Vayehi 5775/2015 !

  • View
    220

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

Text of Vayehi 5775/2015 !

  • HORAIRES DE CHABAT

    Chabat Vayehi 12 Tevet 5775 / 3 Janvier 2015 N.295

    Entre: Sortie:New-York: 4:21pm 5:26pmParis: 16:46 18:01Tel-Aviv: 16:29 17:29

    Le Rabbi dit au Rav Groner, son secrtaire :" J'ai constat que des jeunes gens, durant la premire anne qui suit leur mariage, portaient un vtement long, pendant chabat et les ftes (le sertouk) et aprs, ils l'ont remplac par un vtement court (la veste). "Le Rav Groner rpondit que la raison en tait peut-tre un manque d'argent ....Le Rabbi lui dit :" Je me souviens qu' Yekatrinoslav, la ville de mon enfance, certains portaient un vtement RAPIECE, le Chabat. L'un portait une pice sur la manche droite, l'autre, sur la manche gauche et le troisime, sur l'avant du vtement, mais en tout tat de cause, il ne serait venu l'ide de personne de l'ECHANGER contre un vtement COURT, afin de le porter Chabat ! "Le Rav Groner dit alors :" En Amrique, un vtement rapic ne peut pas tre un vtement de Chabat. "Le Rabbi lui rpondit :" Et un demi-vtement ? Peut-il tre un vtement de Chabat ? Je vous charge d'expliquer ces jeunes gens qu'il est possible de

    porter galement, un vtement rapic ! ..... "

    Le jene du 10 Tevet

    *Jeudi 1er Janvier, ce sera le jene du 10 Teveth.

    * Bien que ce soit un jeune qualifi de petit, il est nanmoins directement li la destruction du temple puisque ce jour, Yerouchalam fut assig par Nabuchodonosor, ce qui conduisit la brche dans la muraille du 17 Tamouz, 30 mois plus tard, puis, la destruction du temple le 9 Av et enfin un exil de 70 ans.

    * Ce jour fut choisi par nos sages afin de commmorer le dcs de tous ceux pour qui nous ne connaissons pas la date ou le lieu du dcs, cest le jour du KADICH collectif.

    * Bien entendu on ne mange pas et ne boit pas, mais le principal reste de faire Techouvacar ce sont nos actions qui ont amen la situation cite plus haut.

    1

    A la mmoire de :

    Claude Mosh ben Mimoun Azoulay et du

    Rav HaHassid Barouh Chalom ben Mosh Ouaki

  • Yaacov nest pas mort

    Du fait que le texte ne dit pas clairement que Yaacov est mort, Rachi en dduit quil nest pas mort !

    Mais pourtant on voit bien quil a t enterr, embaum

    Sur ce, nos maitres rpondent que seul son corps est mort !

    Mais cette rponse ne peut tre satisfaisante car tous les Tsadikim sont appels vivants aprs leur mort, tous les Tsadikim sont vivants spirituellement et mme encore plus que de leur vivant !

    Dans ce cas, quelle diffrence avec Yaacov pour quon le dise explicitement ??

    Yaacov possde une me qui contient en elle toutes les mes des personnes qui vivront jusqu la fin des temps.

    Donc, mme aprs son dpart de ce monde, nos seulement il est vivant spirituellement comme tous les Tsadikim, mais il lest aussi physiquement, travers nous !

    Puisque son me contient nos mes, tant que nous sommes vivants, il est lui aussi vivant !

    Yaacov inversa les mains

    Lorsque Yossef prsente ses deux enfants, Ephram et Menach afin que son pre les bnisse, Yaacov croise les mains afin que sa main droite se trouve sur la tte du cadet, Ephram et non du premier n, Menach.

    Pourquoi Yaacov choisit-il de croiser les mains plutt que de demander aux enfants dinverser leur place ??

    Le Rav Naftali Roth nous propose une rponse pleine de bon sens et une leon dducation par la mme occasion.

    Le Rav explique que dans le domaine de lducation, nous avons trop lhabitude de mandater lenfant faire ou ne pas faire telle ou telle chose, alors que le secret de la russite rside dans le fait que lducateur (ladulte) doit montrer lexemple.

    Cest ce que fait Yaacov, il ne demande pas aux enfant de changer de place, mais il fait lui, leffort de croiser les mains !

    Retrouvailles !!!

    Rsum de la Parachat Vayehi

    * Yaacov a maintenant 147 ans.* Il sent sa fin approcher et demande voir ses enfants afin de leur dvoiler la date de la dlivrance finale, mais Hachem lui ferme les sources de la prophtie.* Yaacov bnit les deux enfants de Yossef, Ephram et Menach.* Il demande ensuite tre enterr avec ses pres Hbron dans le tombeau des Patriarches au ct de sa femme La. * Un immense cortge funbre l'y accompagne, form de ses descendants mais aussi de tous les rois rsidants dans la rgion.* De retour en gypte, Yossef assure ses frres de l'absence de toute rancune leur gard.* Yossef meurt lage de 110 ans et fait jurer les Bne-Isral d'emporter sa dpouille avec eux lorsqu'ils retourneront en Erets-Israel.

    Jure moi sil te plait

    * Lorsque Yaacov sent sa fin approcher, il fait venir son fils Yossef et lui demande de lenterrer en Erets-Israel.Mais mme une fois que Yossef a accept, Yaacov ne semble pas rassur et il lui demande de jurer.

    * Pourquoi Yaacov demande-t-il Yossef de jurer ??En quoi lengagement de Yossef ntait-il pas suffisant ??

    Lorsquon sengage, cela signifie que lon fera tout ce que lon peut pour raliser sa promesse; mais si cela est impossible, nous sommes librs de notre promesse.Par contre, lorsque nous jurons, nous ferons le ncessaire mme au-del de nos possibilits afin daccomplir notre vu.

    Mais en ce qui concerne Yossef, cela ne peut tre envisag car un engagement envers son pre nest certainement pas prendre la lgre.

    En ralit, Yaacov ne se mfiait pas dun ventuel obstacle extrieur, mais plutt dune rflexion de Yossef lui-mme.

    En effet, nous voyons que, contrairement Yaacov qui dsira tre enterr immdiatement en Erets-Israel, Yossef, lui, demande justement tre enterr en Egypte !

    * Pourquoi ??

    Yossef dsirait apporter sa protection aux Bn-Isral durant toute la priode de lesclavage.

    A partir de l, on peut craindre que Yossef suivant sa logique dsire enterrer Yaacov en Egypte afin daugmenter la protection des Bn-Isral !!!

    Cest prcisment pour cela que Yaacov ne se contente pas dune promesse mais il exige de jurer.

    * Pourquoi Yaacov ne voulut-il pas tre enterr en Israel et apporter sa protection aux Bn-Isral ???

    Car nos maitres enseignent quun prisonnier ne peut se librer lui-mme; en dautres termes, pour que Yaacov provoque la dlivrance dEgypte, il est indispensable quil se trouve en dehors de lEgypte !

    2

  • Aprs ces rvlations, je me rendis chez elle chaque semaine pour tudier une demi-heure, une heure. Je lui ai enseign normment dides et de pratiques sur le judasme. Elle commena manger cachre et progressait dans la comprhension et la pratique quand, soudain, la terrible maladie se dclara. Sa situation empira trs rapidement et je me posai la question : comment lui expliquer limportance denvisager un enterrement dans un cimetire juif ? Je savais quelle avait dj pris toutes les dispositions et avait achet une place dans un cimetire chrtien, ct de la tombe de son mari. Comment pouvais-je voquer le sujet ? Le fait que jtudiais avec elle le judasme la religion de ses parents tait rest secret : non seulement elle navait pas voulu dclarer publiquement quelle tudiait le judasme mais elle mavait instamment pri de ne pas le rvler aux pasteurs qui taient sous sa tutelle : aprs tout, elle tait encore leur responsable spirituelle !Mais la maladie empirait : elle dut interrompe ses prches au centre protestant. Quand elle fut hospitalise, jai compris quil fallait que je lui parle, en urgence. Ctait trs pnible car comment voquer devant un malade le fait que sa mort approchait ?Jarrivai lhpital, je marrtai dans un couloir et crivis une lettre au Rabbi lettre que jenvoyais immdiatement et dans laquelle je demandai la russite pour cette dmarche dlicate.En entrant dans sa chambre, jexpliquai directement que je venais soulever un problme important et quil fallait en discuter ouvertement. Elle ragit sans motion particulire et affirma quelle tait tout fait daccord dtre enterre dans un cimetire juif ; elle me demanda de remplir toutes les formalits ncessaires. Nous avons rdig ensemble le texte graver sur la pierre tombale. Durant plusieurs jours, elle pria, en pleurant, avec une ferveur remarquable. Elle rendait son me son Crateur avec une sincrit impressionnante.

    Aprs son dcs, alors que se rpandait la nouvelle quelle serait enterre dans un cimetire juif conformment ses dernires volonts le scandale fut norme. Nul navait jamais su quelle tait juive. Un pasteur me tlphona et demanda la permission de prononcer un discours funbre au nom de lglise de Hollande. Je rpondis que nous tions dans les jours intermdiaires (Hol Hamoed) de la fte de Pessah et que la loi juive interdisait ce genre de discours cette priode. Je lui demandai dexcuser mon refus et affirmai que moi-mme, je ne prononcerai pas de sermon. Il raccrocha le tlphone brusquement, trs en colre.Dix minutes plus tard, un autre pasteur me tlphona. Lui aussi aurait voulu parler lenterrement mais avait entendu mon premier interlocuteur affirmer que ctait interdit. Vous pouvez mexpliquer la raison de cette loi ! Moi, je comprendrai car mon pouse aussi est juive !

    Bref, nous avons procd lenterrement selon la stricte Halaha. Parmi les nombreuses personnes prsentes, jai repr le second pasteur car sa femme se tenait ct de lui et, comme lexprime joliment le proverbe yiddish, on remarque le Kougel sur le visageAprs les obsques, je lai salue, je lai invite chez nous et, petit petit, vraiment trs progressivement, elle retourna au judasme elle aussi !

    Une Nchama et encore une Nchama ?!?!

    Je suis connu en Hollande, raconte Rav Binyamine Jacobs, grand rabbin de Hollande et missaire du Rabbi. Un jour, ma secrtaire minforma que javais reu un coup de tlphone dune dame qui se prsentait comme tant une femme pasteur protestante. Je nai pas voulu y rpondre. Le lendemain aussi, elle tlphona mais je ny prtai pas attention. Ceci se reproduisit pendant plusieurs jours.A cette poque, jtais prsent dans mon bureau tous les matins jusqu midi. Un jour, jen sortis u