Docteur ès sciences militaires KHROUCHTCHEV ET .noir sur blanc ! Enfin il ... causes et des conséquences

Embed Size (px)

Text of Docteur ès sciences militaires KHROUCHTCHEV ET .noir sur blanc ! Enfin il ... causes et des...

  • 1

    Mikhal KILEV

    Docteur s sciences militaires

    KHROUCHTCHEV ET LA DESAGREGATION DE L'URSSEssai d'analyse du rapport de Nikita S. Khrouchtchev, prsent la session secrte du Comit Central du PCUS, le 25 fvrier 1956

    Mikhal Kilev, docteur s sciences militaires de l'AcadmieMilitaire de Sofia, s'attache dmontrer dans son livreKhrouchtchev et la dsagrgation de l'URSS, que lesdclarations du rapport Khrouchtchev sont non seulementdes calomnies, mais de condamnables mensonges, qui ontuvr la destruction du socialisme en Europe.

    De nombreux tmoignages et documents (prs de 300citations) viennent en appui de sa dnonciation. Trslongtemps, la seule publication du rapport Khrouchtchevrestait celle des Etats-Unis, parue en Occident moins d'unmois aprs la session secrte du XXe Congrs du PCUS en1956. Dans les pays socialistes, la publication du rapportKhrouchtchev n'a vu le jour qu'aprs les contre-rvolutionsde 1989. Pour la premire fois ses noncs taient expossnoir sur blanc ! Enfin il tait possible de rpondre auxdclarations diffamatoires de Khrouchtchev, transmisesjusque l oralement, des runions "ouvertes" aux membreset non-membres du Parti. Pour liminer ces montagnes demensonges et de calomnies, il faudra plusieurs annes etbeaucoup de travail acharn pour russir nettoyer le nom etl'uvre de Staline mais aussi celui de Lnine. Ce n'est quepar un tel labeur que se rtablira la vrit sur leur uvrervolutionnaire, sur l'essence et le contenu de la constructiondu premier Etat socialiste au monde. C'est trs important etabsolument indispensable. Sans aucun doute, les vraiscommunistes dirigeront les eaux de la science pour liminerces tas de mensonges, accomplissant ainsi leur tchehistorique. Ce travail permettra aux peuples de profiter del'exprience et de la crativit rvolutionnaire des peuplessovitiques, dveloppes dans la construction du premierEtat socialiste. Il y en a qui sous-estiment cette exprience etcette crativit, d'autres les ignorent. C'est pourquoi il fautles rappeler sans cesse.

    Il est grand temps que les communistes du monde entierhissent le drapeau-claireur de l'uvre stalinienne, qui donneespoir et confiance aux peuples opprims travers l'exemplequ'ont donn les succs des ralisations socialistes.

    Ddi aux vtrans de la Grande Rvolution Socialiste d'Octobre

    Cet ouvrage apporte des tmoignages historiques intressants dnonant les mensonges propags par lesrvisionnistes et les imprialistes sur lURSS de Staline. Hlas, les faibles connaissances de lauteur en matiredconomie politique marxiste-lniniste induites par lhritage rvisionniste ne lui permettent pas de comprendrele caractre imprialiste de lURSS post-stalinienne et les causes et consquences profondes relevantessentiellement des contradictions internes de la restauration du capitalisme dans les ex- pays socialistes ainsique le contenu inter-imprialiste des vnements de 1991. Pour lauteur, lURSS post-stalinienne conservaitainsi malgr tout son caractre socialiste et anti-imprialiste , ce qui revient dtacher la politiquervisionniste de sa base matrielle conomique bourgeoise et imprialiste. Pour une analyse matrialiste descauses et des consquences de la restauration du capitalisme en URSS et dans les pays de dmocratie populaire,restauration opre immdiatement aprs la mort de Staline, voir la deuxime partie de notre tude Imprialismeet anti-imprialisme : http://www.communisme-bolchevisme.net/imperialisme_et_antiimperialisme.htm

    V.G., le 22/07/2007

    Edition lectronique ralise par Vincent Gouysse partir de la 3me dition revue et corrige delouvrage publi en 2005 Sofia. Traduit du bulgare par Ptia Candva en collaboration avec LudmilKostadinov. Mdaille "Staline", septembre 2002 attribue par le Parti des Communistes (bolcheviques)d'Ukraine.

    WWW.MARXISME.FR

  • 2

    SOMMAIRE :

    - Prface l'dition 2005 en langue franaise - de Ptia Candva (p. 3)

    - Prface l'dition 1999 en langue bulgare - de Ivan Vodnitcharsky (p. 4)

    - Introduction de l'auteur (p. 5)

    - Prambule - Lutte des classes au niveau international de 1945 nos jours (p. 6)

    Chapitre I - Les conditions dans lesquelles a t prpare et tenue la "session secrte" du XXe

    Congrs duPCUS (p. 10)

    Chapitre II - Le "testament de Lnine" (p. 14)

    Chapitre III - Concernant le travail collectif dans la direction du PCUS et de l'URSS (p. 20)

    Chapitre IV - Concernant la prparation du pays la dfense et la Grande Guerre Patriotique sous la directionde Staline (p. 25)

    Chapitre V - Concernant la direction de la politique extrieure de l'URSS par Staline (p. 33)

    Chapitre VI - Concernant les "rpressions" (p. 35)

    Chapitre VII - La mthode de Khrouchtchev dans la question du "culte" de la personnalit de Staline (p. 46)

    Chapitre VIII - L'autorit de Staline (p. 52)

    Chapitre IX - Les causes de la destruction de l'URSS (p. 65)

    I. Premire cause principale - la ligne rvisionniste du PCUS (p. 65)

    1.1. Le contenu de la rvision du marxisme-lninisme par Khrouchtchev (p. 65)

    1.2. Les causes de la mtamorphose idologique de Khrouchtchev (p. 69)

    1.3. Les facteurs qui ont assur le succs de la ligne rvisionniste (p. 72)

    1.4. Les consquences de la ligne rvisionniste (p. 74)

    1.5. Passage du processus de dgradation au processus de dsagrgation (p. 78)

    II. Deuxime cause principale - l'offensive gnrale des forces imprialistes contre l'URSS (p. 80)

    2.1. Dans le domaine conomique (p. 81)

    2.2. Offensive dans le domaine idologique (p. 82)

    2.3. L'offensive de la cinquime colonne (p. 84)

    2.4. Conclusions de l'offensive gnrale de l'imprialisme (p. 85)

    III. Troisime cause principale - les conditions historiques spcifiques de ralisation de la Rvolutiond'Octobre et de la socit socialiste (p. 89)

    Chapitre X - Conclusion (p. 92)

    - Post-scriptum (p. 94)

    - Bibliographie (p. 95)

    - Notes (p. 96)

  • 3

    Prface l'dition 2005 en langue franaise

    Ptia Candva

    La minimisation de la lutte des classes particulirement aigu aprs la Deuxime Guerre Mondialeentre les deux systmes sociaux coexistants : d'un ct, le socialisme dans les dmocraties populaires,et de l'autre, leur ennemi farouche, le capitalisme dans les pays imprialistes est la plus lourdeconsquence de la ligne rvisionniste des partis communistes, inaugure par la grande mascaradejoue par Nikita Khrouchtchev au XXe Congrs du Parti Communiste de l'Union Sovitique en 1956 :son rapport, prsent une "session secrte", avec interdiction de stnographier, sans discussionpossible, sous le signe du "secret absolu".

    La dgradation des rapports sociaux en Union Sovitique qui l'a suivi comme deuxime lourdeconsquence du XX Congrs tait un long processus aux retombes graves :

    1. Au niveau dirigeant. Le fait que Khrouchtchev avait rhabilit les ennemis du socialisme en UnionSovitique et leur avait confi des postes de haute responsabilit dans de nombreux secteurs du pays etau Parti, a permis le dtournement du pouvoir socialiste, qui a fini par l'emporter. La lente dgradation,puis la destruction de l'URSS et du PCUS en sont la preuve.

    2. Au niveau de la population. La non-publication du rapport Khrouchtchev sur lequel sont fondestoutes les ngations de la plus glorieuse priode de l'dification du socialisme en URSS et de ses basesthoriques, ainsi que l'limination des uvres de Staline, ont permis la divulgation de toutes sortes decalomnies non-vrifiables, dont se sont empares les moindres opposants, paralllement auxagissements des ennemis farouches du socialisme. A notre avis, la soi-disant "session secrte" tait unvrai coup d'Etat des forces contre-rvolutionnaires qui avaient combattu l'Etat socialiste ds lelendemain de sa naissance. Mais, les checs de tous les moyens forts qu'ils avaient utilissprcdemment, ainsi que l'espoir du de prendre le pouvoir au sortir de la guerre inflige l'EtatSovitique par l'Allemagne nazie, les poussaient la prudence : ils se savaient vaincus s'ils avouaientcette prise du pouvoir. En se rclamant du communisme, ils se donnaient vingt-cinq ans pour russir :c'est dans ce sens qu'il faut comprendre la promesse de Khrouchtchev incompatible avec l'analysemarxiste que l'Union Sovitique rentrera "dans la phase du communisme en 1980". Il leur a fallu ...10 ans de plus, pour que "le retour au capitalisme" soit ouvertement annonc en 1990 ! Trs longtemps,la seule publication du rapport Khrouchtchev restait celle des Etats-Unis, parue en Occident moinsd'un mois (!) aprs la "session secrte". Dans les pays socialistes, la publication du rapportKhrouchtchev a vu le jour aprs les contre-rvolutions de 1989. Pour la premire fois ses noncstaient exposs noir sur blanc ! Enfin il tait possible de rpondre aux dclarations diffamatoires deKhrouchtchev, transmises jusque l oralement, des runions "ouvertes" aux membres et non-membres du Parti. Dans son livre "Khrouchtchev et la dsagrgation de l'URSS", Mikhal Kilev,docteur s sciences militaires de l'Acadmie Militaire de Sofia, s'attache dmontrer que lesdclarations du rapport Khrouchtchev sont non seulement des calomnies, mais de condamnablesmensonges, qui ont uvr la destruction du socialisme en Europe. De nombreux tmoignages etdocuments (prs de 300 citations) viennent en appui de sa dnonciation. Etudiant dans le dtail lescritiques malveillantes l'gard de Staline, contenues dans le rapport Khrouchtchev, ce livre al'inestimable mrite de prserver la mmoire historique face aux tentatives d'enrayer de l'histoire l'undes plus grands vnements que l'humanit ait vcu : la construction d'une socit nouvelle, sansprcdent dans l'histoire, une socit sans classes et sans exploitation de l'homme par l'homme.S'attaquant aux noncs de Khrouchtchev qui avait reni d'un coup de main le gnie cratif etl'enthousiasme des millions de gens de l'Union Sovitique depuis l'extraordinaire prise du pouvoir en1917, en passant par toutes l