Rapport annuel 2012

  • View
    219

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Rapport annuel de la CCIG

Text of Rapport annuel 2012

  • rapport dactivit 2012

    ra

    ppo

    rt

    da

    cti

    vit

    20

    12

    PubDorier_visuelprint_210X297mm.indd 1 10.02.12 14:26

    Quelques temps forts 2012

    Assemble gnrale Confrence de presse Sminaire

    et Evnement conomiques Dbat public Les pieds dans le PAV Evnement conomique Exposition GVA 2030 UniMail Mission conomique en Afrique du Sud Remise du Prix CCIG dans le cadre du DAS en Management durable Rencontres du Management durable Salon du vin

    Photographies : CCIG, Comptoir Immobilier, Didier Jordan, Eric Aldag, Fanen Sisbane (UNIGE), Gil Butty (studio pourlesyeux.ch), Jacques Erard (UNIGE), Lhumen Photographie

  • 13

    rapport dactivit 2012

  • 2Pour illustrer ses publications institutionnelles notamment sa carte de vux et son rapport annuel jusqu son 150e anniversaire, la Chambre de commerce, dindustrie et des services de Genve souhaite rendre hommage aux secteurs dactivit qui font vivre lconomie genevoise.

    En 2012, son choix sest port sur lhorlogerie, dont les performances au niveau suisse ont enregistr un record, avec des exportations en hausse de prs de 11 %. Laurate du Prix CCIG 2011 et fleuron de la Haute Horlogerie genevoise, Vacheron Constantin a offert les superbes images qui ponctuent ce rapport.

  • 3table des matires

    message du prsident

    message du directeur

    la chambre en bref

    dfense des conditions cadre

    services et produits

    promotion des membres

    publications et mdias

    au coeur dun rseau agissant

    Gouvernance et organisation

    5

    7

    8

    13

    22

    26

    32

    37

    44

  • 4

  • 5On connaissait les soubresauts conomiques conjoncturels ; aujourdhui, cest une crise structurelle que traversent de nombreux Etats europens. Si notre pays et Genve sont, pour lheure, comparativement pargns, il est clair que nous ne pouvons chapper totalement aux turbulences.

    Celles-ci se traduisent entre autres par des attaques politiques tous azimuts, qui sont sans aucun doute la manifestation dune forme denvie lgard de ce que lon sait bien faire dans ce pays : une gestion saine et raisonnable. Il sagit donc dtre conscients des risques et de demeurer vigilants.

    Face ces risques, Genve ne peut pas se permettre de pratiquer le business as usual . Elle doit se rin-venter. Sa position gographique, sa situation de ville internationale et les nombreuses entreprises trans- nationales quelle compte sont autant datouts structurels. Allis aux atouts comportementaux (les soft skills des Anglo-saxons) que sont le sens persistant du travail bien fait et la conscience professionnelle, Genve est bien arme pour relever les dfis de notre temps.

    Encore faudra-t-il quelle sache revenir lessentiel, liminer le superflu et tout ce qui ne relve pas du bon sens et du pragmatisme. Avant de dpenser, il faut gagner : telle est la maxime que Genve se doit dadopter. Elle devra aussi viter les projets labors par accumulation de compromis, car de telles construc-tions finissent par tre totalement verrouilles et se rvler, au mieux, ineffectives ou, au pire, nocives.

    Dans ce contexte, la CCIG entend continuer de jouer pleinement son rle de promoteur dune conomie saine et durable, en dfendant des conditions cadre attractives pour les entreprises.

    Mais, assurer une conomie forte, cest aussi laffaire de tous. Chacun des membres de cette Chambre se doit dtre un relais de ses messages, non seulement dans son entourage professionnel, mais aussi auprs de ses proches. Une juste perception des enjeux auxquels nous sommes confronts ncessite, parfois, de convaincre mais, en premier lieu, dexpliquer. Certes, cette dmarche, qui peut sapparenter une croisade, demande du temps. Ce ne sera jamais du temps perdu, mais du temps investi au service de lensemble de la communaut.

    A eux seuls, les bons fondamentaux dont jouit Genve ne suffiront pas maintenir la qualit de vie laquelle elle est habitue. En cette priode haut risque, seuls les efforts conjugus de chacun permettront le bien de tous.

    Jean-Bernard RondeauPrsident de la CCIG

    Une conomie forte: laffaire de tous

    messaGe du prsident

  • 6

  • 7Genve doit sa bonne rsistance aux secousses conomiques en partie la diversit de son tissu productif. Comme la dmontr ltude Genve : un ple de formation tourn vers lconomie?, prsente par la Banque cantonale de Genve, lOffice cantonal de la statistique et la CCIG, la formation peut prendre place au rang des grands secteurs conomiques du canton. Si la rputation de Genve pour la qualit de lensei-gnement nest plus faire, il reste encourager les maturits bilingues ou les sjours ltranger afin de mieux ouvrir les tudiants sur le monde extrieur. De nombreuses branches demandant des connaissances pointues dans un monde en mutation, la formation continue doit tre soutenue, de mme que les forma-tions duales HES/universit et entreprises. Enfin, en dpit des efforts, les jeunes Genevois peinent sintres-ser lapprentissage alors que celui-ci est gage de dbouchs professionnels.

    La capacit dadaptation dont la formation fait preuve pour rpondre aux besoins des entreprises doit tre imite par le politique. Cest ainsi que la CCIG avait accueilli trs positivement le projet de loi relatif aux zones de dveloppement industriel, instaurant des zones dactivits mixtes o se ctoieront les secteurs secondaire et tertiaire. Adopt par le Grand Conseil en mars 2012, cest lexemple dun outil plus flexible, rpondant aux nouvelles exigences dune industrie qui se transforme. Malheureusement, cette disposition ne va pas assez loin, puisquelle ne concerne en effet que les nouvelles zones industrielles. La CCIG avait souhait quelle puisse stendre toutes les zones industrielles car, en maintenant un prix au m2 accessible, elle aurait allg une charge souvent handicapante pour les entreprises. Mais plus encore, la mixit entre les activits favorise la fertilisation croise entre entreprises.

    Labsence de vision stratgique est galement ce qui a caractris le plan Mobilit 2030. Si quelques aspects positifs sont saluer, tels que la prise en compte de la problmatique des transports professionnels, la volont de raliser le contournement autoroutier du canton par la traverse du lac ou de construire des P+R, on a cherch en vain le programme de financement ou le phasage des projets. Plus grave, la question de la mobilit est traite comme la manifestation dune crise de croissance. Cette vision est malsaine. Genve ne souffre pas dune crise de croissance mais doit, bien au contraire, se donner les moyens de rpondre aux dfis que pose le monde moderne.

    On estime que deux tiers des mtiers, produits et connaissances de 2020 ne sont pas encore imagins aujourdhui. Linnovation et le dveloppement ne pourront venir que du partage et de la collaboration. Pour le tissu conomique comme pour la socit civile dans son ensemble, le futur doit tre transversal. Le chan-gement de mentalit que cela implique est un combat que la CCIG mne au quotidien.

    messaGe du directeur

    Une vision transversale

    Jacques JeanneratDirecteur de la CCIG

  • 8Avec plus de 2000 entreprises membres, de toutes tailles et tous secteurs, la CCIG rassemble plus des trois quarts des emplois privs du canton. Association de droit priv, fonde par le banquier Ernest Pictet en 1865 ce qui en fait la troisime plus ancienne Chambre de commerce de Suisse , la CCIG est ind-pendante de lEtat. Son autonomie et sa reprsenta-tivit en font le porte-parole de lconomie face aux autorits publiques.

    Missions

    La CCIG a pour objectif dassurer une conomie forte, permettant aux acteurs qui constituent le tissu conomique local dexercer leur activit de manire prenne. Pour atteindre cet objectif, son action se dcline en quatre missions :

    amliorerlesconditionscadredelconomie; promouvoirsesmembresparlamiseen

    relation daffaires ; fournirdesservicesauxentreprises; informeretdocumentersesmembres.

    Domaines daction

    La CCIG concentre son action sur quatre aspects, dits conditions cadre , constitutifs de lattractivit de Genve pour les entreprises. Il sagit de : lamnagement:dunepart,lesentreprisesont

    besoin de locaux des cots acceptables, dans des zones bien quipes et, dautre part, le canton doit pouvoir loger une plus grande part de sa population active ;

    lnergie:importantmoyendeproductionpourlindustrie, sa disponibilit et son cot jouent un

    rle majeur dans la capacit concurrentielle des entreprises ;

    lafiscalit:untauxcomptitifencourage laudace conomique ; avec des ressources financires disponibles, les entreprises investissent et crent de lemploi ;

    lamobilit:indispensableauxchanges,sonrleest capital. De mauvaises conditions de circulation engendrent des surcots, tant pour les entreprises que pour les individus.

    Effectif du personnel au 31.12.2012

    Nombre de collaborateurs : 25 (plus un apprenti)

    Nombre de postes : 23 emplois quivalents plein temps

    Rpartition : 15 femmes (60%) et 10 hommes (40%).

    La Chambre en bref

  • 9Adresse

    Chambre de commerce, dindustrie et des services de Genve4, bd du Thtre - 1204 Genve Case postale 5039 - 1211 Genve 11Tl. +41 22 819 91 11Fax +41 22 819 91 00 www.ccig.ch

    la chambre en bref

    evolution par statut

    evolution par secteur conomique (entreprises et associations)

    evolution par effectif (entreprises)

    1000 et plus

    1 4

    200 499

    5 9

    500 999

    10 19

    20 49

    50 99

    100 199

    catgories deffectifs

    596

    70

    31.12.12

    353

    23

    291

    318

    146

    83

    12

    582

    69

    31.12.11

    356

    21

    298

    314

    150

    79

    13

    Entreprise