REFLETS n°28 / octobre 2015

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Dimanche ou pas Dimanche ... Repos ou pas repos ... En tous cas un REFLETS de ce temps pas comme les autres. Bonne lecture ....... à la recherche du vrai repos ...

Text of REFLETS n°28 / octobre 2015

  • QUE FAIRE DU DIMANCHE ?

    le magazine des glises de vision-france

    WWW.VISION-FRANCE.NET

    DOSSIER

    REFLETSN28 / OCTOBRE 2015

  • 5 avenue Abel I 26120 Chabeuil www.medair.org

    Nos quipes interviennent dans lurgence humanitaire depuis 26 ans.

    CONFLITS MEURTRIERS

    I DPLACEMENTS

    MASSIFS I

    SEISMES

    I EPIDMIES

    I FAMINES

    I INONDATIONS

    IRAK-SYRIE-AFGHANISTAN SOUDAN DU SUD - NEPAL...

    M

    edair / Ja

    dwiga Figu

    la

    Soutenez-nous I Travaillez avec nous I Priez pour nous

    pub medair-105x297.indd 1 31/08/2015 09:38

    SOMMAIRE

    REFLETS,le magazine des glises

    de Vision-France.Parat cinq fois par an.

    Sige social6 Petite rue des Bls

    68000 ColmarSIRET : 434 186 862 00034

    APE : 9491Z

    Titre Reflets (Besanon. 2014)ISSN : 2426-2781

    Compte postalStrasbourg 3 349 82 W036IBAN : FR67 2004 1010 1503

    3498 2W03 679BIC : PSSTFRPPSTR

    Mise en pageThe Hug (www.thehug.fr)

    Photos et illustrationsLibres de droit, prives ou

    archives des glises

    ImpressionSaxoprint, Paris

    Directeur de publicationJean-Georges Gantenbein

    jg.gantenbein@vision-france.net

    AdministrationVision-France

    13 rue Xavier Marmier25000 Besanon

    Tl. +33 (0)3 81 80 87 19

    Comit de rdactionJean-Georges Gantenbein

    2, rue Schlumberger68200 Mulhouse03 89 42 38 43

    jg.gantenbein@vision-france.netRoland Brobeck

    Jean-Georges GantenbeinGilbert GoetzAngel Portaz

    Membre de :

    I M P R E S S U M

    03

    040607

    081011

    12

    131415

    16

    DITO

    DOSSIER

    VIE DES GLISES

    DTENDRE LARC

    LE SABBAT: UN TEMPS DCOUTE

    MA PRATIQUE DU SABBAT

    SAVERNE

    COMMENT TOURNER SANS PASTEUR

    STRASBOURG

    VIE DE LUNION

    FENTRE SUR LE MONDE

    CHANGEMENT POUR LES MINISTRES

    COLMAR QUITTE SES LOCAUX

    RAPPROCHEMENT AVEC FRANCE MISSION

    SUJETS DE PRIRE

    LE CAMPS ROULOTTE (LE TREMPLIN)

    ACTION DVANGLISATION MONDIALE

  • hers lecteurs,

    Demander un homme qui ne respecte pas le sabbat dcrire un ditorial sur ce sujet parat pour le moins provocateur. Eh bien

    oui, en tant que pasteur je travaille souvent le dimanche (ou seulement le dimanche comme la plaisanterie le souligne) ! Je me rappelle encore bien que nous avons abord cette problmatique spcifique du ministre pastoral pendant mes tudes thologiques.

    EDITO

    Jean-Georges Gantenbeinprsident de Vision-France

    Nous remercions chaleureusement notre ancien coordinateur du journal Jean-Paul Zurcher qui a beaucoup contribu laugmentation de la qualit de notre journal pendant ces trois annes coules. Jean-Paul est retourn avec sa famille en Suisse romande o il exerce son ministre de pasteur dans une glise Morges.

    Nous lui souhaitons toute la sagesse de Dieu pour cette nouvelle tape. Nous pourrions peut-tre maintenir le contact avec lui en le nommant correspondant particulier de la Suisse romande pour le journal Reflets !

    En attendant de trouver une nouvelle personne pour ce ministre, Jean-Georges Gantenbein, prsident de Vision-France, assurera lintrim.

    25 ans plus tard cette question du travail dominical du pasteur semble drisoire ct de lvolution gnrale de notre socit. Nous profitons finalement tous de personnes qui travaillent ou qui sont obliges de travailler le dimanche. Nous pensons aux infirmires comme au personnel de la station essence, aux policiers comme aux boulangers.

    Au-del dune exposition restrictive de ce commandement nous aimerions attirer le regard du lecteur sur le cur librateur de cette loi et dcouvrir sa porte vitale. Notre socit ressent

    +

    UN GRAND MERCI

    C

    03

    bien une immense fatigue gnrale. Nous aimerions arrter la roue, nous dconnecter de tout, retrouver une vie sereine. Cette aspiration, nest-elle pas la preuve mme de la validit et de la lgitimit de ce commandement ?

    Bien amicalement, vtre

  • LE SABBAT un temps dcoute

    DOSSIER

    04

    Gal ArchinardLinda OyerProfesseur associ du Nouveau Testament la Facult Libre de Thologie vanglique de Vaux-sur-Seine. Animatrice de sessions dinitiation la spiritualit chrtienne et laccompagnement spirituel sous lgide de lassociation Compa-gnons de route (avec Anne et Louis Schweitzer).

    Celui qui ne se repose pas fatigue les autres

    Comme cette maxime sonne juste ! Le repos est une ncessit, pour moi-mme comme pour ceux qui mentourent ! Cest certainement

    dans ce souci dquilibre que Dieu ordonne le sabbat.

    Mais que retenir aujourdhui pour moi-mme de ce commandement ?

    Pasteur de Vision-France Volgelsheim

  • CONCEPT BIBLIQUEEn Gense 2.2-3, aprs la cration, Dieu se repose. Ce nest pas quil soit fatigu ! Il arrte de crer, et il se rserve pour lui-mme le 7e jour (il le sanctifie ). Dans la loi donne Isral, Dieu demande galement au peuple de stopper les activits courantes, de se reposer et de mettre cette 7e journe part pour lui. Cest le abbat .

    Dans les deux variantes des dix commandements (Ex 20.8-11 et Dt 5.12-15), nous trouvons deux raisons diffrentes pour justifier le principe du sabbat.

    Dans le livre de lExode, voici ce qui motive le sabbat : lhomme doit imiter le crateur qui sest repos le 7e jour. Le sabbat est une faon de se souvenir de lintention de Dieu la cration : Dieu voulait que ltre humain partage son repos. Mais il y a eu la chute et lhomme nest pas entr dans le repos de Dieu. Alors, Dieu entreprend un plan de rdemption, et le sabbat prfigure (partiellement, une fois par semaine) le jour o toute la cration entrera pleinement dans le repos de Dieu (cf. H 4.9).

    Dans le livre du Deutronome, ce qui justifie le sabbat, cest le souvenir de la priode de lesclavage en gypte et de la libra-tion effectue par Dieu. Le sabbat devient alors un signe qui nous rappelle que Dieu est le librateur et que tout ne dpend pas de nous ! Imaginez Nous pouvons nous arrter de courir comme des fous en essayant de tout contrler et nous rendre compte que le monde continue de tourner ! Le soleil se lve le matin et se couche le soir.

    Alors le sabbat donne du sens mon travail et mon existence. Je cesse de vouloir tre efficace ou rentable. Tout ne dpend pas de moi. Il y a un espace pour tre simplement devant mon cra-teur, lcoute. Je ne me repose pas pour mieux travailler ensuite. Je me repose pour ne pas me laisser asservir par mon activit quo-tidienne. Le sabbat donne du sens mon existence !

    Jsus ntait pas, comme Jean-Baptiste, retir dans le dsert et la solitude. Il avait une vie active, tourne vers les besoins des autres. Une vie de service, denseignement et de gurisons. Pour-tant, il prenait soin dalterner temps de service et temps de repos, de prire, de communion avec le Pre (Cf. par exemple Mc 1.32-35).

    Jsus na pas attendu une accalmie dans ses activits pour passer du temps avec le Pre. Il choisi de se retirer malgr les nombreux besoins autour de lui. Sans aucun doute, nous invite-t-il limiter !

    Un temps dlibr dans la prsence de Dieu nous permet den-tendre la Parole quil dsire nous adresser ici et maintenant. Ceci implique le silence.

    Le silence extrieur et intrieur est une des conditions de lcoute. Le silence intrieur implique une certaine srnit intrieure. Dieu nest pas plus prsent dans le silence. Dieu est sans cesse prsent. Toutefois, en gnral, nous sommes plus prsents Dieu dans le silence, plus aptes couter.

    Dans le silence, lcoute de Dieu, nous pouvons rece-voir :

    Une connaissance plus profonde de nous-mmes. Le silence nous rend attentifs ce qui se passe en nous. Nous pouvons dceler des parties blesses de nous mme, des manquements, des illusions que nous aime-rions couvrir par lactivisme.

    Une exprience plus profonde de la grce de Dieu.Le silence est aussi un espace de grce o Dieu gurit des blessures, o il libre des attachements malsains, o il pardonne notre pch. Cest dans le silence que nous pouvons laisser rsonner au plus profond de nous-mmes les paroles de lamour ternel de Dieu.

    Quand nous sommes dans un tourbillon dactivits, il nest pas facile den sortir. Le monde visible qui nous entoure, crie pour attirer notre attention. Cest souvent celui qui crie le plus fort que lon cde. Dieu ne crie pas.

    Si nous avons du mal nous poser, il faut peut-tre exa-miner nos motivations. quel besoin mon tourbillon dactivit satisfait-il ? tre utile ? tre important ? tre dans le contrle ? Ne pas avoir dire non ? Ne pas dce-voir lautre ?

    Est-ce que je me sens coupable ? Prendre du temps me semble-t-il gocentrique ? Je me rappelle alors que de la relation intime avec Dieu dcoule un ministre aux autres (famille, conjoint, enfants, glise, socit). Ce nest pas que pour moi : les autres en bnficient aussi.

    Est-ce que jai besoin dtre utile, productif ? Le silence nest pas productif ! Mais dans le silence, japprends recevoir, couter, attendre et non russir. Dans le silence, je deviens conscient, au plus profond de moi-mme, que ma valeur nest pas dans mon utilit.

    Ai-je peur du silence ? Peur de voir lobscurit ou le vide en moi ? La prise de conscience de ce qui est au fond de nous est un lment essentiel pour aller vers une rela-tion plus authentique et plus transparente avec Dieu. Nayons pas peur ! Dieu sait doser ce qui vient la sur-face. Il dsire transformer mon obscurit en lumire.

    En guise de conclusion, voici un petit bilan que chacun peut faire pour soi-mme, dans lespoir que cela nous conduise dans des sabbats selon le cur de Dieu.

    Que se passe-t-il quand je ne marrte pas, nalterne pas les temps de travail et de repos en Dieu ?

    Quelles sont les difficults qui mempchent davoir un rythme plus sain ? Une alternance ? Difficul