Click here to load reader

Bande dessinée

  • View
    231

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

image expression de point de vue

Text of Bande dessinée

  • Marie Buzy M1S1 Universit de Montpellier3 W113APC8 Pratique plastique et artistique,traditionnelle et numrique L'image, expression de point de vue Karine Pinel - valuation

    1.

    L'image, expression de point de vueLes images et leurs relations au rel, au temps, l'espace.

  • Table des matires

    IntroductionI) Le point de vue sur l'image esthtique de mon sujet

    plastique.

    a) Relation image et point de vue.b) Ce que transmet l'image.

    II) En quoi la problmatique de mon sujet plastique interroge l'actualit sociale et culturelle ?

    a) La crise et les difficults conomiques. b) Les dommage collatraux sur la population.

    III)Partis pris smantiques et plastiques en vue de la problmatique du sujet.

    a) Partis pris smantiques.b) Partis pris plastiques et images collectives.

    IV)Ralisation plastiques: problmes de voisinage .

    V) Esquisses.

  • Dans quelle mesure une image impose-t-elle un point de vue au lecteur ?Dans mon projet plastique j'ai choisi de trait comme sujet d'actualit les conditions de crise et les difficults conomiques d'aujourd'hui et les rpercutions qu'elles peuvent avoir sur la population.

    Mon but est de traiter la question du point de vu sur l'image esthtique de mon projet plastique pour ensuite pouvoir l'interroger sur l'actualit sociale et culturelle que j'ai choisis de

    traiter et partir de cela expliquer mes partis pris smantiques et plastiques en vue de la problmatique du sujet.

    Ce qui lie esthtiquement parlant l'image et le point de vue dans ma production plastique est la tente, image iconique impose pour ce sujet.J'ai choisis de prendre le document du schma de montage d'une tente sur le site le-scoutisme-franais-en-franche-compt dans les vignettes de mes deux premires planches. Pour moi c'est une tente qui peut faire rfrence la crise tant donn qu'elle n'est pas forcment trs confortable, ce dont le personnage secondaire est convaincu.

    Dans ma dernire vignette, la fin de ma troisime planche, j'ai choisis de prendre le document sur la publicit sur internet pour la vente de tentes militaires du site l'amibidasse, ceci pour montrer l'volution qu' pris mon histoire et aboutir sur un compromis. Le personnage secondaire changer d'avis mais le personnage principal du investir dans une tente plus confortable qui, symboliquement ressemble une forme de maison...

    Une seule et mme image peut transmettre plusieurs points de vue. C'est d'autant plus vrai que dans mes images la mmoire collective sur ces faits d'actualit n'a pas encore fait son travail duni formalisation du point de vue, pas comme la mmoire collective sur les agissements d' Hitler pendant la seconde guerre mondiale par exemple.

    L'image est non seulement esthtique mais j'ai choisis de montrer qu'elle peut tre aussi un moyen de persuasion.

    Dans la ralisation de ma production plastique, j'ai choisi de d'voquer deux points de vues diffrents sur un mme sujet : la crise et les difficults conomiques rencontres aujourd'hui.

    Mon personnage principal est press par le temps et l'volution conomique, il prend conscience du changement important (selon lui inquitant), qui pse sur notre socit, il est actif tandis que le personnage secondaire prfre profiter de sa vie confortable et bourgeoise sans forcment s'inquiter de la crise conomique, il est passif.Pour illustr mon propos j'ai fais rfrence la fable de La fontaine La cigale et la fourmis.

    La fourmis fait s'apparente au personnage principal et la cigale au personnage secondaire.La dernire vignette de ma bande dessine illustre en quelque sorte la morale que donne La Fontaine dans sa fable.En effet la rflexion du personnage principal triomphe sur l'avis du personnage secondaire tout comme la fourmis triomphe sur la Cigale car durant tout l't elle a prparer de quoi se nourrir tout l'hiver.Deux mondes s'affrontent, un monde raliste de la fourmis o elle vit dans la prvision d'un monde meilleur et est plus srieuse.La cigale, elle, n'accorde aucune importance au temps et au futur, elle ne fait que vivre dans le moment prsent.Pour mon personnage principal, l'irrversibilit du temps suscite l'angoisse d'une fin prochaine.

  • Les dpenses du logement affecte le moral des Franais. Il y a une rpercutions de la crise du logement sur les conditions de vie de la population.Les quinze dernires annes sont marques par une hausse des prix de limmobilier.Laugmentation du cot des logements empitent sur les dpenses alimentaires, sur les transports, les loisirs et les vacances, 63% des citoyens dclarent devoir rgulirement s'imposer des restrictions, d'o l'ide de la tente en guise de pseudo logement pour mon personnage. Cela a des consquences sur la vie de famille et sur le lien social d'o mon allusion au divorce dans la dernire vignette de ma bande dessine.Les propritaires sans empreint, (en rfrence avec mon personnage secondaire), s'imposent moins de restrictions. Seuls 51% d'entre eux s'y astreignent en 2010, alors que le sentiment de frustration culmine 73% chez les locataires (personnage principal).

    Face ces difficults il y a de plus en plus de divorce et cela entrane des frais considrables pour payer l'avocat, la pension alimentaire, le dmnagement...En France, 100 000 couples divorcent.1

    Dans ma production plastique, l'image impose un point de vue au spectateur sur une situation pseudo-relle. La majorit des images suscitent plusieurs points de vue, plusieurs avis diffrents du lecteur car sur ces faits d'actualit on a tous plus ou moins un point de vue diffrent donc chacun lira cette histoire sa manire.

    Je reviens ma problmatique : Dans quelle mesure une image impose-t-elle un point de vue au lecteur ?Le lecteur est contraint part un certain ct d'avoir un point de vu unique en jouant avec l'espace et le temps voqus dans mes cartouches : une semaine plus tard , peu de temps aprs , quelque part en France , mais j'impose aussi un point de vu spatial par les diffrents cadrages (contre plonge, plan gnral, plan rapproch, plan panoramique, plan moyen, zoom ou pas zoom...) mais aussi par la transition extrieur-intrieur, condition prcaire et condition favorable, la fin de ma deuxime planche et le dbut de ma troisime, o l'on se retrouve l'intrieur de la maison du personnage secondaire. J'impose qu'il y a dans la scne et j'impose un point de vue unique.Le personnage secondaire va voluer dans le temps o se succdent les vnements et changera son point de vue. Il joue le rle d'identification, le lecteur va s'identifier lui et va voluer en mme temps que lui. On peut amener le lecteur changer de point de vue.On pourra faire rfrence une grande partie de la littrature o la plupart du temps les personnages voluent au fur et mesure de l'ouvrage et le lecteur volue avec lui. On contrle en partie le point de vue du lecteur, on peut le manipuler.

    Pour conclure, je ferais une petite parenthse sur l'image collective et les strotypes qui m'ont influencs dans mon choix graphique et plastique : l'interprtation symbolique et commune tous d'un dessin de maison et son environnement, que ce soit chez l'enfant ou l'adulte.

    J'ai demand plusieurs personnes de diffrents ages de me dessiner une maison, telle qui se la reprsentaient. Voir le rsultat page 17 24

    Par cette petite tude anthropologique j'ai pu constater que nous avions peu prs tous la mme reprsentation mentale d'une maison et de son environnement: le petit chemin qui va de la porte d'entre jusqu'au jardin ou la route, de la couleur des tuile de la maison, la couleur du ciel, la position du soleil...

    1 Mlanie BABES, Rgis BIGOT, Sandra HOIBIAN pour le cahier de recherche n281 du centre de recherche pour l'tude et l'observation des conditions de vie, dcembre 2011

  • L'homme peut penser de deux faons : l'aide de mots ou de reprsentations mentales ; c'est dire d'images2De trois douze ans, les formes graphiques se construisent. Le personnage et l'objet sont dessins dans une orientation qui change avec l'age : le bonhomme et la maison sont dessins de face puis de profile puis de trois quarts.L'enfant ne dessine pas rellement la maison qu'il voit mais une maison symbolique, tout comme les adultes qui j'ai demand dessinez moi une maison .

    Par ma proposition plastique, tout le monde peut retrouver un univers familier et peut donc s'y retrouver.

    2 Jacqueline ROYER, docteur en psychologie et conseillre d'orientation.

  • Problmes de voisinage...

  • Esquisses prparatoires :

  • Maisons

    Valentine 7ans

  • Hugo 5ans

  • Soizic 20ans

  • Cdric 5 ans

  • Paul 8 ans

  • Sasha 9ans

  • Lison 6ans

  • Marilou 21 ans

Search related