Click here to load reader

Booklet Gainsbourg

  • View
    364

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Booklet Gainsbourg

n fvrier 1958, la chanteuse Michle Arnaud publie un 45 tours sur lequel deux titres portent la signature dun inconnu, Serge Gainsbourg. Ironie du sort, cest aujourdhui linterprte qui est tombe dans loubli. Pourtant, quel personnage ! Dallure distingue, plutt jolie, classieuse comme aurait dit le futur Gainsbarre, elle hrite du surnom dintellectuelle de la chanson. Depuis six ans, elle dfend les uvres de Lo Ferr, Boris Vian ou Mouloudji dans un cabaret de la rive droite dirig par Francis Claude, son poux, le Milord lArsouille. On raconte que cest dans ce lieu que fut chante pour la premire fois La Marseillaise, bien avant de devenir lhymne national. Michle Arnaud recrute ses fans parmi la jeune garde qui, demain, fera la pluie et le beau temps. Franois Mitterrand (alors ministre de lintrieur), le journaliste Philippe Bouvard, Andr Rousselet (futur fondateur de Canal +), lacteur dbutant Jean-Claude Brialy, mais aussi llite intello de lpoque, de Jean Cocteau Emmanuel Berl. Son got pour les hommes de pouvoir la portera les tutoyer du galon, devenant lune des premires productrice de tlvision, lorigine des carrires de Jean-Christophe Averty et Michel Drucker, entre autres. En attendant, elle fait le bonheur dune nouvelle gnration dauteurs et compositeurs dont elle adopte les chansons, de son timbre grave, juste et prcis, devant ce public de premier ordre. Son guitariste est un peintre en devenir, de dix ans son cadet, Lucien Ginzburg. Il trouve dans cet endroit de quoi sacheter de la toile et des couleurs. Entre les numros, on peut lentendre au piano jouer les chefs-duvre que son pre, pianiste professionnel, lui a enseigns de Chopin Gerschwin, ou les bluettes quil retient facilement signes Aznavour ou Trenet. Pianiste dambiance, il sait le faire, Lucien. Lt, on lentend au Touquet o il sduit les riches trangres en villgiature, susurrant des Mi corazon ou My funny Valentine.

E

Serge Gainsbourg devant lune de ses toiles

u Milord, Lucien adopte le pseudonyme de Serge Gainsbourg sitt quil endosse sa panoplie de musicien, aprs avoir un temps opt pour le nom de Julien Grix. Primo il prend son prnom de naissance en grippe, secundo il en a assez dentendre corcher son nom. Presque quinze ans aprs la libration de Paris, la France nest pas dbarrasse des relents dantismitisme et les nostalgiques de Vichy aiment insister sur ltranget de ce patronyme. Ses parents ont fui la jeune rpublique sovitique en 1918. Par le train dabord, puis en bateau. Gainsbourg apprendra plus tard que son pre gara, pendant le long voyage, une toile quil avait peinte. Joseph Ginzburg ne touchera plus un pinceau. Fraichement maris, le couple rejoint Paris. Ils perdront tt le premier de leurs quatre enfants. Le petit Lulu et sa sur jumelle Liliane devront la vie la propret douteuse dun faiseur dange do maman Olga sest enfuie en courant. Installs, a ne sinvente pas, en face du sige de la SACEM, cest rue Chaptal que Lucien grandira au son du piano paternel. Pour nourrir sa petite famille, Joseph court le cachet au sein dorchestres dont il mprise le rpertoire lger, ou comme pianiste de bar. Il se venge de la mdiocrit des rpertoires quon lui impose en inculquant sa marmaille les rudiments de la grande musique, la seule mme dgaler les Arts majeurs

A

n 1957, Serge Gainsbourg crit dj des chansons, essentiellement pour les transformistes du cabaret Madame Arthur o papa Joseph a propos les services de son fils. Cela rapporte davantage que la peinture. Dailleurs, cela rapporte tout court puisque cette heure, peindre incombe de la dpense, uniquement. Certes, le galeriste prcurseur, Pierre Loeb, lui a bien command une exposition de 40 toiles. Cest sa femme, Lise Lvitzky, rencontre lAcadmie Montmartre, qui a insist. Lucien est forcment impressionn. Pierre Loeb a lanc Raoul Dufy, Joan Mir, Marc Chagall, parmi tant dautres rvolutionnaires de la peinture contemporaine. Lulu prfre mignoter de la partition. Lise en est folle de rage. Ses premires rengaines sintitulent Antoine le casseur ou On me siffle dans la rue. Elles font le bonheur des spectateurs de Madame Arthur qui ne sauront jamais quel nergumne se masque derrire ces sayntes ralistes et cocasses. Au Milord lArsouille, Gainsbourg est fascin par le charisme de Michle Arnaud. Il va uvrer pour quelle dcouvre le pot-aux-roses. Sous prtexte de lui montrer ses tableaux, il laisse ngligemment traner sur son piano des partitions de chansons quil destine la blonde glamoureuse. Fine limire, Michle Arnaud ne se fait pas prier. Elle inclut immdiatement son rpertoire les premires vritables uvres du surdou. Et pas les plus faciles. Plus les chansons dnotent laspect cynique et misogyne de leur auteur, plus elle est ravie. Cest ainsi que Ronsard 58, Jeunes femmes et vieux messieurs ou La recette de lamour fou bousculent les habitus du cabaret de la rue du Beaujolais. Le style est l, percussif et rsolument moderne.

E

45 tours des Frres Jacques

intervention de Michle Arnaud dans lclosion de Serge Gainsbourg ne sarrte pas en si bon chemin. Perspicace, elle insiste pour quil effectue ses dbuts sur scne afin dy dfendre son Poinonneur des lilas ou ses Petites odalisques. Dans le public, un artiste dbutant nomm Hugues Aufray nen perd pas une miette. Il pressent larrive dun style nouveau. Revenant chaque soir, il en profite pour relever les textes et les accords. Me raconte pas ta vie / Tu mlas dj servie / Je la connais par cur/ Cest la mme que ta sur . Voil qui feraient de bonnes chansons pour prsenter aux directeurs artistiques des maisons de disques... Michle Arnaud peut se targuer de rvler de nouveaux talents. Dans le landernau musical, cela se sait et dans la foule, le groupe Les Frres Jacques, grandes vedettes du music-hall, enregistrent Le Poinonneur des Lilas. Ces quatre gars comiquement vtus de sous-pulls et de collants disposent dune solide rputation qui a dj travers les frontires. Leurs chorgraphies potiques ont permis Jacques Prvert ou Lo Ferr dtre reprsents ailleurs que dans le circuit restreint des petits cabarets de la Rive Gauche. Prsent sur scne comme le premier concerto Gainsbourgeois , leur version du Poinonneur dclenche lenthousiasme, concrtis par de srieuses ventes de disques.

L

e tnbreux acteur Jean-Claude Pascal, popularis au cinma par le cycle des Caroline chrie avec Martine Carol, cherche briser son image de sducteur. Ancien styliste, fou de thtre, acteur par got des textes bien crits, JeanClaude Pascal est prisonnier dune srie de films alimentaires dont il na pas prsum de limpact sur le public. Sa voix chaude et grave lui servira, pense-t-il tort, pour rtablir lordre. Ainsi, il entame une carrire de chanteur, slectionnant ses auteurs dans la ligne de Michle Arnaud : Guy Bart, Francis Blanche, mais aussi Gilbert Bcaud, Charles Aznavour, et plus tard Jean Ferrat ou Bernard Dimey. Lui aussi choisira chez Gainsbourg les uvres les plus dcales (En relisant ta lettre, Les oubliettes, Douze belles dans la peau). En vain. Le grand public ne veut voir en lui que le beau gosse et privilgiera quelques malheureuses chansons sentimentales, loin des missiles crits par Gainsbourg (En relisant ta lettre je maperois / Que lorthographe et toi / a fait deux). Paralllement, Serge Gainsbourg franchit le pas, il est dsormais interprte de ses propres crations. Enfin, interprte est un bien grand mot. Selon les tmoins de lpoque, Gainsbourg, paralys par le trac, vomit ses chansons dont il accentue les invectives ladresse dun public quil redoute. Cette timidit maladive sera interprte comme du mpris. Laccueil glacial quil reoit le conforte dans lide quil sinscrit dans le droit chemin de Boris Vian, un des rares artistes de chanson dont il vnre les crits et lattitude. Les spectateurs se mangent en pleine face les textes acides (Ce mortel ennui / Qui me vient / Quand je suis avec toi () Bien sr il nest rien besoin de dire / A lhorizontal / Mais on ne trouve plus rien se dire / A la verticale). En toute logique, Denis Bourgeois, spectateur assidu et par ailleurs directeur artistique du label Philips, repre cet ovni et lui propose de graver des essais pour les prsenter au patron du label, le fameux Jacques Canetti.

L

Affiche des Trois Baudets, 1959

n contrat est sign dans la foule. A cette poque, tre engag par Canetti (qui a dcouvert Brel, Brassens, Patachou, Flix Leclerc, Raymond Devos) signifie non seulement avoir la possibilit denregistrer dans les meilleures conditions, mais aussi de se voir programmer laffiche du Thtre des 3 Baudets et de bnficier dune couverture mdiatique consquente.

U

Serge Gainsbourg et Michle Arnaud en 1960, lors de la cration du Cha Cha Cha des Chauves, titre demeur indit

lautomne 1958, lalbum Du chant la une, cent pour cent Serge Gainsbourg ( lexception du texte de Ronsard 58) se voit livr au public et aux journalistes. Tout Gainsbourg est dj l, textuellement parlant. Le langage sapparente aux dialogues tout droit sortis des films policiers, comme dans Du jazz dans le ravin : Ecoute, cest toi qui conduis ou moi / Cest moi, bon alors tais-toi / Ya du whisky dans la boite gants / Et des amricaines, tas qu taper dedans . Le cynisme aussi dans La femme des uns sous le corps des autres : On sen fout quand / Cest pas la ntre / L qui se vautre / On lui ferait passer / Le got de recommencer . Lalcool dans une chanson ponyme : Mes illusions donnent sur la cour / Mais dans les troquets alentours / Jai des ardoises de rverie () Et dans les vapeurs de lalcool / jvois mes chteaux espagnols . Alain Goraguer est responsable des arrangements. Egalement compositeur, Goraguer a mis en musique certains standards de Boris Vian, Fais-moi mal Johnny ou encore La java des bombes atomiques. Vian est alors, entre mille autres activits, journaliste musical notamment pour Jazz Hot et Le Canard Enchan. Cest au sein de ce dernier quil crit tirez deux sacs de vos fouilles et raquez au dis

Search related