REFLETS n°32 / juin 2016

Embed Size (px)

DESCRIPTION

C'est étrange ... on est si nombreux sur terre, même frère ou sœur, et pourtant si étranger l'un pour l'autre. Le resterons-nous ?

Text of REFLETS n°32 / juin 2016

  • le magazine des glises de vision-france

    TOUS TRANGERS

    WWW.VISION-FRANCE.NET

    DOSSIER

    REFLETSN32 / JUIN 2016

  • SOMMAIRE

    REFLETS,le magazine des glises

    de Vision-France.Parat cinq fois par an.

    Sige social6 Petite rue des Bls

    68000 ColmarSIRET : 434 186 862 00034

    APE : 9491Z

    Titre Reflets (Besanon. 2014)ISSN : 2426-2781

    Compte postalStrasbourg 3 349 82 W036IBAN : FR67 2004 1010 1503

    3498 2W03 679BIC : PSSTFRPPSTR

    Mise en pageThe Hug (www.thehug.fr)

    Photos et illustrationsLibres de droit, prives ou

    archives des glises

    ImpressionSaxoprint, Paris

    Directeur de publicationJean-Georges Gantenbein

    jg.gantenbein@vision-france.net

    AdministrationVision-France

    13 rue Xavier Marmier25000 Besanon

    Tl. +33 (0)3 81 80 87 19

    Comit de rdactionJean-Georges Gantenbein

    14, avenue ClmenceauF-68100 Mulhouse

    06 69 29 25 38 jg.gantenbein@vision-france.net

    Benot BaslRoland BrobeckGilbert GoetzAngel Portaz

    Anouk Riedinger

    Membre de :

    I M P R E S S U M

    03

    04

    08091011

    12131415

    16

    DITO

    DOSSIER

    VIE DES GLISES

    TOUS TRANGERS

    BRUMATH

    COLMAR

    WOERTH

    STRASBOURG

    VIE DE LUNION

    COLLABORATEURS

    BILAN 2015

    PROJET DE FUSION

    PORTRAIT

    SUJETS DE PRIRE

    COURS & CONCOURS

    COLO SUPER HEROS . 6-8 ansDu 11 au 16 Juillet

    au Foyer du Bruderbach Westhoffen

    CAMP VIVE LAMERIQUE . 8-11 ansDu 17 au 30 Juillet

    au Bercail Combrimont

    CAMP FUN ET SENSATION . 12-15 ansDu 17 au 30 Juillet

    au Bercail Combrimont

    ROAD TRIP . 14-18 ans Du 24 Juillet au 5 Aot

    Cap au Sud

    KIDSGAMES . 6-13 ans Du 25 au 29 Juillet

    au Liberty Planet Algolsheim

    STAGE ARTISTIQUE du 22 au 26 Aot au Vallon Orbey

    Retrouve toutes les infos sur www.letremplin.org et sur

    www.facebook.com/Letremplin

    CET T, VIENS TAMUSER AVEC LE TREMPLIN

  • EDITO

    Jean-Georges Gantebeinprsident de Vision-France

    03

    fugis, exils, trangers sont des termes que nous associons de multiples domaines : des convictions politiques, des faits historiques, des histoires de famille (ah, mon anctre jadis migr aux tats-Unis !), des angoisses, des expriences enrichissantes

    Nous navons peut-tre jamais connu un tel changement existentiel. Sommes-nous pour autant exclus de cette catgorie de personnes, nous les sdentaires ? Certainement pas, rien que la mondialisation de notre conomie exige une mobilit accrue, ne serait-ce que pour trouver un premier emploi. Nhabitons-nous pas l o nous avons trouv un travail ? Nos jeunes, ne cherchent-ils pas des stages entre Pkin et Dublin ?

    Ma rflexion sest porte sur la signification thologique de ces termes. Signification commune pour ceux qui sont arrachs leur terre, mais aussi pour ceux qui sont installs depuis des gnrations dans le mme bourg.

    "RComment Dieu dfinit-il notre tat de disciple terrestre ? La Bible parle, par exemple, de mission (les aptres taient, et les missionnaires actuels sont, des envoys ; donc cela bouge beaucoup, cf. Jean 20,21), d trangers et d immigrants (Hbreux 11,13).

    Tous trangers , pourrait-on dire de la condition qui constitue le disciple de Jsus-Christ. Nous sommes tous en route. Les cadres de vie matriels qui nous inspirent tant de scurit sont en ralit bancals et provisoires. Nous le savons au plus profond de nous : depuis notre conversion nous avons reu une nouvelle identit en Jsus : je suis un tranger dans ce monde, donc tous trangers !

  • 04

    DOSSIER

    a migration massive vers lEurope et la perscution des chrtiens au Moyen-Orient touchent de plus en plus les glises de Vision-France. Des

    rfugis frquentent nos glises ou y sont logs pour une priode transitoire. Nous le pressentons, ce phnomne dactualit va durablement changer le visage de lEurope. Aujourdhui, nous navons plus le choix, nous devons srieusement nous interroger sur les personnes accueillir qui viennent chez nous et, chose peut-tre plus importante, sur notre manire de vivre notre foi, qui sera forcment impacte par larrive des hommes et femmes chasss par la guerre, la misre et la perscution.

    Martin Saegesser, spcialiste de la question, nous exposera une rflexion de fond, puis une famille de rfugis irakiens prendra la parole.

    Jean-Georges Gantenbeinprsident de Vision-Francemembre du Conseil dglise de la Chapelle vanglique de Mulhouse

    Martin Saegesserancien pasteur de lglise vanglique de Woerth, directeur de MEOS services interculturels en Suisse, et membre de la Chapelle vanglique de Mulhouse

    04

    coordination du dossieret interview p.6

    rdaction des articles p.5

    L

    TOUSTRANGERS

  • DOSSIER

    05

    LENJEU DE LIMMIGRATION ACTUELLE POUR LES GLISES EN EUROPE

    De tous temps, les hommes et les peuples se sont dplacs sur notre plante Terre, en gnral pour des raisons de survie, suite des problmes dans leur lieu dorigine: guerres, perscutions eth-niques ou religieuses, catastrophes naturelles etc. Le dplacement massif actuel vers lEurope, surtout du Moyen Orient, ne fait pas exception. De nombreux aspects de ce mouvement massif sont considrer. Je veux me limiter ici aux questions qui doivent nous intresser, nous qui avons en tant que disciples de Jsus-Christ, reu linvitation pressante daller vers tous les peuples pour leur apprendre connatre la bonne nouvelle.

    Comment pouvons-nous vivre, personnellement et dans nos glises, une culture de laccueil et non de la mfiance, de la peur, voire du mpris, envers les migrants?Syrie, Afghanistan, Pakistan, Irak, Iran, sans parler des pays du Maghreb durant les dernires dcennies, il fal-lait tre trs cratif pour aller vivre dans ces pays avec le souhait dy partager lamour de Christ. La domination de lIslam et des lois religieuses trs restrictives lont rendu presque impossible. Ces pays sont quasiment ferms la propagation libre de lvangile.

    Et voil quune chose impensable se produit : les habi-tants de ces pays viennent en masse chez nous en Europe. Ils sont l, dans nos villes et nos villages. Certes, souvent dans des structures daccueil de lEtat o nous ne nous rendons pas naturellement. Mais ici, les chrtiens sont libres daller leur rencontre et partager avec eux leur foi en Jsus qui les anime. De plus, nombreux sont les rfu-gis et migrants frustrs de leur religion et de leurs chefs, ouverts aux changements.

    Ce que certains, pour diffrentes raisons, considrent comme une menace pour lEurope occidentale et sa culture est, pour la diffusion de lvangile, une chance norme ! Nous en rendons-nous compte ? Donner chaque personne (enfants, jeunes, adultes, couples, fa-milles, personnes ges) la possibilit de connatre Jsus-Christ, et cela dune manire comprhensible et adapte sa culture et ses connaissances linguistiques, voil ce que doit tre lobjectif de lglise chrtienne. Cela reprsente un norme dfi pour les disciples de Christ et la question est plutt : pourrions-nous le relever, ce dfi, o laisserons-nous passer cette occasion unique dans lhistoire ?

    La tche est grande. Heureusement de plus en plus de per-sonnes sen rendent compte et se forment pour faire face au dfi. Rencontrer ces personnes dans lamour de Christ, les accueillir, communiquer avec elles, vivre la foi concr-tement par laide pratique sous tous ses aspects, avoir un

    intrt rel pour elles, rendre nos runions compr-hensibles pour les arrivants tout cela reprsente de grands efforts : apprendre des langues pour commu-niquer, traduire et interprter, sintresser aux cultures pour pouvoir comprendre telle ou telle raction, concevoir des mdias chrtiens dans les diffrentes langues, acqurir des connaissances sur les religions actuellement surtout lIslam pour rencontrer les per-sonnes l o elles se trouvent, prparer des structures pour laide pratique, connatre les dispositions lgales et conseiller en consquence. La moisson est grande ! O sont les ouvriers ?

    Derrire tous les vnements de ces dernires annes, il y a un grand dfi spirituel. Lennemi de Dieu essaie de nuire o il peut. Mais nous, disciples de Jsus, avons lassurance que cet ennemi est vaincu, par la mort et la rsurrection de Jsus-Christ. En restant passifs, nous faisons le jeu de lennemi. En nous engageant pour ltranger (cf Matthieu 25,35), nous faisons la volont de notre Seigneur.

    Autres pays, autres coutumes comment se comporter correctement ? Nous nous rendrons trs vite compte que les immigrs pensent diffremment que nous. Il est important de connatre quelques rgles de comportement pour viter des malentendus :

    Ne pas demander tout de suite la raison de la prsence dans notre pays, les demandeurs dasile pourraient se sentir contrls.

    La main gauche est considre dans beaucoup de cultures comme impure ; donner par exemple un cadeau de cette main est malvenu.

    Le respect est primordial.

    Les livres saints sont hautement respects (notamment parmi les musulmans) ; cest pour cela quil ne faudrait jamais poser la Bible mme le sol.

    La religion nest pour beaucoup pas un sujet tabou; nous pouvons confesser notre foi, mais ne devrions pas nous perdre dans de vaines discussions.

    Les relations personnelles sont LE point important dans la vie, aussi par rapport la foi chrtienne ; cest pour cela que nous devrions nous efforcer de construire des amitis dans la confiance.

    Dire au revoir : Il est bon de dire plusieurs fois que lon aimerait partir avant de se lever et de partir.

    Une invitation chez soi, la maison, est souvent accepte avec plaisir et intrt ; le demandeur dasile aimerait voir comment les Franais vivent.

    Manger : Ne pas offrir des musulmans de la viande de porc et des boissons alcoolises.

    Comment entre