RappoRt annuel 2009 - ANNUEL 2009. · RappoRt annuel 2009 ... la synergie avec le réseau BMCe a poursuivi

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of RappoRt annuel 2009 - ANNUEL 2009. · RappoRt annuel 2009 ... la synergie avec le réseau BMCe a...

  • R a p p o R t a n n u e l 2 0 0 9

  • MaghrebailRa p p o Rt a n n u el 2009 www.maghrebail.ma

    Conseil dadministration 04

    Message du prsident 05

    Chiffres cls 2009 07

    Rapport du Conseil dadministration lassemble Gnrale ordinaire du 4 juin 2010 09

    environnement international et national 10

    Secteur du crdit-bail 13

    activit de Maghrebail 14

    examen des comptes arrts au 31 dcembre 2009 et proposition daffectation des rsultats 16

    Gouvernance dentreprise selon la directive 50/G/2007 de Bank al Maghrib 18

    procdures et systmes dinformation 19

    Comptes de lexercice clos le 31 dcembre 2009 21

    Rapport gnral des commissaires aux comptes 22

    Bilan au 31 dcembre 2009 23

    Comptes de produits et charges 24

    etat des soldes de gestion 25

    notes sur les comptes de lexercice 26

    Rsolutions de lassemble Gnrale ordinaire du 4 juin 2010 31

    Rseau Maghrebail 34

    S o M M a i R e

    SoMMaiRe

  • 04 MaghrebailRa p p o Rt a n n u el 2009 www.maghrebail.ma 05

    2009 a t pour le leasing une anne difficile marque par un dbut dessoufflement dans certains secteurs porteurs comme les travaux publics et le Btiment et par la monte des impays.

    Maghrebail, en dpit de ce contexte relativement pnalisant, a ralis les meilleures performances du secteur avec des progressions de son chiffre daffaires de plus de 13,5%, de sa production de plus de 9,7%, de son rsultat net de plus de 8,0% et ce, tout en veillant la qualit des risques financs.

    la synergie avec le rseau BMCe a poursuivi sa monte en puissance, les apports gnrs par celui-ci reprsentant pratiquement 33,5% de la production totale. Cest dire que le leasing est devenu pour le personnel du rseau BMCe un produit bancaire comme les autres, figurant en bonne place dans ses objectifs annuels.

    une direction spcifique ddie, charge danimer lensemble des agences BMCe, a t cre au sein de Maghrebail. Cest elle quil revient dsormais dapprofondir la synergie avec le rseau, en veillant lamlioration de la formation, de lorganisation et des procdures.

    pRSident dHonneuRMonsieur Mohamed amine beNgelOUN

    pRSident diReCteuR GnRalMonsieur azeddine gUeSSOUS

    adMiniStRateuRS

    Monsieur Othman beNJellOUN,prsident directeur Gnral de BMCe BanK

    BMCe BanK, reprsente par Monsieur brahim beNJellOUN-TOUiMi,administrateur directeur Gnral dlgu

    assurances MaMda & MCMa, reprsentes par Monsieur hicham belMrah, prsident du directoire

    Monsieur Fouad DOUiri, prsident du directoire de RMa WatanYa

    Monsieur Zouheir beNSaiD,Vice-prsident directeur Gnral de FinanCeCoM

    Madame Mouna beNgelOUN, administrateur directeur Gnral de MaGHReBail

    Monsieur Chakib beNNaNi, administrateur directeur Gnral de MaGHReBail

    ConSeildadMiniStRation

    azeddine GueSSouSprsident directeur Gnral

    M e S S a G e d u p R S i d e n t

    MeSSaGe du pRSident

  • 06 MaghrebailRa p p o Rt a n n u el 2009 www.maghrebail.ma 07

    RpaRtitiondu Capitalde MaGHReBail

    FondS pRopReSen millions de dirhams

    pRoduit neten millions de dirhams

    RSultat net paR aCtionen millions de dirhams

    enCouRS net CoMptaBleen millions de dirhams

    RSultat neten millions de dirhams

    diVidende paR aCtionen millions de dirhams

    MontantBMCe BanK 368 862 36,0 %RMa WatanYa 388 000 37,8 %MaMda & MCMa 81 900 8,0 %autReS poRteuRS 186 558 18,2 %TOTal 1 025 320 100 %

    %

    2009200820070

    1000

    2000

    3000

    4000

    5000

    6000

    6 505

    5 526

    4 569

    0

    100

    200

    300

    400

    500

    200920082007

    456425

    399

    0

    50

    100

    150

    200186

    151

    173

    200920082007 2009200820070

    10

    20

    30

    40

    50

    60

    70

    80 7772

    59

    0

    10

    20

    30

    40

    50

    60

    70

    80 7570

    58

    2009200820070

    10

    20

    30

    40

    5050

    45 45

    200920082007

    C H i F F R e S C l S

    CHiFFReS ClS 2009

  • 08 MaghrebailRa p p o Rt a n n u el 2009 www.maghrebail.ma 09

    R a p p o R t d u C o n S e i l d a d M i n i S t R a t i o n

    RappoRt du ConSeildadMiniStRation laSSeMBle GnRale du 4 juin 2010

  • www.maghrebail.ma 1110MaghrebailRa p p o Rt a n n u el 2009

    enViRonneMentinteRnationalet national

    2009, une anne de RCeSSion

    aprs un an de rcession en 2009 avec un piB mondial en recul de1%, lconomie mondiale devrait renouer avec une croissance positive en 2010, de lordre de 3,1% selon les prvisions du FMi. Quant aux changes internationaux, ils se sont effondrs de 31% au premier trimestre 2009, puis ont rebondi de 9% au second trimestre, tirs par les nouveaux pays industrialiss dasie.

    Malgr les politiques de relance budgtaire et montaire qui ont permis un rebond de la production au second semestre 2009 dans les pays dvelopps, certains problmes persistent comme lemploi qui na pas repris en raison de larges capacits de production inusites, ce qui devrait pnaliser la demande prive pourtant cense prendre le relais du soutien public.

    Sur un tout autre aspect, la crise internationale a t loccasion pour linde et la Chine de dmontrer leur force de frappe en tant que grandes puissances internationales dotes dconomies diversifies. Forts de marchs intrieurs reprsentant le tiers de la population mondiale et dots dune arme budgtaire importante grce au cumul des excdents commerciaux, les pays asiatiques nont subi de la crise quune lgre perturbation de leurs activits internationales.

    en termes de perspectives, si la morosit a t de mise en 2009 pour lensemble des pays en dveloppement avec un rythme dexpansion de 1,2% en moyenne, les prvisions de croissance 2010 se situent 5,2%.

    toutefois deux rgions, satellites de pays dvelopps, rencontreraient plus de difficult pour renouer avec la croissance. il sagit de lamrique latine et de leurope Centrale et orientale, dont les piB pourraient reculer respectivement de 2,6% et 6,2%. Cette dernire rgion est galement impacte par la pitre performance de la Russie, qui a fortement souffert de la volatilit des cours des matires premires, principale source de revenus du pays.

    lConoMie nationale Se Maintient GRCe une RColte exCeptionnelle

    la performance macroconomique du Maroc est, en comparaison, tout fait remarquable avec un taux de croissance de 5,2% en 2009. elle a t rendue possible grce dune part, une rcolte exceptionnelle qui a permis une croissance de la valeur ajoute agricole de 26,2% et dautre part, au maintien de la demande interne en hausse de 5,8%. le piB hors agriculture sest quant lui accru de 1,6% aprs 3,9% en 2008.

    le secteur industriel a recul de 2,8% en 2009, min par la baisse de la demande trangre adresse au Royaume.

    du fait essentiellement de la faiblesse de la demande extrieure qui a limit le potentiel de dveloppement des exportations et de la chute de plus de 60% des exportations des phosphates et drivs, le taux de couverture des importations par les exportations a encore recul de 11,5% pour se situer 42,3%. les recettes touristiques et les transferts des MRe, galement freins par la crise, ont flchi respectivement de 5% et 5,3% en 2009.

    R a p p o R t d u C o n S e i l d a d M i n i S t R a t i o n

  • www.maghrebail.ma 1312MaghrebailRa p p o Rt a n n u el 2009

    ConStRuiRe le MaRoC MeRGent

    une fois passs les troubles financiers de la plante, et compte tenu de la stabilisation du secteur agricole que devrait garantir le plan Vert, le Maroc pourrait, dans les annes venir, stabiliser un taux de croissance suprieur 6% annuellement et se ranger ds lors dans la catgorie pays mergents.

    la condition dune telle ralisation serait bien entendu la poursuite des rformes institutionnelles ainsi que la gnralisation de laccompagnement tatique des entreprises. de ce point de vue, les nouvelles formules de garanties apportes par la CCG sont les bienvenues. Convaincre les entreprises de suivre dans cette voie dexpansion ncessitera cependant une rforme longtemps appele, celle de la justice. le secteur du leasing a affich en 2009 une production globale de 14,15 milliards de dirhams hors taxes, en retrait de 1,4% par rapport lanne prcdente. Cette nouvelle production est compose 80% de crdit-bail mobilier et 20% de leasing immobilier. elle a t tire la baisse par le segment du crdit-bail mobilier en recul de 4,6% et qui est pass entre 2008 et 2009 de 11,8 11,3 milliards de dirhams hors taxes. a linverse, le segment du crdit-bail immobilier a progress de 13,2%, avec une production 2009 de 2,9 milliards de dirhams hors taxes.

    lencours net comptable de lensemble des socits de leasing, vritable indicateur de la taille des socits, sest amlior de prs de 13% pour atteindre au 31.12.2009 une valeur de 34 milliards de dirhams hors taxes. Cet encours est compos 71% de crdit-bail mobilier et 29% de leasing immobilier.

    lanne a t marque par le dmarrage le 31 octobre 2009, du Crdit Bureau, service central des risques de Bank al-Maghrib. tous les tablissements assujettis que sont les banques, les socits de financement et les associations de microcrdit transmettent leurs encours par client ainsi que les incidents de paiement enregistrs et consultent cette centrale des risques avant tout octroi de crdit.

    nouVelleS oppoRtunitS pouR le SeCteuR FinanCieR MaRoCain

    le secteur tertiaire qui a progress de 3,8% en 2009 a reprsent la quasi-totalit de la progression du piB non agricole. Si la contribution des services publics y reprsente une part non ngligeable de 0,5 point due aux plans de relance consentis par ltat, ce sont les services qui reprsentent la part la plus importante de notre conomie, ains