Prévalence des manifestations dermatologiques chez les malades infectés par le VIH au Sénégal et association avec le degré d’immunodépression

  • Published on
    05-Jan-2017

  • View
    223

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • Annales de dermatologie et de vnrologie (2008) 135, 187193

    Disponib le en l igne sur www.sc iencedi rec t .com

    MMOIRE ORIGINAL

    Prvalence des manifestations dermatologiqueschez les malades infects par le VIH au Sngalet association avec le degr dimmunodpression

    Prevalence of skin disorders in HIV patients in Senegal and relationshipto degree of immunosuppression

    G. Monsela, F. Lyb, A. Canestri a, P. Dioussec,B. Ndiayed, E. Caumesa,

    a Service des maladies infectieuses et tropicales, groupe hospitalier de la Piti-Salptrire,Assistance publiqueHpitaux de Paris, 4783, boulevard de lHpital,75651 Paris cedex 13, Franceb Service de dermatologie, institut dhygine sociale de Dakar, Sngalc Service de dermatologie, hpital rgional de This, Sngald Service de dermatologie, hpital Aristide-Le-Dantec, Dakar, Sngal

    Recu le 3 avril 2007 ; accept le 23 novembre 2007Disponible sur Internet le 7 mars 2008

    MOTS CLSInfection VIH ;Peau et VIH

    RsumBut. Lobjectif de cette tude tait de dterminer sil existait une association significativeentre le type ou le nombre de manifestations dermatologiques chez les malades sropositifspour le VIH au Sngal et le degr dimmunodpression valu par le nombre de CD4 ou le stadeclinique CDC.Mthode et malades. Tous les malades conscutifs infects par le VIH et suivis dans troiscentres de dermatologie sngalais entre le 1er janvier 2004 et le 1er janvier 2006 ont t

    valus rtrospectivement quant aux manifestations dermatologiques, au nombre de CD4 et au

    stade clinique CDC.

    Rsultats. Cent quarante-neuf malades ayant 331 manifestations dermatologiques ont tinclus. Les dermatoses les plus frquentes taient la candidose orale (53 %), le zona (24 %), leprurigo (24 %) et les dermatophyties (16 %). Le nombre de manifestation cutane tait signi-ficativement plus important chez les malades ayant moins de 200CD4 par millimtre cube

    Auteur correspondant.Adresse e-mail : eric.caumes@psl.aphp.fr (E. Caumes).

    0151-9638/$ see front matter 2008 Elsevier Masson SAS. Tous droits rservs.doi:10.1016/j.annder.2007.11.022

    mailto:eric.caumes@psl.aphp.frdx.doi.org/10.1016/j.annder.2007.11.022

  • 188 G. Monsel et al.

    ou classs stade C de la classification CDC. Deux dermatoses (candidose orale et chromonychies)taient significativement associes (p < 0,05) des CD4 infrieurs 200 par millimtre cube etquatre dermatoses taient associes au stade sida (trichopathie soyeuse, herps, candidoseorale et xrose).Conclusions. Les manifestations dermatologiques ont un intrt la fois diagnostique et pro-nostique. Il existe des spcificits lies la peau noire : les mlanonychies longitudinales etles pigmentations unguales bleues, semblent tre un marqueur dimmunodpression avanceet la trichopathie soyeuse est associe au stade clinique sida, probablement par le biais dunednutrition. 2008 Elsevier Masson SAS. Tous droits rservs.

    KEYWORDSHIV infection;Skin and HIV

    SummaryBackground. The aim was to evaluate the association between dermatological findings inHIV-infected patients in Senegal and degree of immunosuppression and HIV stage.Patients andmethods. All consecutive HIV infected patients followed up at three dermatologycentres in Senegal from 01 January 2004 to 01 January 2006 were evaluated retrospectivelyregarding dermatological findings, CD4 cell count and HIV stage.Patients and methods. One hundred and forty-nine patients with 331 skin diseases were eva-luated. The most common forms of dermatosis were oral candidiasis (53%), herpes zoster (24%),prurigo (24%) and dermatophytosis (16%). An increasing number of skin diseases was significantlyassociated with CD4 counts of below 200 per cubic millimeter and Aids diagnosis. A significantassociation (p < 0.05) was found between two types of dermatosis (oral candidiasis and chromo-nychia) and CD4 counts of below 200 per cubic millimeter and between four types of dermatosis(straightened hair, herpes, oral candidiasis and xerosis) and Aids diagnosis.Conclusion. Dermatological findings are of great diagnostic and prognostic significance. Wefound some features specific to black skin: longitudinal melanonychia and blue ungueal pigmen-tation potentially related to immunosuppression and straightened hair, associated with Aids,probably resulting from denutrition.

    . Tou

    Lddel

    lpmeLfdfcoctmvd

    lgvld

    dtndi

    umt

    M

    ItvmdAl(r

    2008 Elsevier Masson SAS

    a situation du VIH au Sngal est caractrise par une pi-mie stable, avec une sroprvalence faible, de lordree 1,4 % dans la population gnrale, 2 % chez les femmesnceintes et les donneurs de sang et suprieure 5% danses groupes risque [1].

    Les manifestations dermatologiques associes infection par le VIH et au sida sont trs frquentes,arfois mme prsentes dans 100% des cas [2,3]. Cesanifestations sont plus frquentes et plus svres au furt mesure que les fonctions immunitaires diminuent [4].a plupart de ces manifestations sont opportunistes, liesdes agents infectieux viraux, bactriens, parasitaires ou

    ongiques. La valeur pronostique pjorative de certainese ces manifestations est bien connue puisque certainesont partie de la classification CDC [5] et permettent delasser cliniquement le malade aux stades B (candidoserale, candidose vaginale persistante, leucoplasie oralehevelue, zona rcurrent ou envahissant plus dun derma-ome) ou C (infection herptique suprieure un mois,aladie de Kaposi, tuberculose cutane). En revanche, laaleur pronostique de nombreuses autres manifestationsermatologiques est moins bien tablie.Plusieurs tudes descriptives ont valu, en Afrique,

    a prvalence des diffrentes manifestations dermatolo-

    iques [610], les manifestations rvlatrices [11,12] et laaleur prdictive positive (VPP) desmanifestations dermato-ogiques chez les malades infects par le VIH [1316]. Seuleseux tudes africaines ont valu lassociation avec le degr

    i2epV

    s droits rservs.

    immunodpression [17,18]. Pourtant en Afrique, dans cer-aines rgions, le recours des examens de laboratoires,otamment la numration des CD4, peut tre extrmementifficile et lexamen dermatologique en est dautant plusmportant.

    Lobjectif de cette tude tait de dterminer sil existaitne association significative entre le type ou le nombre deanifestations dermatologiques chez les malades sroposi-ifs pour le VIH au Sngal et le degr dimmunodpressionvalu par le nombre de CD4 ou le stade clinique CDC.

    alades et mthodes

    l sagissait dune tude descriptive rtrospective incluantous les malades conscutifs, sropositifs pour le VIH,us exclusivement en consultation de dermatologie. Lesalades ont t examins par deux dermatologues rfrentsans trois centres de dermatologie sngalais (lhpital.-Le-Dantec et linstitut dhygine sociale Dakar ;hpital rgional de This) sur une priode de deux ans1er janvier 2004 au 1er janvier 2006). Les donnes ont tecueillies par lanalyse du dossier des malades par un seul

    ernvestigateur entre le 1 novembre 2005 et le 31 janvier006. Les critres dinclusion taient lexistence dunxamen clinique dermatologique consign dans le dossier,ar le dermatologue rfrent, la prsence dune srologieIH positive, confirme par Western Blot et la numration

  • Prvalence des manifestations dermatologiques chez les malade

    Tableau 1 Caractristiques pidmiologiques, cli-niques et biologiques des 149 patients VIH.

    Caractristiques n %

    Sexe Homme 65 44Femme 84 56

    Mode decontamination

    Htrosexuel 148 99Homosexuel 0 0Transmissionmaternof-tale

    1 1

    Statutmatrimonial

    Clibataire 49 33Monogame 61 41Polygame 39 26

    Infection VIHdja connue

    Oui 24 16Non 125 84

    Stade CDC A 13 9B 89 60C 47 31

    Srotype VIH 1 137 92VIH 2 9 6VIH 1 + 2 3 2

    dam

    l(pavmld((ft

    fidl(

    dUtmLmlmlm

    lTcpo

    n

    D

    CitdrpdtC[

    de rvlation de linfection par le VIH chez 84% des maladesCD4 CD4 < 200/mm3 98 66CD4 > 200/mm3 51 34

    des CD4 concomitante de lexamen clinique (dlai de troismois prcdant ou suivant la manifestation dermatologiqueaccept). Le diagnostic des manifestations dermatologiquestait principalement clinique, confirm dans toute lamesuredu possible par des prlvements microbiologiques ouanatomopathologiques, lorsque ceux-ci taient ncessaires.

    Lanalyse statistique a utilis les mthodes classiquesdanalyse univarie (test du 2 ou Test de Fisher si leseffectifs ntaient pas suffisants). La valeur de p infrieure 0,05 a t considre comme significative. Lanalyse at conduite en utilisant le logiciel Statistical Package forSocial Sciences (SPSS) version 13.0. La valeur seuil des CD4a t choisie 200 par millimtre cube pour une meilleureinterprtation clinique, car ce chiffre correspond un tauxdimmunodpression ncessitant la mise en place dun trai-tement antirtroviral chez les malades au stade A de laclassification CDC au Sngal, dans le cadre de linitiativesngalaise daccs aux antirtroviraux (Isaarv).

    Lanalyse multivarie a t effectue par rgressionlogistique en utilisant la mthode pas pas descendanteaprs avoir inclus toutes les variables associes la variabledintrt en analyse univarie avec un degr de significationinfrieur 20%.

    Rsultats

    Lensemble des caractristiques des 149 malades est rsumdans le Tableau 1. Cent quatre-vingt-douze dossiers demalades VIH suivis en dermatologie ont t analyss, parmilesquels 43 (22 %) ont t exclus en raison de labsence de

    numration des CD4.

    Sur les 149 malades inclus, 81 (54 %) provenaient delhpital A.-Le-Dantec Dakar, 22 (15 %) de linstitutdhygine sociale Dakar et 46 (31 %) de lhpital rgional

    dnDl

    s infects par le VIH 189

    e This. Lge mdian (minmax) des malades tait de 42ns (975). La mdiane (minmax) des CD4 tait 147 parillimtre cube (1605 par millimtre cube).Le nombre total de manifestations dermatologiques dans

    a cohorte des 149 malades tait de 331. La mdianeminmax) du nombre de manifestations dermatologiquesar malade tait de 2 (08). Six malades (4 %) navaientucune manifestation dermatologique (sujets contacts sui-is dans le mme centre). Les frquences des diffrentesanifestations dermatologiques et la mdiane des CD4 qui

    eur tait associe sont prsentes dans le Tableau 2. Lesermatoses les plus frquentes taient la candidose buccale53%), le zona (24 %), le prurigo (24 %) et les dermatophyties16 %). Parmi les dermatoses infectieuses, les manifestationsongiques taient les plus frquentes, suivies des manifes-ations virales, parasitaires et bactriennes.Le nombre demanifestations dermatologiques tait signi-

    cativement plus important chez les malades ayant moinse 200CD4 par millimtre cube ou classs au stade C dea classification CDC (p = 0,003 et p = 0,02 respectivement)Tableau 3).Le Tableau 4 prsente lassociation des manifestations

    ermatologiques les plus frquentes avec le nombre de CD4.ne association statistiquement significative (p < 0,05) a trouve entre deux dermatoses (candidose buccale, chro-onychies) et des CD4 infrieur 200 par millimtre cube.es chromonychies sont dfinies comme une coloration anor-ale de la kratine de longle. Les chromonychies incluaient

    es pigmentations unguales bleues (75 % des cas) et leslanonychies longitudinales (25 % des cas). Ces anoma-

    ies pigmentaires taient apparues en dehors de toute prisedicamenteuse, en particulier de zidovudine (AZT).Lassociation des manifestations dermatologiques avec

    e stade clinique CDC est galement prsente dans leableau 4. En plus de la maladie de Kaposi (MK), asso-ies par dfinition au stade C, quatre autres dermatosestaient statistiquement associes au stade sida : la tricho-athie soyeuse (p = 0,005), lherps (p = 0,002), la candidoserale (p = 0,014) et la xrose (p = 0,034). loppos, le zonatait statistiquement associ aux stades A ou B (p < 0,0001).Lanalyse multivarie na rapport aucun rsultat

    otable.

    iscussion

    ette tude, malgr la faiblesse du nombre de maladesnclus, est la premire documenter les manifesta-ions dermatologiques et leur association avec le degrimmunosuppression au Sngal. Cependant, le caractretrospectif de cette tude limite la validit des donnesar manque de recueil systmatique des dermatoses laideun questionnaire prtabli. Cest la troisime tude de ceype en Afrique aprs celle ralise en Tanzanie [17] et auameroun [18]. En revanche, plusieurs tudes occidentales1924] et une Asiatique [25] ont tudi cette association.La ou les manifestations dermatologiques taient lemodee notre tude. Cela rappelle limportance de lexamen cli-ique dermatologique dans le dpistage de cette infection.ailleurs, la VPP de certaines manifestations dermato-ogiques comme la MK, le zona, le prurigo, la dermite

  • 190 G. Monsel et al.

    Tableau 2 Frquence et mdiane des CD4 des 331 manifestations dermatologiques parmi 149 patients VIH.

    Manifestations dermatologiques n (%) Mdiane des CD4/mm3 [minmax]

    Manifestations fongiquesCandidoses 88 (59) 95 [1605]

    Candidose orale 79 (53) 80 [1375]Candidose gnitale 14 (9) 135 [2605]Candidose des plis 4 (3) 163 [3376]Onyxis candidosique 2 (1) 162 [33191]Candidose anale 1 (1) 90

    Dermatophyties 24 (16) 183 [2594]Peau glabre 16 (11) 146 [22594]Teignes 9 (6) 183 [2291]Unguales 5 (3) 128 [29258]Plis 2 (1) 322 [296348]

    Cryptococcose 1 (1) 48

    Manifestations viralesZona 35 (24) 199 [22597]Maladie de Kaposi 15 (10) 191 [2442]Herps (cutanomuqueux, aigu et chronique) 12 (8) 34 [1241]Verrues vulgaires 7 (5) 222 [2564]Condylomes 5 (3) 305 [46651]Molluscum contagiosum 4 (3) 111 [22182]Leucoplasie orale chevelue 4 (3) 95 [58300]Varicelle 2 (1) 58 [3878]

    Manifestations parasitairesGale 11 (7) 159 [6305]Leishmaniose 2 (1) 74 [40107]

    Manifestations bactriennesInfections cutanes bactriennes (folliculite,

    furoncle, abcs, dermohypodermite)7 (5) 197 [21320]

    Mycobactriose cutane 2 (1) 427 [260594]Syphilis 1 (1) 40

    Autres manifestationsPrurigo 36 (24) 73 [1594]Dermite sborrhique 11 (7) 147 [20358]Trichopathie soyeuse 9 (6) 112 [2260]Chromonychies 8 (5) 54 [1169]Dermatite atopique 7 (5) 162 [6208]Xrose 5 (3) 100 [6216]Psoriasis 3 (2) 305 [65375]Acn 3 (2) 320 [178403]Toxidermie 3 (2) 109 [1163]Erythrodermie 1 (1) 375

    Tableau 3 Nombre de manifestations dermatologiques en fonction du taux de CD4 (< ou > 200 par millimtre cube etdu stade CDC (C et A ou B) chez 149 patients sropositifs pour le VIH.

    Nombrede manifestations dermatologiques

    Nombre depatients

    CD4< 200/mm3

    CD4 >200/mm3

    p Stade Aou B

    Stade C p

    n (%) n (%) n (%) n (%) n (%)

    0 6 (6) 5 (5) 0 (0)

    p = 0,003

    5 (5) 0(0)

    p = 0,021 55 (37) 28 (29) 29(57) 47(46) 10(21)

    2 34 (23) 28 (29)3 ou plus 54 (36) 37 (38)9(18) 20(20) 17(36)13(26) 30(29) 20(43)

  • Prvalence des manifestations dermatologiques chez les malades infects par le VIH 191

    Tableau 4 Association des manifestations dermatologiques les plus frquentes avec le taux de CD4 chez 149 patients.

    Manifestationdermatologique

    Total CD4 < 200(n = 98)

    CD4 > 200(n = 51)

    p Stade Aou B

    Stade C(sida)

    p

    Candidose orale 79 (53 %) 65 (66 %) 14 (28 %) p < 0,0001 47 (46 %) 32 (68 %) p = 0,014Prurigo 36 (24 %) 27 (28 %) 9 (18 %) ns 21 (20 %) 15 (32 %) nsZona 35 (24 %) 19 (19 %) 16 (31 %) ns 33 (32 %) 2 (4 %) p < 0,0001Dermatophyties 24 (16 %) 16 (16 %) 8 (16 %) ns 19 (19 %) 5 (10 %) nsMaladie de Kaposi 15 (10 %) 8 (8 %) 7 (14 %) ns 0 (0 %) 15 (32 %) p < 0,0001Candidose gnitale 14 (9 %) 10 (10 %) 4 (8 %) ns 3 (6 %) 11 (11 %) nsHerps 12 (8 %) 11 (11 %) 1 (2 %) p = 0,06 3 (3 %) 9 (19 %) p = 0,002...

Recommended

View more >