Click here to load reader

CREATION DE RICHESSE - · PDF fileMGP-Afrique – Création de richesse – Rapport final provisoire – octobre 2001

  • View
    214

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of CREATION DE RICHESSE - · PDF fileMGP-Afrique – Création de richesse –...

  • REPUBLIQUE DU SNGAL Un peuple Un but Une foi

    ------------------------ MINISTRE DE LCONOMIE ET DES FINANCES

    .. COMIT TECHNIQUE

    ELABORATION DU DOCUMENT DE STRATEGIE DE REDUCTION DE LA PAUVRETE --------------------------

    DOCUMENT DU GROUPE THMATIQUE 3

    CREATION DE RICHESSE

    Octobre 2001

    AVEC LAPPUI DE MGP Cabinet Conseil

  • MGP-Afrique Cration de richesse Rapport final provisoire octobre 2001 -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    II

    S O M M A I R E

    PREAMBULE 4 Premire partie - INTRODUCTION ET CONTEXTE DE LETUDE 5 Deuxime partie - LES PRINCIPAUX SECTEURS DE CREATION DE RICHESSE 9 LE SECTEUR PRIMAIRE 10 I - SOUS SECTEUR AGRICULTURE 10

    1.1 - Prsentation du secteur 10 1.2 - Les objectifs moyen et long termes 10 1.3 - Les obstacles structurels 11 1.4 - Les objectifs prioritaires pour lutter contre la pauvret 12 1.5 - Stratgies proposes pour atteindre ces objectifs 14

    II - SOUS-SECTEUR ELEVAGE. 18

    2.1 - Prsentation du sous-secteur 18 2.2 - Les objectifs moyen et long termes 18 2.3 - Les obstacles structurels 19 2.4 - Les objectifs prioritaires pour lutter contre la pauvret 20 2.5 - Stratgies proposes pour atteindre ces objectifs 21

    III - SOUS-SECTEUR PECHE 22

    3.1 - Prsentation du sous-secteur 22 3.2 - Les objectifs moyen et long termes 23 3.3 - Les obstacles structurels 25 3.4 - Les objectifs prioritaires pour lutter contre la pauvret 26 3.5 - Stratgies proposes pour atteindre ces objectifs 27

    IV - SOUS-SECTEUR Ressources Naturelles et Environnement 29

    4.1 Prsentation 29 4.2 - Les Objectifs moyen et long terme 29 4.3 - Les obstacles structurels 29 4.4 - Les objectifs prioritaires pour lutter contre la pauvret 30 4.5 - Stratgies proposes pour atteindre ces objectifs 30

    SECTEUR SECONDAIRE 33

  • MGP-Afrique Cration de richesse Rapport final provisoire octobre 2001 -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    III

    I SOUS-SECTEUR ARTISANAT 33

    1.1 - Prsentation du sous-secteur 33 1.2 Les Objectifs moyen et long termes 33 1.3 - Les obstacles structurels 34 1.4 Les objectifs prioritaires pour lutter contre la pauvret 36 1.5 Stratgie proposes pour atteindre ces objectifs 36

    II LE SOUS-SECTEUR INDUSTRIE 38

    2.1 Prsentation du sous-secteur 38 2.2 - Objectifs prioritaires 38 2.3 - Stratgie de dveloppement industriel 39

    III LE SOUS-SECTEUR ENERGIE 42

    3.1 Introduction 42 3.2 Stratgies proposes 42

    IV LE SOUS-SECTEUR MINES 44

    4.1 Prsentation du sous-secteur 44 4.2 - Les objectifs moyen et long terme 44 4.3 - Les obstacles structurels 44 4.4 - Les objectifs prioritaires de lutte contre la pauvret 45 4.5 - Stratgies proposes 45

    LE SECTEUR TERTIAIRE 47 I - LE SOUS-SECTEUR COMMERCE 47 II LE SOUS-SECTEUR TOURISME 48 III LE SOUS-SECTEUR TELESERVICES 49 Troisime partie : LES MESURES DACCOMPAGNEMENT 50 Quatrime partie : INDICATEURS DE SUIVI 59 ANNEXE

  • MGP-Afrique Cration de richesse Rapport final provisoire octobre 2001 --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    4

    P R E A M B U L E Ce rapport final provisoire est articul autour de quatre grandes parties. Lintroduction traite de la problmatique cration de richesse, croissance et rduction de la pauvret . Le Consultant propose au Groupe Thmatique un argumentaire pour justifier le choix de secteurs dactivits susceptibles de gnrer une croissance forte du PIB avec un effet positif sur le recul de la pauvret. Le Consultant a bien voulu tenir compte des avis pertinents des membres du Groupe en largissant ce choix sectoriel. Malheureusement, il na pas pu avoir possession de toutes les contributions crites qui taient attendues sur ce point, notamment en ce qui concerne le secteur de la distribution. La seconde partie traite des secteurs conomiques de cration de richesse selon un plan dexpos comportant une prsentation sectorielle gnrale (caractristiques, principaux atouts, principales entraves), un expos des objectifs gnraux et spcifiques la lutte contre la pauvret, les stratgies et les plans dactions subsquents. Les nouvelles orientations ont, dans certains cas, t extraites des documents officiels (Conseils Interministriels, Discours-programmes du Premier Ministre, Lettres de Politique Sectorielle) ou des rsolutions des concertations nationales sectorielles organises, il y a moins dun an. La troisime partie porte sur les stratgies complmentaires ou de renforcement. Il sagit l, de domaines horizontaux dintervention : dveloppement des investissements, des exportations, recours aux technologies HIMO, lemploi et la fiscalit. La proposition des indicateurs de suivi fait lobjet de la quatrime partie. Elle pourra tre enrichie et prcise la lumire des rsultats du Groupe macroconomique et de celui sur le suivi des conditions de vie des mnages . Cette coordination est ncessaire pour articuler les indicateurs de programmes (niveau sectoriel), de rsultats (macroconomique) et les moyens de vrification (sources de donnes pour observer et renseigner les indicateurs). Le groupe a dcid de ne pas produire de plan daction chiffr et de donner en annexe des indications sur les programmes sectoriels en cours ou projets. Dans sa forme actuelle, le prsent rapport final respecte les indications du plan dexpos retenu par le Comit technique pour les diffrents Groupes thmatiques.

    LA DIRECTION TECHNIQUE DE MGP-AFRIQUE

  • MGP-Afrique Cration de richesse Rapport final provisoire octobre 2001 --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    5

    PPrreemmiirree ppaarrttiiee

    INTRODUCTION ET CONTEXTE DE LETUDE

  • MGP-Afrique Cration de richesse Rapport final provisoire octobre 2001 --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    6

    La pauvret est un phnomne complexe qui comprend, dans tous les cas o elle est manifeste, une dimension conomique marque par la faiblesse des revenus et de la consommation des populations considres comme pauvres . Le diagnostic de la pauvret au Sngal a permis de connatre le profil caractris par :

    une forte prvalence nationale : 65,3% de la population et 58% des mnages vivent en dessous du seuil de pauvret ;

    une prvalence nettement plus forte dans les rgions autres que Dakar o elle se situe entre 68% et 87%.

    une prvalence de la pauvret en milieu rural : 80% des mnages pauvres rsident en zone rurale ;

    une prvalence de 33,4% en milieu urbain et de 85,6% en milieu rural. Le phnomne est donc proccupant dans les deux milieux.

    Dune manire gnrale, la pauvret sest aggrave entre 1990 et 1994, passant dune prvalence de 33% 58% sur la priode. Cette situation contraste avec les rsultats macro-conomiques obtenus et conduit sinterroger sur lefficacit de la croissance ralise sur la rduction de la pauvret.

    Au Sngal, les analyses faites pour tenter didentifier les dterminants de la pauvret montrent bien limportance du facteur insuffisance de revenus ct dautres, telles linsuffisance voire labsence de laccs aux services de base1. Mais malgr la croissance ralise, celle-ci na pas eu leffet escompt sur lamlioration des indicateurs sociaux.

    Dans la mesure o la croissance conduit une augmentation gnrale des revenus dans lconomie, elle peut tre considre comme un lment dterminant de la lutte contre la pauvret de revenus , condition de satisfaire certains critres parmi lesquels celui davoir un impact positif rel sur les revenus des pauvres.

    A partir des donnes de lESAM2, on a pu vrifier lassertion suivante: sous lhypothse que lingalit des revenus ne change pas, une hausse de 1% du PIB par tte entrane une baisse de lincidence de pauvret de 0,9%.

    Au-del de laccroissement de la richesse nationale, lobjectif recherch dans les programmes de lutte contre la pauvret doit aussi tre la pleine intgration des pauvres comme sujets autant que comme bnficiaires dans le systme conomique domestique.

    1 Diagnostic de la pauvret au Sngal ; Comit technique du DSRP ; mars-2001. 2 Voir Diagnostic de la pauvret au Sngal p.13

  • MGP-Afrique Cration de richesse Rapport final provisoire octobre 2001 --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    7

    Les stratgies pouvant conduire latteinte de cet objectif doivent tenir compte de la structure sectorielle (quels secteurs conomiques vont porter la croissance) et spatiale (quelles zones gographiques du pays ) des dterminants de la croissance. Plus que le niveau de la croissance, ce sont les modes de cration et de rpartition de richesse qui auront une i

Search related