L’autisme et Les troubles envahissants du cpe.spip.ac-rouen.fr/IMG/pdf/  · *Socialisation, et interactions…

  • Published on
    16-Sep-2018

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • Lautisme et Les troubles envahissants du dveloppement (TED)

    Intervenante Mme Karine BRET-MERINE psychologue

    *Que savons-nous des Troubles Envahissants Du Dveloppement (TED)Lautisme est un trouble prcoce, Complexe du dveloppement, il est permanent. On nat autisme, on ne le devient pas.

    -Aujourdhui la dfinition est plus large, on ne donne plus limage de lenfant qui se balance, crie ou ne va pas lcole, on parle des autismes , des troubles du spectre de lautisme, du continuum de lautisme.les diagnostics sont plus fins.

    *2 NOTIONSLEO KANNER est psychiatre, en 1943, il travaille sur lautisme infantile prcoce et donne une dfinition :

    Inaptitude inne crer des contacts affectifs. Lenfant est isol socialement, son langage atypique est peu inscrit dans la rciprocit et dans lchange.

    HANS ASPERGER est un pdiatre autrichien, en 1994, il met en place le tableau du syndrome dAsperger : difficult communicative

    *Le diagnostic autiste, recherches et connaissances actuelles -Aucune tiologie identifie : on ne connait pas, la (ou les) cause(s) de lautisme. Nous navons quune dfinition clinique.

    3 principaux troubles : Lobservation dune triade de difficults

    -lenfant semble solitaire (trouble interaction sociale)

    -utilisation non usuelle des moyens de communication (trouble de la communication)

    -Attachement des comportements et activits rptitifs strotypes et restreints.

  • On parle dautisme lorsque ces troubles sont prsents avant lge de 3 ans.

    On parle dautisme par rapport des difficults qualitatives, et non quantitatives. Les personnes autistes parlent, ont de laffectation, elles sont affectes par les difficults sociales.

    -Dans la famille des troubles envahissants du dveloppement, lautisme est le mieux diagnostiqu.

    *Les signes dalerte absolue

    -Absence de babillage-pointage (lenfant montre avec le doigt) attention conjointe ou autres gestes sociaux (au revoir, bisous) 12 mois.

    -Absence de mots 18 mois.

    -Absence dassociation de mots 24 Mois

    -Perte du langage ou de comptences sociales, une phrase prononce ou un geste fait et puis plus rien.

    -Absence de jeux, le jeu de faire semblant.

    -Dfaut dorientation lappel de son prnom.

    Attention il faut avoir des situations diffrentes possibles, sinon on peut se tromper dans le diagnostic.

    *Comment dterminer si lautisme est lger ou grave :

    Cest avant tout ladaptation sociale ; pour pouvoir madapter, il faut que je puisse rpondre aux exigences de lenvironnement, on vrifiera comment lenfant ragit aux diffrentes situations qui lentourent. Cependant les variations sont individuelles :

    - Les capacits intellectuelles

    - La personnalit, le temprament

    - Le milieu familial

    - Les expriences de vie

    -Les Possibilits offertes sur le plan ducatif et communautaire

  • *Des profils diffrents :

    Autisme lger/moyen/svre

    Il y a des enfants qui prsentent un tat dautisme avec un autre trouble : association dpilepsie, un retard mental, la trisomie 21, dficience auditive et visuelle, des troubles moteurs, du langage, du sommeil, des TOC (troubles obsessionnels compulsifs), les combinaisons crent des difficults varies.

    La susceptibilit est la majorit des difficults de lautiste : lAnxit, troubles digestifs et somatiques, la dpression.

    Les troubles du comportement sont lis lenvironnement en terme gustatif, auditif..

    *Le tableau de classification

    1-Autisme infantile : vers lge de 3 ans, perturbation de communication, de socialisation et intrt restreint

    2-syndrome dAsperger : proche de lautisme sauf que lenfant na pas de retard de langage ni de retard de cognitions.

    3-syndrome de Rett : ce sont quasiment exclusivement les filles qui en sont atteintes : rgression entre 6-18 mois. Ce syndrome est fortement li une mutation du chromosome X, saccompagne dun retard mental.

    4-Troubles dsintgratifs de lenfance : rgression cliniquement significative (langage, socialisation) se diagnostiquent avant 10 ans, nous sommes face un retard mental svre.

    5-autisme atypique TED non spcifi : par la symptomatologie et lge de dbut

    Le diagnostic est avant tout clinique

    Comment pose-t-on un diagnostic ?

    Le diagnostic repose sur 2 aspects : Lvaluation diagnostique et lvaluation dveloppementale (identifier le profil de la personne. On demande comment a parl lenfant et non est ce que lenfant parle ?

  • Les diagnostics rfrentiels

    -Dficits sensoriels, ORL, vision

    -Certaines formes dhyperactivit

    -Schizophrnie, avant on parlait de schizophrnie enfantine

    -Retard mental

    -Certains troubles de la personnalit

    -Les TOC (troubles obsessionnels compulsifs)

    -Troubles du langage

    -carences affectives

    -Les autres TED

    Tout cela est lAUTISME

    Lautisme nest pas

    -Un trouble affectif li un comportement familial particulier (une mre en particulier)

    -Un caprice de lenfant

    -Une dfiance intellectuelle

    -Une absence de capacits

    -Un trouble transitoire

    -Une bulle dans laquelle un enfant normal attend pour sortir Emergence du dsir

    Etre parent dun enfant autiste

    Etre parent dun enfant autiste cest mettre en place, un parcours de soins hors norme, cest tre confront la non ractivit de professionnels, la difficult monter un rseau pdagogique et des soins pour lenfant ; cest rorganiser de la vie familiale, la ractivit psychologique de la fratrie, la dsertification du rseau social (isolement des familles).

  • Cest mettre en place lorganisation dun parcours atypique

    La communication-nous sommes face de la Communication expressive (verbale et non verbale) et de la communication rceptive

    Lautiste parle, dit des choses, mais ce nest pas pour autant quil comprend ce que lon lui dit.

    *Une communication efficace

    Quest-ce quune communication efficace ? Cest Pouvoir comprendre ce que lautre dit et lui fournir linformation pour qu son tour il nous comprenne.

    *La communication non verbale : (le langage corporel expressions faciales, la voix, lintonation)

    Lautiste a une difficult amorcer linteraction avec lautre.

    La mthode de lautiste :

    Lusage strotyp et rptitif du langage (ex : cholalie) immdiate ou diffre, lutilisation idiosyncrasique cest dire se rfrer des situations prcises. Lenfant autiste traduit sa faon, par moment de faon insolite, par exemple : jai perdu mon souvenir au lieu de dire jai oubli , des anomalies dans le ton de la voix, laccent, le dbit, le rythme et lintonation. Lenfant autiste a du mal moduler sa pense. Beaucoup de confusion dans les pronoms, lenfant autiste parle souvent de soi la 3eme personne, ou associe les objets une personne (par exemple une femme qui porte rgulirement des colliers sera nomme comme la dame au collier), il coupe la parole et ne parle que de ces centres dintrt.

    *Communication rceptive

    Lenfant autiste montre peu ou pas dintrt converser. Il naccorde pas ou peu dattention lautre. Il ne comprend pas le sens des phrases et des mots abstraits ou qui ont plusieurs significations. Il prend au pied de la lettre lexpression, ne saisit pas les sarcasmes et les taquineries, la subtilit du sens du mot. Lenfant autiste est en difficult face la communication non verbale des autres, face au langage avec des notions abstraites ou imaginaires.

  • *Socialisation, et interactions sociales

    Lenfant autiste a des difficults afficher une expression faciale face la situation, lexpression de son visage est toujours inadapte la situation. Le regard ne lui permet pas de rentrer en communication. Lenfant ne met pas de distance sociale ou physique (il parle proche du visage).Il a du mal montrer son affection aux autres, se manifester, il naccepte le partage, des plaisirs. Refuse ou est incapable de jouer un jeu de coopration. Lenfant autiste a tendance passer beaucoup de temps ne rien faire ou des activits ritualises. En Intgrant le groupe classe, lenfant autiste choisira son copain, il sera exclusif, et le couple partagera que son centre dintrt (et seulement le sien).

    Centre de ressources pour lautisme de haute Normandie : cra@ch-lerouvray.fr

    Pour le G.R.A.P.E 2010

    MIMOUNI Sandrine

    mailto:cra@ch-lerouvray.fr

Recommended

View more >