DEPUIS 1989 www.institut-carniel.fr ACTIVATEUR DE REFLEXION Synthèse Baromètre annuel de conjoncture – Vague mai 2010.

  • Published on
    03-Apr-2015

  • View
    103

  • Download
    1

Embed Size (px)

Transcript

  • Page 1
  • DEPUIS 1989 www.institut-carniel.fr ACTIVATEUR DE REFLEXION Synthse Baromtre annuel de conjoncture Vague mai 2010
  • Page 2
  • CARNIEL Frquentation de la priode mars-avril et Evolution Pour cette vague printanire, la perception de la frquentation touristique pour les deux mois qui prcdent (mars- avril 2010) par les professionnels de la rgion est peine meilleure que celle de la priode prcdente : 54% ont une plutt bonne perception (trs, bon ou assez) mais 43% ont un perception plutt mauvaise (assez, mauvaise ou trs). Pour cette vague printanire, la perception de la frquentation touristique pour les deux mois qui prcdent (mars- avril 2010) par les professionnels de la rgion est peine meilleure que celle de la priode prcdente : 54% ont une plutt bonne perception (trs, bon ou assez) mais 43% ont un perception plutt mauvaise (assez, mauvaise ou trs). Si on se reporte ce quils pressentaient pour ces deux mois lors de linterrogation prcdente (dbut mars), cette impression est moins bonne que ce quils espraient : 69% envisageaient une frquentation trs, bonne ou assez bonne, et 25% avait une perception mauvaise . Dans la continuit dun hiver mitig, cette premire perception du printemps 2010 laisse donc, sur lensemble de la rgion, un sentiment de morosit. Ainsi la tendance affiche par le 04 est assez mauvaise , le 06 et le 13 sont mitigs , les 3 autres dpartements ayant une perception malgr tout assez bonne , mme si cest un peu moins prononc pour le 83. Cest lespace urbain qui affiche une tendance assez mauvaise pour cette priode, le balnaire-littoral ou la montagne ayant une tendance un peu meilleure qualifiable de assez bonne , et larrire-pays est mitig. Cette perception est associe un sentiment global de baisse de la frquentation, comparativement la mme priode de lanne dernire : 48% peroivent une tendance la baisse, 25% de la stabilit, et 20% une tendance la hausse. Cette perception est associe un sentiment global de baisse de la frquentation, comparativement la mme priode de lanne dernire : 48% peroivent une tendance la baisse, 25% de la stabilit, et 20% une tendance la hausse. La baisse de la frquentation pour la priode est plus ressentie dans le 04 et le 05, le 13 et le 84, ainsi que dans lespace urbain et montagne. Ces tendances sont ressenties par presque toutes les activits, et plus particulirement les htels, les centrales de rservations de gtes ayant plutt une meilleure impression. Pour les professionnels, ces perceptions ngatives et tendances la baisse sont un fois de plus lies essentiellement la mto (40% de citations) mais galement la crise conomique (28% de citations), ou encore, quoique plus faiblement au contexte lis aux lections (10%). Comme on le verra plus loin, la grve SNCF de la fin du mois davril ainsi que les perturbations du trafic arien en relation avec le volcan islandais, lorsquelles ont impact lactivit des professionnels, ont eu principalement pour consquence des annulations ou reports de rservations. Pour les professionnels, ces perceptions ngatives et tendances la baisse sont un fois de plus lies essentiellement la mto (40% de citations) mais galement la crise conomique (28% de citations), ou encore, quoique plus faiblement au contexte lis aux lections (10%). Comme on le verra plus loin, la grve SNCF de la fin du mois davril ainsi que les perturbations du trafic arien en relation avec le volcan islandais, lorsquelles ont impact lactivit des professionnels, ont eu principalement pour consquence des annulations ou reports de rservations.
  • Page 3
  • CARNIEL Frquentation des vacances de Pques et Evolution Lapprciation des professionnels pour la priode spcifique des vacances de Pques nest pas plus favorable que pour les mois de mars et avril : 55% de total bon et 40% de total mauvais . On peut donc peine qualifier la tendance pour les vacances de assez bonne . Ainsi lanne dernire, lapprciation sur ces mmes vacances avaient t bien meilleure avec 68% dopinions positives. Logiquement donc cette priode est perue cette anne comme tant plutt la baisse (40%) avec un peu de stabilit quand mme pour certains (31%) par rapport aux mmes vacances de lanne dernire. Lapprciation des professionnels pour la priode spcifique des vacances de Pques nest pas plus favorable que pour les mois de mars et avril : 55% de total bon et 40% de total mauvais . On peut donc peine qualifier la tendance pour les vacances de assez bonne . Ainsi lanne dernire, lapprciation sur ces mmes vacances avaient t bien meilleure avec 68% dopinions positives. Logiquement donc cette priode est perue cette anne comme tant plutt la baisse (40%) avec un peu de stabilit quand mme pour certains (31%) par rapport aux mmes vacances de lanne dernire. Cette perception sur les vacances est plutt mitige pour les dpartements de lespace Montagne (04 et 05) ainsi que pour le Var et lespace urbain, qui ressentent une volution plutt la baisse de leur activit comparativement la mme priode de lanne dernire. Pour les autres dpartements ou espaces, le sentiment est peine assez bon , avec une tendance stable ou la baisse . Les htels affichent une tendance assez mauvaise pour cette priode de congs, donc la baisse . La perception des professionnels concernant la tendance dvolution de la frquentation de clientle franaise reste semblable celle observe pendant les prcdentes vacances (Hiver, Nol et Toussaint) : stabilit de la clientle franaise. Pour lvolution de la frquentation de la clientle trangre, le sentiment est le mme, stabilit sur lensemble de la rgion, mais associ une baisse pour les dpartements du 13 et 84. La perception des professionnels concernant la tendance dvolution de la frquentation de clientle franaise reste semblable celle observe pendant les prcdentes vacances (Hiver, Nol et Toussaint) : stabilit de la clientle franaise. Pour lvolution de la frquentation de la clientle trangre, le sentiment est le mme, stabilit sur lensemble de la rgion, mais associ une baisse pour les dpartements du 13 et 84. La clientle franaise pour ces congs a t principalement une clientle en provenance de la rgion parisienne, suivie de prs par la clientle intra-rgionale. Comparativement la priode prcdente, la clientle rhne alpine a t moins prsente. La clientle franaise pour ces congs a t principalement une clientle en provenance de la rgion parisienne, suivie de prs par la clientle intra-rgionale. Comparativement la priode prcdente, la clientle rhne alpine a t moins prsente. Les principales origines de la clientle trangre sur cette priode de vacances sont lItalie et lAllemagne, puis la Grande Bretagne et la Belgique.
  • Page 4
  • CARNIEL Questions de conjoncture Impact de la grve SNCF Impact de la grve SNCF La grve SNCF de la deuxime moiti du mois davril, a fortement perturb les dplacements des touristes notamment dans le sud est de la France. Lenqute de cette vague a donc cherch mesurer limpact de cette grve sur lactivit des professionnels de la rgion. Ils sont autant dire que cette grve na pas eu dimpact sur leur activit (49%), quelle a eu un impact ngatif (46%). Si dans les dpartements du 04 et du 05, la plupart des professionnels nen ont pas ressenti les effets (respectivement 80% et 60%), cest dans le Var et le Vaucluse, que les consquences ngatives ont t les plus fortes (pour 65%). Pour ces professionnels ces effets ngatifs sont principalement des reports de rservation (au mieux), mais pour la plupart, des annulations de rservation. Ils relvent galement le mcontentement des clients. Impact des perturbations du trafic arien (nuage li lruption dun volcan en Islande) Impact des perturbations du trafic arien (nuage li lruption dun volcan en Islande) Tout comme la grve, limpact des perturbations du trafic arien divise en deux catgories principalement les professionnels : ceux qui ont ressenti un impact ngatif (44%), et ceux pour lesquels cela na pas eu deffet (41%). Par contre contrairement la grve SNCF, pour certains professionnels (10%), ces perturbations ont eu un effet positif : notamment dans les Bouches du Rhne (19%), lespace balnaire littoral (16%) ou pour les htels (12%). Pour ces professionnels, cest le fait davoir accueillir (ou garder plus longtemps les touristes) qui est la principale raison de cette vision positive. Pour ceux qui ont subi ngativement ces effets, cest galement lannulation des rservations qui les a le plus touch.
  • Page 5
  • CARNIEL Prvisions pour la priode mai juin 2010 Les prvisions des professionnels pour les mois de mai et juin sont nettement plus optimistes que leur perception des 2 mois couls, mais quand-mme un peu moins que lanne dernire la mme priode : 78% dopinions positives cette anne, alors quils taient 86% lanne dernire. Cette tendance venir peut toutefois tre qualifie de bonne , avec moins de 20% de professionnels, manifestant un certain pessimisme. Les prvisions des professionnels pour les mois de mai et juin sont nettement plus optimistes que leur perception des 2 mois couls, mais quand-mme un peu moins que lanne dernire la mme priode : 78% dopinions positives cette anne, alors quils taient 86% lanne dernire. Cette tendance venir peut toutefois tre qualifie de bonne , avec moins de 20% de professionnels, manifestant un certain pessimisme. Cette tendance bonne pour lavant-saison est anticipe de la mme manire par les 6 dpartements de la rgion, lexception du 05 qui affiche plus de rserve (tendance mitige ). Ce sont les espaces balnaire-littoral et arrire-pays, rural les plus optimistes, la montagne tant traditionnellement cette priode plus en retrait. Lespace urbain reste prudent avec une apprciation assez bonne bonne . Malgr une tendance globalement optimiste, les professionnels prfrent rester prudents quant lvolution prvoir sur la frquentation des mois de mai et juin : les professionnels envisagent plutt la stabilit de lvolution de la frquentation pour les deux mois venir, associe une tendance la baisse pour le 05, ou lespace Montagne. Malgr une tendance globalement optimiste, les professionnels prfrent rester prudents quant lvolution prvoir sur la frquentation des mois de mai et juin : les professionnels envisagent plutt la stabilit de lvolution de la frquentation pour les deux mois venir, associe une tendance la baisse pour le 05, ou lespace Montagne.

Recommended

View more >