NOTE DE CONJONCTURE - de conjoncture 252. · Note de conjoncture. N° 252| Février 2018. 5. Premiers…

  • Published on
    11-Sep-2018

  • View
    214

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • NOTE DE CONJONCTUREDIRECTION DES ETUDES ET DES PREVISIONS FINANCIERES

    Boulevard Mohamed V.

    Quartier Administratif,

    Rabat-Chellah Maroc

    DEPFE : depf@depf.finances.gov.ma

    W : www.finances.gov.ma/depf/depf.htm

    T : (+212) 537.67.74.15/16

    N 2

    52 /

    Fvr

    ier

    2018

    ROYAUME DU MAROC

    MINISTRE DE LECONOMIE ET DES FINANCES

  • 2Note de Conjoncture

  • 3Note de Conjoncture

    Direction des Etudes et des Prvisions Financires

    Sommaire

    N 252| Fvrier 2018Note de conjoncture

    PARTIE 1 ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL

    ECONOMIES AVANCES 01

    ECONOMIES MERGENTES02

    MARCHS DES MATIRES PREMIRES 03

    PARTIE 2 ENVIRONNEMENT NATIONAL

    TENDANCES SECTORIELLES 01

    DEMANDE INTERIEURE 02

    ECHANGES EXTERIEURS 03

    FINANCES PUBLIQUES 04

    FINANCEMENT DE LECONOMIE 05

    PARTIE 3 TABLEAU DE BORD

  • 4Note de Conjoncture

  • N 252| Fvrier 2018Note de conjoncture

    5Note de Conjoncture

    Premiers signes prometteurs pour 2018 aprs une clture de lanne 2017 sous

    de bons auspices

    A lissue dune bonne anne 2017, le suivi de la conjoncture fait tat dune anne 2018 prometteuse tant pour lconomie nationale que pour son environnement international.

    A linternational, lexpansion de lconomie mondiale se poursuit de faon synchronise travers les pays et les rgions, avec des perspectives de croissance favorables pour lAllemagne et la France contre un ralentissement attendu en Espagne. La monnaie unique de la zone euro poursuit son apprciation, stablissant 1,25 dollar dbut fvrier, soit son plus haut niveau depuis 2014.

    Au niveau du march des matires premires, le prix du ptrole baisse moins de 65 dollars le baril en fvrier, dans le sillage de la correction baissire des marchs financiers. Les cours du gaz butane sinscrivent, galement, sur la mme tendance, se situant moins de 450 dollars la tonne, affects par une faiblesse de la demande.

    Au Maroc, les premiers signes capts dbut 2018 augurent dune poursuite des dynamiques sectorielles positives durant cette anne aprs un bon comportement affich en 2017, en rapport, notamment, avec la bonne orientation de la demande trangre adresse au Maroc.

    Ces tendances positives sont confortes par les fondamentaux de la demande intrieure, notamment la consommation des mnages et linvestissement, qui sinscrivent dans la continuit de la bonne tenue affiche en 2017, eu gard aux derniers baromtres conjoncturels disponibles.

    Au niveau des changes extrieurs, le solde commercial a connu une lgre aggravation en ce dbut 2018, en rapport avec une progression des importations un rythme plus important que celui des exportations et ce, malgr le bon comportement des mtiers mondiaux du Maroc lexport. La hausse des importations a t tire, principalement, par les factures alimentaire et nergtique, sans quoi les achats du Maroc de lextrieur auraient accus une baisse de 0,5% par rapport janvier 2017. En dpit de cette volution, les Rserves Internationales Nettes poursuivent leur amlioration.

    La situation des charges et ressources du Trsor, relative lexercice budgtaire 2017, fait ressortir un allgement du dficit budgtaire, se situant 3,5% du PIB aprs 4% en 2016, grce une matrise des dpenses courantes et une meilleure mobilisation des recettes.

    Sur le plan du financement de lconomie, les crdits bancaires ont cltur lanne 2017 sur une volution positive. Le march boursier, pour sa part, sest inscrit dans une posture positive pour ses deux indicateurs MASI et MADEX, dbut 2018.

    Direction des tudes et des Prvisions Financires

  • N.B. : Sauf indication du contraire, les volutions prsentes, dans la note, sont en glissement annuel.

    6Note de Conjoncture

    Synthse

    N 252| Fvrier 2018Note de conjoncture

    Taux de remplissage des barrages

    Tendances sectorielles

    Mnages & Entreprises

    Bon comportement de lactivit conomique nationale en 2017, tirant profit dune configuration sectorielle globalement favorable.

    Poursuite des dynamiques sectorielles positives en 2018 comme il ressort des premiers indicateurs conjoncturels de cette anne.

    Bon comportement de la consommation des mnages en 2017 et perspectives favorables pour lanne 2018, eu gard aux derniers baromtres conjoncturels disponibles sur les prix et les revenus.

    Maintien de leffort dinvestissement en 2017 et premiers signaux de consolidation pour lanne 2018.

    Environnement international

    Recettes IDE

    +54%+57 mille postes

    Emploi rmunr

    Poursuite de lexpansion de lconomie mondiale, de faon synchronise tra-vers les pays et les rgions. Perspectives de croissance favorables pour lAllemagne et la France contre un ralentissement attendu en Espagne. Apprciation continue de leuro, atteignant 1,25 dollar la mi-fvrier.Repli des prix des matires premires en fvrier, en lien avec la correction bais-sire des marchs financiers.

    1,25 (+15,6%)

    Parit euro/dollar

    40,5%

  • NB : Sauf indication contraire, les volutions sont en glissement annuel

    BOURSEMASI & MADEX

    +5,5%chacun

    Taux de couverture

    56,8% (-0,2 point)

    CREDITS BANCAIRES

    Immobilier : +4,2% Equipement : +11,4% Consommation : +4,3%

    Importations hors factures alimentaire et nergtique

    -0,5%

    7Note de Conjoncture

    Finances publiques

    Financement de lEconomie

    Allgement du dficit budgtaire : 3,5% du PIB en 2017 contre 4% du PIB en 2016 grce une maitrise des dpenses courantes et une meilleure mobilisation des recettes.

    Bonne tenue des crdits bancaires : Immobilier : +4,2% ; Equipement : +11,4% ; Consommation : +4,3%.Augmentation de lencours des bons du Trsor de 1,4% 524 milliards de dirhams fin janvier 2018.Bourse : les index MASI et le MADEX poursuivent leur bon comportement dbut 2018 avec une progression de 5,5% chacun.

    Echanges extrieurs Progression des importations des biens un rythme plus important que les exportations, traduisant une baisse du taux de couverture de 0,2 point. Bon augure des mtiers mondiaux du Maroc lexport dbut 2018.Baisse des importations des biens hors factures nergtique et alimentaire.Amlioration continue des Rserves Internationales Nettes.

    N 252| Fvrier 2018Note de conjoncture

  • 8Note de Conjoncture

    ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL

    N 252| Fvrier 2018Note de conjoncture

  • 9Note de Conjoncture

    ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL

    La croissance du PIB amricain a ralenti mais reste solide au quatrime trimestre 2017 (2,6% en rythme annualis aprs 3,2% au T3). Elle est soutenue par la reprise des dpenses de consommation des mnages et de linvestissement des entreprises. . En termes de perspectives, la croissance amricaine devrait acclrer en 2018 pour se hisser 2,7% selon les dernires prvisions du FMI, aprs 2,3% en 2017 et 1,5% en 2016. Lactivit serait stimule par la rforme fiscale amricaine, en particulier les baisses de limpt sur les bnfices des socits.Toutefois, les perspectives de croissance sont menaces par une accentuation de la volatilit sur les marchs financiers.

    Les indicateurs conjoncturels savrent mitigs en janvier, comme le montre le repli des ventes de dtails (-0,3% aprs 0% en dcembre) et de la production industrielle (-0,1% aprs +0,4%). Lindice PMI composite (53,8 en janvier aprs 54,1 en dcembre) signale une dclration de la croissance de lactivit du secteur priv. Toutefois, la confiance des mnages sest amliore en fvrier, selon lindice de lUniversit du Michigan (+4,2 points 99,9).

    Le dynamisme du march demploi se confirme dbut 2018, avec 200.000 crations nettes demplois en janvier aprs 160.000 en dcembre. Le taux de chmage est rest stable pour le troisime mois conscutif en janvier, 4,1%, son plus bas niveau depuis lanne 2000.

    Le taux dinflation est rest inchang 2,1% en janvier, soit un niveau proche de lobjectif de 2%. Dans ce contexte, la Fed devrait poursuivre la normalisation graduelle de sa politique montaire. La Banque centrale amricaine avait relev ses taux directeurs de 25 points de base en dcembre 2017, portant le cumul 125 points de base depuis 2015.

    USACroissance conomique

    Etats-Unis : perspectives de renforcement de la croissance en 2018, stimule par la rforme fiscale

    1. ECONOMIES AVANCEES

    2,7%en 2018

    USAEmploi

    +200 mille postes

    USAProduction industrielle

    -0,1%

  • 10Note de Conjoncture

    ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL

    Zone euro : lexpansion conomique se poursuit dans un contexte mondial porteur

    Dans la zone euro, la solidit de la croissance du PIB sest confirme au dernier trimestre 2017 (0,6% aprs 0,7% au T3). Pour lanne 2017, la croissance de la zone a atteint 2,5%, son rythme le plus rapide depuis dix ans, aprs 1,8% en 2016. Elle est soutenue par une confiance accrue des mnages et des entre-prises, une embellie du march du travail, des conditions financires favorables et un con-texte mondial porteur.

    Les perspectives conomiques de la zone euro se sont amliores, avec une croissance rvi-se la hausse 2,2% pour 2018 contre 1,9% initialement prvue par le FMI. Parmi les princi-paux pays membres, la croissance a t releve pour lAllemagne ( 2,3% aprs 2,2% ralise en 2017), lItalie (1,4% aprs 1,4%) et la France (1,9% aprs 1,9%), en lien avec le renforcement de la demande intrieure et extrieure. En revanche, la croissance espagnole a t abaisse ( 2,4% aprs 3,1%), affecte par la monte de lincertitude politique.

    Les indicateurs haute frquence sont globale-ment favorables dbut 2018. Ainsi, la croissance de lactivit du secteur priv de la zone euro sest acclre en janvier, comme le signale lindice PMI composite (58,8 aprs 58,1 en dcembre). Lexpansion est gnralise aux principaux pays membres, savoir lAllemagne (59,0 aprs 58,9), la France (59,6 aprs 59,6), lItalie (59,0 aprs 56,5) et lEspagne (56,7 aprs 55,4).

    La confiance conomique dans la zone euro reste forte, comme le montre lindice ESI de la Commission europenne (114,7 points en jan-vier, aprs 115,3 points en dcembre, son plus haut niveau depuis 2000). La confiance des consommateurs de la zone euro continue de samliorer (1,3 point en janvier aprs 0,5 point en dcembre).

    Le taux de chmage dans la zone euro est rest stable 8,7% en dcembre, marquant, nan-moins, une baisse de 1 point de pourcentage depuis un an. La baisse du taux de chmage, en glissement annuel, concerne les principaux pays membres de la zone, savoir lAllemagne (-0,3 point 3,6%), la France (-0,7 point 9,2%), lItalie (-1 point 10,8%) et surtout lEspagne (-2,1 points 16,4%).

    Zone euroIndice PMI composite

    58,8 (+0,7 pt)

    Zone euroTaux de chmage

    France : 9,2% Espagne :16,4%

    Zone euroCroissance conomique

    2,2%en 2018

  • 11Note de Conjoncture

    ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL

    Sur le march des changes, leuro a atteint son plus haut niveau depuis 2014 1,25 dollar la mi-fvrier, en hausse de 4% depuis dbut 2018 et de 18% en glissement annuel. il est port par un regain doptimisme sur les perspectives conomiques et politiques dans la zone euro. Par ailleurs, la BCE devrait maintenir sa poli-tique montaire ultra-accommodante, con-forte par une inflation modre dans la zone (1,3% en janvier aprs 1,4% en dcembre, bien en de de la cible officielle de 2%).

    Japon : lconomie devrait poursuivre son expansion un rythme modr mais suprieur son potentiel

    La croissance de lconomie nipponne a ralenti au quatrime trimestre 2017, avec une hausse du PIB limite 0,5% en rythme annualis aprs 2,2% au troisime trimestre. Pour lanne 2017, la croissance a t relativement robuste (1,6% aprs 0,9% en 2016), soutenue par un march demploi dynamique, un appui budgtaire important, des conditions financires accommodantes et une demande mondiale ferme. La croissance devrait se poursuivre en 2018 un rythme modr (1,2% selon le FMI), mais suprieur son potentiel (0,5-1%), en lien avec le retrait de la relance budgtaire et la faiblesse des salaires.

    Les derniers indicateurs de conjoncture savrent propices. La production industrielle a enregistr un fort rebond en dcembre (2,9% aprs 0,5% en novembre). La confiance des entreprises a atteint un sommet historique en dcembre, comme le montre lindicateur concident du climat des affaires (120,7 points aprs 117,9 points en novembre). Lindice de confiance des mnages, inchang en janvier ( 44,7 points), reste proche de son plus haut niveau depuis quatre ans atteint en novembre (44,9 points).

    Parit euro/dollar

    1,25 (+15,6%)

    1,2%en 2018

    Japon Croissance conomique

  • En Chine, la croissance du PIB a t robuste en 2017 (6,9% aprs 6,7% en 2016), conforte par les retombes des mesures antrieures de relance conomique et par le dynamisme de la demande mondiale. En termes de perspectives, la croissance chinoise devrait ralentir 6,6% en 2018 et 6,4% en 2019, selon le FMI, avec un risque de resserrement de la politique conomique, pour contenir les dsquilibres internes (niveau lev dendettement).

    Les donnes haute frquence savrent globalement favorables. Ainsi, la croissance de lactivit du secteur priv sest acclre en janvier, comme le montre lindice PMI composite (53,7 aprs 53,0 en dcembre). Le commerce extrieur chinois a t plus dynamique en janvier, avec une forte expansion des exportations (11,1% aprs 10,9% en dcembre) et des importations (36,9% aprs 4,5%).

    En Inde, le PIB a ralenti en 2017 (6,7% aprs 7,1% en 2016), sous leffet de la dmontisation et de linstauration dune nouvelle taxe sur les biens et services. La croissance devrait sacclrer en 2018 ( 7,4% selon le FMI), avec la dissipation des facteurs qui ont impact ngativement la croissance lanne dernire.

    2. CONOMIES EMERGENTES

    12Note de Conjoncture

    ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL

    IndeCroissance conomique

    La croissance continue de se consolider, soutenue par une demande mondiale ferme et des cours des matires premires plus levsLes conomies mergentes poursuivent leur raffermissement, en ligne avec le redressement du commerce mondial et des prix des produits de base. Les perspectives restent, toutefois, entoures dincertitudes, lies notamment au regain de turbulences financires, de protectionnisme et des tensions gopolitiques.

    Selon les prvisions du FMI, la croissance des pays mergents et en dveloppement devrait se hisser 4,9% en 2018 aprs 4,7% en 2017 et 4,4% en 2016. Lacclration de la croissance en Inde (prvue 7,4% en 2018 aprs 6,7% en 2017) diverge, toutefois, avec le ralentissement de lconomie chinoise (6,6% aprs 6,9%). La croissance devrait se consolider au Brsil (1,9% aprs 1,1%) et se poursuivre un rythme modr en Russie (1,7% aprs 1,8%). En Afrique subsaharienne, la reprise conomique devrait se renforcer progressivement (3,3% en 2018 aprs 2,7% en 2017 et 1,4% en 2016). Dans la rgion MENA, la croissance devrait atteindre 3,6% en 2018 aprs un flchissement 2,5% en 2017, avec une nette reprise de lactivit dans le groupe des pays exportateurs de ptrole et une consolidation de la croissance dans les pays importateurs.

    ChineCroissance conomique

    6,6%en 2018

    7,4%en 2018

  • Les derniers indicateurs conjoncturels signalent un renforcement de la croissance au tournant de 2017-2018. Ainsi, la production industrielle a progress de 7,1% en dcembre aprs un rebond de 8,8% en novembre. La croissance de lactivit du secteur priv se poursuit un rythme soutenu, comme le montre lindice PMI composite (52,5 en janvier aprs 53,0 en dcembre).

    Le taux dinflation sattnue mais reste lev (5,1% en janvier aprs...