Troubles du comportement chez l’enfant en maternelle ... ?· réalités pédiatriques # 170_Mai 2012…

  • Published on
    12-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • ralits pdiatriques # 170_Mai 2012

    Mises au point interactives

    1

    Troubles du comportement chez lenfant en maternelle : diagnostic et prvention

    de son stade de dveloppement. Ils sont, par ailleurs, trs souvent dpendants de la tolrance des adultes qui les reprent.

    [ Plusieurs catgoriesLa plupart des troubles prsents par les enfants entre 3 et 6 ans sinscrivent dans : les comportements agressifs et les troubles oppositionnels (TOP) ; le mensonge ; le vol ; linstabilit psychomotrice ; la construction ventuelle de troubles de la personnalit.

    1. Les comportements agressifs

    Ces troubles sont bruyants et, gnrale-ment, le mdecin est rapidement inter-pell par les parents, ceux-ci tant eux-mmes alerts par lcole.

    Ces troubles sont de natures diverses, en fonction du sens et de lintgration du comportement agressif dans len-semble du dveloppement de lenfant. Par exemple, il faut valuer si lagressi-vit est destine aux adultes en gnral, aux enfants seulement, si elle se produit lcole et/ou la maison, etc. De toute faon, cette agressivit est lie aux conflits de dveloppement, la fois au conflit di-pien, mais aussi aux rivalits fraternelles et aux conflits dautonomisation.

    Les plus jeunes enfants mordent fr-quemment les autres, la plupart du temps pour sapproprier la relation et non forcment pour les agresser. Au-del

    de 3 ans, la morsure est plus rare car len-fant a bien conscience quil fait mal alors que gnralement il est dpass par lin-tensit de ses sentiments vis--vis de la personne mordue.

    Un enfant qui continue mordre en petite section de maternelle doit tre considr comme en difficult. Il faut vrifier sil sagit dun simple retard de maturation affective ou si ces comportements sont lis une agressivit cette fois-ci claire, non exprimable par les mots.

    Les TOP peuvent aussi apparatre cet ge : il sagit soit dune opposition active, soit dopposition passive. Dans tous les cas, il faudra vrifier que lenfant nest pas en train de senfermer dans des quivalents dpressifs, barrant tout processus dauto-nomisation, et le faisant rejeter de tous.

    Le comportement agressif doit aussi tre analys en fonction de la culture familiale : si celle-ci est envahie par la non-identifi-cation prsente dans les jeux vido et les mdias en gnral (violence situe dans un monde virtuel o la vie et la mort, la souffrance nont pas du tout la mme valeur que dans la ralit), les comporte-ments sont de nature moins franchement pathologiques. Cependant, si rien nest fait, aucune modalit ducative mise en place, ces comportements peuvent vrita-blement sancrer dans le fonctionnement du sujet et devenir trs gnants.

    Il faut enfin mettre en perspective les comportements agressifs et dven-tuelles carences ducatives et affectives de lenfant.

    L a priode de 3 6 ans est une priode charnire dans le dve-loppement de lenfant. En effet, il doit se socialiser en entrant lcole maternelle. Il vit alors des angoisses de sparation, trs lies ses processus dautonomisation. Par ailleurs, il entre dans le conflit dipien, prenant peu peu conscience que ses parents laiment, mais dun amour diffrent de celui qui les unit entre eux. Le tabou de linceste vient pour lui marquer la fin dune inno-cence infantile et le contraint sins-crire dans la diffrence des gnrations.

    Aussi, les troubles du comportement apparaissant cette priode doivent tre clairement dcrits en fonction du contexte de vie de lenfant, mais aussi

    C.JousselmeProfesseur de Psychiatrie de lEnfant et de lAdolescent, Universit Paris-Sud, Chef de Service de la Fondation Valle, INSERM U 669, PARIS.

  • ralits pdiatriques # 170_Mai 2012

    Mises au point interactives

    2

    lentre en CP et il est difficile de porter un diagnostic de TDAH avant cet ge.

    5. Troubles de la personnalit

    De plus en plus frquemment, les troubles de la personnalit type de pathologie limite de lenfance ou de tendance antisociale sorganisent avant 6 ans. On voit alors des enfants qui pr-sentent dabord des troubles ractionnels leur environnement, pour organiser, secondairement, de vritables troubles de la personnalit centrs par langoisse dabandon, des vcus perscutifs, et aussi une mauvaise image deux-mmes.

    Il est fondamental de prvenir lorganisa-tion de ces troubles de la personnalit en reprant tous les symptmes prcdents qui sintgrent gnralement dans ces troubles afin de proposer un traitement adquat le plus vite possible. Ainsi, len-fant ne sorganisera pas dans ces person-nalits pathologiques et pourra reprendre son dveloppement de faon positive.

    [ Au totalEntre 3 et 6 ans, lenfant traverse une priode tout fait charnire de dveloppe-ment. Il aborde des conflits et des phases de dveloppement majeurs avec au centre des dbats son entre lcole et sa socia-lisation. Dans notre culture paradoxale o tout va toujours trop vite, il peut tre en difficult face des exigences dadulte qui oublient quil est encore petit.

    On ne peut prendre le parti de penser que, par exemple, lagressivit dun enfant si jeune est ancre en lui tout jamais. En effet, si on le regarde de cette faon, on risque fort de provoquer en miroir, une construction de sa personna-lit lie notre regard, car lenfant encore jeune se dveloppe dans une conscience rflexive qui doit tre positive.

    nont pas une relle conscience des pro-cessus de mensonge. Certains, pourtant, sorganisent dj dans un monde o la ralit de leur psychisme est plus impor-tante que celle du monde extrieur. On a limpression quils mentent pour exister et, gnralement, ils dveloppent secon-dairement des personnalits centres par des troubles du narcissisme.

    Dans certains cas, le mensonge des trs jeunes enfants est relier des vcus de maltraitance, lenfant protgeant le parent maltraitant par exemple pour viter dtre davantage maltrait ou de dvoiler les actes qui entraneraient une sparation familiale.

    Enfin, certains enfants vivent rellement dans un monde totalement imaginaire, tant dj organiss sur un mode psy-chotique.

    3. Le vol

    Ce nest que vers 6 ans aussi que le vri-table sens de la proprit est ancr chez lenfant. Cependant, avant, lenfant prend progressivement conscience que chacun a des objets quil ne peut pos-sder lui.

    Chez des enfants plus jeunes, le vol est parfois simplement d la valorisation de lobjet ou, parfois, une vritable dvalorisation de soi. Ces jeunes enfants ont dj besoin de possder pour exister.

    Par ailleurs, Winnicott dcrit bien dans la naissance de la tendance antisociale les processus selon lesquels certains enfants qui sestiment en dette damour volent pour rcuprer cet amour. Par exemple, ils vont voler de largent dans le sac main dun parent, ou mme dautres adultes.

    4. Linstabilit psychomotrice (TDH)

    Il ne faut pas voquer ces troubles avant lge de 6 ans ou en tout cas pas les traiter sur un plan mdicamenteux. En effet, les enfants peuvent tre trs turbulents avant

    En dernier lieu, il faut liminer les dys-harmonies psychotiques qui peuvent, cet ge, provoquer des colres et des troubles agressifs importants, mais qui sont sous-tendues par des angoisses psy-chotiques faciles reprer.

    Dans certains cas, il faut galement li-miner une pathologie pileptique.

    2. Le mensonge

    La vritable distinction entre le rel et limaginaire se produit chez lenfant autour de 6 ans, au moment o il accde progressivement lge de raison en sor-tant du conflit dipien et en entrant en phase de latence.

    Chez lenfant, le mensonge est le plus souvent utilitaire et non pathologique.

    Cependant, avant 6 ans, la plupart des enfants confondent ralit et fantasme, et

    Lauteur a dclar ne pas avoir de conflits dintrts concernant les donnes publies dans cet article.

    QCM 1

    Les troubles du comportement chez lenfant de maternelle :A nexistent pas, il est trop jeuneB peuvent tre les signes dune pathologie de la personnalit en cours de constructionC rvlent toujours une carence affectiveD peuvent sintgrer dans un tableau de psy-chose infantileE doivent, quels quils soient, faire proposer un suivi psychothrapique

    QCM 2

    Fabien, 3 ans, est trs agressif lcole. Il mord tous les enfants, sisole et ne veut pas rester en classe. Il faut larracher sa mre tous les matins depuis trois mois. A la maison, il fait des colres terribles : il faut le plaquer sur son lit pour quil se calme, cela peut durer plus de 15 minutes. Ensuite, il se sent coupable et demande des clins. Il refuse toute frustration et ses parents sont puiss, dcourags. A - Fabien doit tre cadr par une mesure du-cative B Fabien peut avoir une pathologie limiteC Fabien peut tre autisteD Fabien peut avoir une psychose infantileE Fabien est peut-tre dprim

    Rponse 1 : B, DRponse 2 : B, D, E

Recommended

View more >