centre National de la Mdecine du Sport (CNMS) de lInstitut national de la jeunesse et du sport (INJS). Les spcialits mdicales comprennent notamment la Traumatologie et lOrthopdie, la Gastro-entrologie, la Pneumologie, lOto-Rhino-Laryngologie, la Cardiologie, lOphtalmologie, la Dermatologie, la Stomatologie et la Kinsithrapie. Certains examens dimagerie mdicale de pointe pourront galement tre raliss. </p><p>4.1.3. Le transfert sanitaire Le transport et lvacuation des malades et/ou des blesss seront assurs par les moyens les plus rapides et dans les meilleures conditions de scurit (ambulances, hlicoptres) vers les services pr-identifis des urgences ou des spcialits des hpitaux publics et privs accrdits (voir...</p></li></ul>