DE L INTESTIN À LARTICULATION COMPRENDRE pro.lpev.fr/IMG/pdf/support-webconference-intestin-  · Dégénérescence…

  • Published on
    12-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • Ce document est rserv aux thrapeutes visionnant la webformation - Ne peut tre redistribu 1

    DE LINTESTIN LARTICULATION, COMPRENDRE LES DOULEURS

    LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES

  • Ce document est rserv aux thrapeutes visionnant la webformation - Ne peut tre redistribu 2

    3

    RHUMATOLOGIE: LES SITUATIONS CLINIQUES

    Arthrose :

    Dgnrescence : Maladie du cartilage

    Rhumatisme inflammatoire :

    Atteinte inflammatoire, lies une hyperactivit du systme immunitaire

    2 GRANDES FAMILLES :

    Polyarthrite Rhumatode (PR)

    Les Spondylarthropathies:

    La Spondylarthrite Ankylosante (SPA)

    Rhumatisme Psoriasique

    Spondylarthropathies ractionnelles

    4

    ATTEINTE INFLAMMATOIRE LIES UNE HYPERACTIVIT DU SYSTME IMMUNITAIRE

    Permabilit intestinale

    Prsentation dantigneCellules dendritiques ++

    Th17, Th1, Th2Treg

    Rhumatisme inflammatoire

    Hyperactivit du systme immunitaireMAI

    Treg

    Th1 Th2IL-10, TGF

  • Ce document est rserv aux thrapeutes visionnant la webformation - Ne peut tre redistribu 3

    LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES

    1- LA POLYARTHRITE RHUMATODE

    6

    POLYARTHRITE RHUMATODE

    Rhumatisme inflammatoire chronique (RIC) le plus frquent :

    Prvalence : 0,3-0,5 %

    3 malades sur 4 sont des femmes

    Lge moyen au moment du diagnostic se situe entre 40 et 50 ans.

    Lorsque le patient a moins de 15 ans, on parle d'arthrite chronique juvnile

    50 %

    > 50 % des patients souffrent dune destruction articulaire dans les 10 ans qui suivent le diagnostic

    50 % des patients atteints depuis + de 7 ans arrtent leur activit professionnelle

    Augmentation de 50% du risque de mortalit cardiovasculaire par rapport la population gnrale

    Maladie multifactorielle associant des facteurs gntiques et environnementaux, en particulier le tabac (principal facteur aggravant)

    La polyarthrite rhumatode fait partie des maladies auto-immunes

  • Ce document est rserv aux thrapeutes visionnant la webformation - Ne peut tre redistribu 4

    7

    EVOQUER UN DIAGNOSTIC DE POLYARTHRITE RHUMATODE

    Lrosion articulaire marginale apparait rapidement au cours de la maladieLa destruction est irrversible

    Peu datteinte axiale (sauf Rachis Cervical)

    LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES

    LES SPONDYLARTHRITES

  • Ce document est rserv aux thrapeutes visionnant la webformation - Ne peut tre redistribu 5

    9

    LE GROUPE DES SPONDYLARTHROPATHIES

    SYNDROME INFLAMMATOIRE

    Spondylarthropathie srongative

    Anticorps ngatif :

    Anticorps anti-FR

    Anticorps anti-CCP

    Anticorps anti-nuclaires (ANA)

    SrologiesAssociation au HLA-B27 (%)

    Spondylarthrite ankylosante 95

    SpA indiffrencie 80

    Arthrites ractionnelles 50-80

    Rhumatisme psoriasique 50

    Rhumatismes infl. digestifs 50-75

    SpA juvnile 80

    Population gnrale 6-8

    LES SPONDYLARTHRITES

    LA SPONDYLARTHRITE ANKYLOSANTE

  • Ce document est rserv aux thrapeutes visionnant la webformation - Ne peut tre redistribu 6

    11

    SPONDYLARTHRITE ANKYLOSANTE

    Terrain : Homme jeuneatteignant en particulier le rachis et les articulations sacro-iliaques

    volution ascendante Arthrites priphriques peu frquentes Atteinte des articulations cartilagineuses et des enthses Uvite

    Bilan radiologique++

    Syndrome inflammatoire HLA B27 dans 90 % Spondylarthropathie srongative

    Sacro-ileite bilatrale et

    symtrique

    12

    SPONDYLARTHRITE ANKYLOSANTE : INFLAMMATION DES ENTHSES

    Enthses = une petite rgion situe sur un tendon, juste au moment o celui-ci sinsre dans los

  • Ce document est rserv aux thrapeutes visionnant la webformation - Ne peut tre redistribu 7

    13

    SPONDYLARTHRITE ANKYLOSANTE ET MANIFESTATIONS INTESTINALES

    Les manifestations intestinales sont frquentes au cours de la spondylarthrite ankylosante. Elles sont provoques par l'apparition de lsions inflammatoires au niveau des muqueuses intestinales.

    Les manifestations peuvent prcder l'apparition de la spondylarthrite, ou dbuter aprs son apparition.

    Elles causent des douleurs ou des troubles du transit type de diarrhe.

    LES SPONDYLARTHRITES

    LE RHUMATISME PSORIASIQUE

  • Ce document est rserv aux thrapeutes visionnant la webformation - Ne peut tre redistribu 8

    15

    LE RHUMATISME PSORIASIQUE

    Le rhumatisme psoriasique est un rhumatisme inflammatoire caractris par son association un psoriasis cutan.

    Indiffremment les hommes et les femmes et dbute le plus souvent entre 30 et 50 ans.

    1 ou 2 grosses articulations des membres et des articulations de la main.

    Latteinte est plus asymtrique (elle ne concerne pas les mmes articulations droite et gauche).

    Les symptmes sont gnralement des douleurs et des gonflements articulaires, une raideur matinale.

    La colonne vertbrale est galement souvent touche, plutt au niveau du cou et du dos, ainsi que les articulations du bassin.

    Prsence dune atteinte cutane du psoriasis.

    Il ny a pas de corrlation entre limportance des signes cutans et celle de latteinte articulaire.

    Les ongles sont parfois abms et il se produit parfois une inflammation de lil (uvite).

    Syndrome inflammatoire

    Ag HLA B27 prsent dans 50 %

    Spondylarthropathie srongative

    LES SPONDYLARTHRITES

    LES SPONDYLARTHRITES RACTIONNELLES

  • Ce document est rserv aux thrapeutes visionnant la webformation - Ne peut tre redistribu 9

    17

    Polyarthrite dorigine infectieuse: Endocardite Germe (MST) : gonocoque Polyarthrite septique : rare Brucellose : notion de contage alimentaire par des fromages de chvre Polyarthrite parasitaire Polyarthrite virale : rubole, hpatite B ou C, ou A RAA/ Rhumatismes post-streptocoque

    (rare dans les pays industrialiss) Maladie de Lyme :

    RHUMATISME INFECTIEUX

    18

    CANDIDA EN RHUMATOLOGIE

    18

  • Ce document est rserv aux thrapeutes visionnant la webformation - Ne peut tre redistribu 10

    LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRESDes maladies auto immunes

    20

    Lauto-immunit est la rupture des mcanismes de tolrance qui conduit laction pathogne du systme immunitaire vis--vis des constituants naturels de lorganisme et lapparition dune maladie dite auto-immune.

    Principaux facteurs l'origine d'une maladie auto-immune :

    l'ge

    le sexe

    des caractres gntiques

    des facteurs environnementaux : mdicaments,infections virales et bactriennes

    La permabilit intestinale

    Evolution chronique, par pousses (succession dpisodes aigus et de rmission)

    Environ 6 7 % de la population est affecte par les MAI.

    Les MAI reprsentent la 3e cause la plus importante de pathologies dans les pays dvelopps (aprs les cancers et maladies cardiovasculaires)

    LES MALADIES AUTO-IMMUNES

  • Ce document est rserv aux thrapeutes visionnant la webformation - Ne peut tre redistribu 11

    21

    une relation de symbiose avec lhte .

    ou tre pathognes

    Barrires pithliales

    NOTRE 1RE BARRIRE DE PROTECTION

    Certaines bactries par exemple scrtent des protines qui sont capables de faire disparatre les villosits

    du ple apical des entrocytes. Dautres peuvent scrter des toxines qui vont affaiblir les jonctions intercellulaires.

    Ces micro-organismes peuvent entretenir

    22

    PUIS LANCEMENT DE LA RPONSE ADAPTATIVE

    22

    Cellule

    dendritique

    EPITHLIUMINTESTINAL

    Mucus

    Jonctions serres

    Peptidesantimicrobiens

    MICROBIOTEINTESTINAL Bactries

    intestinales

    Bactriocines

    Acide lactique

    H2O2

    Folliculeslymphodes

    SYSTMEIMMUNITAIRE

    INTESTINAL

  • Ce document est rserv aux thrapeutes visionnant la webformation - Ne peut tre redistribu 12

    23

    Bactries

    Endotoxines

    Protinesantigniques

    Cellules somatiques

    Pas de prdisposition HLA

    Prdisposition gntique HLA classe II

    Pas de rponse auto-immune

    Mais Symptomatologies

    pluri-fonctionnelles

    - Captation des AG - Reconnaissance par CD4- Rponses auto-immunes- Th1 (PR, SEP...) ou- Th2 (lupus, sclrodermie)

    Rcepteurs cellulaires

    OrganesTendon, muscle, neurone,

    oreille interne

    Symptomatologies

    - Syndrome de Mnires- Migraines- Fibromyalgies- Autisme- Schizophrnie

    PeptidesNon antigniques

    SYMPTOMATOLOGIES EXTRA-DIGESTIVES LIES AUX PROTINESET AUX PEPTIDES

    Dans les maladies auto-immunes, la cause me parat tre un peptide bactrien ou alimentaire venu de lintestin grle et accumul dans un tissu, prsent par des molcules HLA aux lymphocytes T. Le cerveau peut intervenir en induisant la production dinterfron . [...] Linterfron y a trois actions : [...] augmenter la permabilit de la muqueuse du grle, ce qui accroit la quantit de peptides nocifs arrivant dans le sang. nous explique le Dr Seignalet dans lAlimentation ou la troisime mdecine.

    24

    T RGULATEURS ET COLON

    En labsence de Tregs on a une hypertrophie de la muqueuse du colon avec une structure de la crypte non conserve et peu dinfiltration des lamina propria.

    Donc en supprimant laction des T effecteurs, les Tregs confrent une protection.

  • Ce document est rserv aux thrapeutes visionnant la webformation - Ne peut tre redistribu 13

    25

    LYMPHOCYTES TREG ET DE LEUR RLE DANS LE MAINTIENDE LA TOLRANCE IMMUNITAIRE

    Cellules TCD4naves (Th0)

    Th0

    Th1

    Celluledendritique

    Th2

    Peterson, 2012

    Lymphocytes T rgulateurs

    Suppression immunitaire

    Treg

    Th17

    Inflammation

    TregTh2Th1Th17

    26

    Activation des lymphocytes autoractifs

    LA MALADIE AUTO-IMMUNE :

    Ces lymphocytes :

    reconnaissent des auto-antignes

    dtruisent par erreur des cellules o tout est pourtant normal

    provoquent des lsions dues une production excessive d'auto-anticorps

    MALADIE MULTIFACTORIELLE

  • Ce document est rserv aux thrapeutes visionnant la webformation - Ne peut tre redistribu 14

    27

    COMMENT SONT ACTIVS LES LYMPHOCYTES AUTORACTIFS ?

    2 mcanismes importants :

    1. Activation de la cellule dendritiqueAugmentation de la prsentation des auto-Ag :

    a. Due une cellule du soi altre

    b.Due la prsence dAg externe ayant un mimtisme avec des auto-Ag (permabilit intestinale, infections)

    c. Stimulation Th1

    2. Dficit de rgulation des lymphocytes T rgulateurs Dsquilibre entre Th17/Treg

    28

    2 signaux=

    activation

    Cellule dendritique

    Ag

    ACTIVATION DE LA CELLULE DENDRITIQUE :AUGMENTATION DE LA PRSENTATION DES AUTO-AG

    Celluledu soi altre

    Ags identiques aux auto-Ag

    LTh0

    Th1

    LT CD8 et autres cellules cytotoxiques

    Th2

  • Ce document est rserv aux thrapeutes visionnant la webformation - Ne peut tre redistribu 15

    29

    COMMENT SONT ACTIVS LES LYMPHOCYTES AUTORACTIFS ?

    2 mcanismes importants :

    1. Activation de la cellule dendritiqueAugmentation de la prsentation des auto-Ag :

    a. Due une cellule du soi altre

    b.Due la prsence dAg externe ayant un mimtisme avec des auto-Ag (permabilit intestinale, infections)

    c. Stimulation Th1

    2. Dficit de rgulation des lymphocytes T rgulateurs Dsquilibre entre Th17/Treg

    30

    LYMPHOCYTES TREG ET DE LEUR RLE DANS LE MAINTIENDE LA TOLRANCE IMMUNITAIRE

    Cellules TCD4naves (Th0)

    Th0

    Th1

    Celluledendritique

    Th2

    Peterson, 2012

    Suppression immunitaire

    Treg

    Th17

    Inflammation Teff

    Th2Th1Th17

    Treg

    Une nouvelle population de cellules T CD4+, productrices de IL-17 et implique dans les maladies auto-immunes et les rponses pro-inflammatoires

  • Ce document est rserv aux thrapeutes visionnant la webformation - Ne peut tre redistribu 16

    31

    chez les patients prsentant un Crohn chez les patients prsentant des colites ulcreuses

    dans le liquide synovial de patients prsentant une polyarthrite rhumatodeMais galement valeur prdictive avec TNF et IL-1

    TH17 ET PATHOLOGIES ASSOCIES

    Dans les maladies inflammatoires auto-immunes

    32

    RGULATION DES TREG ET MAI

    Treg

    Th1 Th2IL-10, TGF

    CONTRLE DE LAUTOIMMUNIT

    T regTh17

    Thp

    IL-6

    La diminution de IL-6 diminue laction du Th17 et relance les Treg

    La prsence d'IL-6 bloque la transformation des cellules T en Treg.

  • Ce document est rserv aux thrapeutes visionnant la webformation - Ne peut tre redistribu 17

    LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES

    CONSEIL

    34

    LES MAI

    Cellules dendritiques (prsentation des Ag)Th1,Th2 augment

    Th17 augmentTreg diminu

    Permabilit intestinale

    Th2

    Th1

  • Ce document est rserv aux thrapeutes visionnant la webformation - Ne peut tre redistribu 18

    35

    COMMENT AGIR SUR LES MALADIES AUTO-IMMUNES ?

    2 actions importantes :

    1)Freiner la cellule dendritiquea) Action directe sur les cellules dendritiques

    b) En diminuant la prsence dAg externe ayant un mimtisme avec des auto-Ag

    b1) Combattre la permabilit intestinale

    b2) Infections chroniques

    2)En rquilibrant la balance Th17/Trega) Stimulation des cytokines anti-inflammatoires

    b) Stimulation des lymphocytes T rgulateurs

    36

    MAI ET PLANTES

    Plantes

    Action sur les cellules dendritiques

    Reine des PrsOrtie PA

    Sur la permabilit intestinale

    CurcumaRglisseSureau

    Si allergie alimentaire Desmodium

    Si les infections virales chroniques

    CyprsRglisse

    Stimulation Treg Curcuma

    Anti inflammatoire (Anti Th17)

    CurcumaRglisse

    Reine des PrsOrtie PA

    Anti Th2 RglisseSureau

    Anti Th1 RglisseCurcuma

  • Ce document est rserv aux thrapeutes visionnant la webformation - Ne peut tre redistribu 19

    37

    CURCUMA

    Proprits anti-inflammatoires (tude)

    Souris ayant une colite induite par le DSS

    Prise de curcumine pendant 14 jours

    Rsultats :Amlioration de la

    structure de la muqueuse

    De ldme tissulaire (ratio poids clon/longueur)

    de lactivation du NFkB entranant une inhibition de linfiltration des LT CD4 et CD8 au sein de la muqueuse.

    Deguchi et al. Curcumin prevents the development of Dextran Sulfate Sodium-induced experimental colitis. Dig. Dis. Sci.; 2007;52: 2993-98

    Desmodium adscendens

    DESMODIUM

    FAMILLE :

    Fabaces

    PARTIES UTILISES :

    Feuilles

    PRINCIPAUX COMPOSANTS :

    Saponosides triterpniques : Soyasaponines

    Drivs de la tryptamine

    Flavonodes

    Anthocyanes

    CONTRE-INDICATIONS :

    Dconseill chez la femme enceinte ou allaitante et chez les enfants de moins de 12 ans

    EFFETS SECONDAIRES, PRCAUTIONS DEMPLOI :

    Aucun

    Anti histaminique

    NIVEAU PULMONAIRE NIVEAU INTESTINAL

    Etudes Modles Effets mis en vidence Ingrdients

    Addy et Burka, 1988Addy et Dzandu, 1986Addy et Awumey, 1984Addy et Burka, 1990

    In vivo chez le cochon dinde Diminution des contractions anaphylactiques induites par diffrentes substances (ovalbumine, acide arachidonique, histamine, ): au niveau de lilon et des muscles lisses respiratoires

    Extraits aqueux

  • Ce document est rserv aux thrapeutes visionnant la webformation - Ne peut tre redistribu 20

    Urtica dioca L.

    ORTIE PIQUANTEPROPRITS PHARMACOLOGIQUES :

    Anti-inflammatoire, analgsique

    Anti-asthnique

    Activit inhibitrice de lactivation des lymphocyte T

    Antioxydant

    Anti-allergique

    Activit hypotensive

    Hypoglycmiante, hypolipmiante

    PRINCIPALES INDICATIONS :

    Intrt dans les maladies auto-immunes

    Asthnie post-infectieuse, convalescence

    Arthrose, piphysite de croissance, maladie dOsgood-Schlatter, douleur de croissance

    FAMILLE :

    Urticaces

    PARTIES UTILISES :

    Feuilles

    PRINCIPAUX COMPOSANTS :

    Flavonodes : glucosides et rutinosides

    Minraux : calcium, fer, silice+++, potassium, zinc

    Acides phnols

    Acides cafique, chlorognique

    Chlorophylle a et b

    Vitamines C, A, B2, B5, B9, K CONTRE-INDICATIONS :

    Aucune

    EFFETS SECONDAIRES, PRCAUTIONS DEMPLOI :

    Rares effets gastro-intestinaux

    Une tude in vitro a montr que lortie tait capable demaintenir un phnotype immature des cellules dendritiqueset une diminution de lexpression de molcules co-stimulatrices responsables de lactivation des lymphocytes T.(Le dveloppement de la polyarthrite rhumatode serait li lactivation des lymphocytesT par les cellules dendritiques) (Broer et Behnke, 2002)

    40

    RGLISSE ET PERMABILIT INTESTINALE

    tude sur laction anti-inflammatoire inte...

Recommended

View more >