Vaéra 5775

  • View
    230

  • Download
    4

Embed Size (px)

DESCRIPTION

LEHAIM VELIVRAHA PARACHAT VAERA 5775 ! Chabath Chalom.

Text of Vaéra 5775

  • Ralis par Yaacov Berrebi 054.700.73.67 https://www.facebook.com/groups/LeHaim.VeLivraha/

    Chabat Vara 26 Teveth / 17 Janvier 2015 N.297

    Entre: Sortie: New-York: 4:35pm 5:40pm Paris: 17:04 18:17 Tel-Aviv: 16:41 17:40

    24 TEVETH HILLOULA DU ADMOUR-HAZAKEN

    LAdmour-Hazaken est n le 18 Elloul. Il tait le fils de Rabbi Barouh et de la Rabbanit Rivka. Il se nomme Rabbi Chnor-Zalman. Cest le fondateur de la Hassidout HABAD. Il dcdera le 24 Tveth lge de 67 ans. Il est enterr Haditch. Le Baal-Chem-Tov sest beaucoup rjoui le jour de la naissance du Admour-Hazaken car cest une me nouvelle qui est descendue sur terre (une me nouvelle est une me qui descend pour la premire fois et qui na appartenu personne dautre avant lui). LAdmour-Hazaken rdigea le Choulhan-Arouh Harav, le Tanya Kadicha, le Likoute-Thora et Thora Ohr, ainsi que dautres ouvrages dont un quil rdigea lge de 10 ans environ et qui rassembla les commentaires de Rachi, Ibn-Ezra et du Ramban mais il le brla suite un rve (il fit plusieurs fois le mme rve) dans lequel il se voyait tran en jugement par ces 3 Tsadikim prcdemment cits; ils lui reprochaient davoir crit un commentaire qui va remplacer les leurs !

    1

  • Les grenouilles. Lors de la seconde plaie, les grenouilles, Paro demanda ses magiciens de faire venir des grenouilles. Quel insens demanderait ses magiciens de rajouter des grenouilles alors quils taient dj envahis par les grenouilles de Moch et Aaron ??? Les hahamim nous enseignent que les grenouilles ont aid dterminer les frontires de lEgypte avec le pays de Kouch car cela faisait des annes que lEgypte volait des terres son voisin. Mais lorsque tout le monde a vu que les grenouilles sarrtaient un endroit bien prcis, tous comprirent que cest ici que se trouvait la limite de lEgypte. Cest pourquoi Paro demanda ses magiciens de faire venir dautres grenouilles, dans lespoir quelles dpasseraient les limites de lEgypte; mais mme ces grenouilles (gyptiennes) respectrent elles aussi la volont de D

    Moch et Aaron La Thora nous rvle lascendance de Moch et Aaron afin de nous dire clairement quils taient des tres en chair et en os. Car on aurait pu croire quils taient des anges. Le fait de nous dire quils taient des hommes et non des anges revient dire en dautres termes que nous pouvons nous aussi faire de grandes ralisations si nous le voulons vraiment ! Mais dire quil taient des anges aurait signifi: Pas la peine de te fatiguer, tu ny arriveras pas, tu nes quun homme !!! Le Tanya pose une question intressante, pourquoi faire jurer le bb dtre un Tsadik et non un Racha ?? Tout le monde ne peut pas devenir Tsadik !!! Seules certaines mes sont descendues sur terre pour tre des Tsadikim; les autres ne pourront jamais le devenir par leur propre moyen. Mais alors que signifie ce serment ??? LAdmour-Hazaken explique quen fait, lorsquune personne fait son maximum, Hachem lui fait un cadeau; il lui offre momentanment lme dun Tsadik qui shabillera dans son corps et qui fera de lui un Tsadik. Au final, nos efforts permettent dobtenir un cadeau, qui fera de nous des Tsadikim !

    Retrouvailles !!!

    Rsum de la Parachat Vara Hachem se dvoile Moch et il le charge de la dlicate mission de librer les Bn-Isral dEgypte. Moch refuse au dbut mais il finit par accepter. Paro refuse de reconnatre Hachem. Hachem par lintermdiaire de Moch et Aaron va envoyer 10 plaies sur lEgypte, 7 dans notre Paracha et 3 dans la Parachat Bo. La premire consiste transformer leau du Nil en sang. Pour la seconde, les grenouilles vont sortir du Nil et envahir lEgypte. Pour la troisime, la vermine recouvre lEgypte. Les btes sauvages constituent la quatrime plaie. Pour la cinquime plaie, une pidmie mortelle tue les animaux domestiques gyptiens. La sixime plaie, les ulcres frappent lEgypte. Enfin la septime plaie, la grle dtruit toute vgtation en Egypte. Durant toutes ces plaies, seuls les gyptiens furent frapps. Chaque plaie dura une semaine et entre chaque plaie, trois semaines de pause.

    Les Bn-Isral ne me croient pas, comment Paro me croira-t-il ?? Moch agit en tant que reprsentant du peuple Juif. De ce fait, plus les Juifs ont confiance en lui, plus il a la possibilit dagir. Or dans notre cas, les Bn-Isral (du fait de la difficult de lexil) nont pas confiance en Moch; ils provoquent donc une diminution de linfluence de Moch sur Paro, ce qui lempchera automatiquement de se faire entendre et de librer les Bn-Isral.

    Pour demain LorsquHachem envoie la plaie des grenouilles sur lEgypte, Paro le supplie de prier pour retirer les grenouilles; Moch accepte et lui demande mme: Pour quand veux tu que je fasse disparaitre les grenouilles ?? Et Paro rpond: pour demain ! Pour quelle raison Paro demande Moch de ne faire disparaitre les grenouilles que le lendemain et pas le jour mme !!?? Lorsquon souffre, on souhaite normalement que le mal disparaisse le plus vite possible ! Paro avait fait le raisonnement suivant: Moch va prier aujourdhui (comme lexplique Rachi) et les grenouilles vont donc disparaitre aujourdhui mme. Donc si je dis Moch de faire disparaitre les grenouilles pour demain, et quelles disparaissent aujourdhui, cela fera la preuve que Moche est un charlatan !!!

    Faites pour vous un miracle LorsquHachem demande Moch et Aaron de raliser des miracles devant Paro, le texte dit: Faites pour vous des miracles et non faites pour eux des miracles comme on se sy serait attendu ! Car il existe deux sortes de miracles, le vrai qui merveille aussi bien celui qui en est lauteur que le spectateur, et lillusionniste qui en met plein la vue aux personnes prsentes, sauf celui qui ralise le tour car il sait bien que tout nest quillusion. Paro leur demande donc de faire un de ces miracles qui mmerveille aussi bien moi que vous cest pour cela quil dit faites pour VOUS un miracle !!! 2

  • R. Zalman commena rciter les Tehilim. Il avait le cur serr, et des larmes coulaient sur ses joues. Il n'avait pas encore achev ses prires quand il entendit un bruit de pas touffs qui se dirigeaient lentement vers la porte. Laubergiste parut. Allons, vite, filez d'ici ! fit-il dans un souffle. Reb Zalman n'en croyait pas ses oreilles. Lui et le cocher se levrent aussitt et sortirent. Au passage, ils aperurent dans une pice contigu les six bandits vautrs ivres morts sur le sol. Les deux prisonniers se htaient, aids par le vieux Juif. Vous devez la vie votre Rabbi, dit-il Reb Zalman quand tout fut prt. Tenez, ajouta-t-il rudement, voici cinquante roubles pour ses uvres. Et n'oubliez pas de lui demander de prier pour moi. Il donna au cocher toutes les explications qui lui permettraient de retrouver sans encombre son chemin. La ville la plus proche n'est pas loin. Aussitt arrivs l, prvenez la police de ce qui vous est arriv. Reb Zalman tait plein de compassion pour le vieux Juif. Par quelles circonstances malheureuses vous tes-vous trouv ml ces bandits ? lui demanda-t-il ; et que va-t-il advenir de vous ? Oh ! C'est une longue histoire, et le temps presse. Ne vous inquitez pas pour moi. Faites vite ! Pleins de reconnaissance envers le Tout-Puissant pour cette dlivrance miraculeuse, Reb Zalman et son cocher s'empressrent de partir. Quand enfin ils furent arrivs Lyadi, Reb Zalman se rendit chez le Rebbe, ce dernier l'accueillit, un sourire heureux aux lvres. Pourquoi ne m'avoir pas cout ? lui demanda ce dernier. Quand j'ai dcouvert mon erreur, il tait trop tard, expliqua Reb Zalman. Grce D.ieu, il n'tait pas trop tard. Mais tu aurais d tre plus attentif ; cause de toi, j'ai perdu toute une nuit de sommeil... Quoi qu'il en soit, les voies de la Providence sont tranges, car tu t'es gar pour aider un autre Juif gar retrouver son chemin. En posant les sommes collectes sur la table du Rabbi, Reb Zalman y ajouta le billet de cinquante roubles, en l'accompagnant du message de l'aubergiste. Rabbi Chnour-Zalman prit le billet et le glissa dans une fente entre deux poutres qui formaient saillie dans le mur. Bien plus tard, un mendiant tout couvert de poussire frappa la porte de la maison du Alter Rebbe et demanda le voir. Le Rabbi refusa de le recevoir, mais il prit le billet de cinquante roubles gliss dans la fente et dit Reb Zalman qui tait l de le lui remettre. Reb Zalman obit. Comme il tendait le billet au mendiant, il eut l'impression de l'avoir dj rencontr ; mais il ne put se souvenir ni o, ni en quelle circonstance. Le vieux mendiant n'tait autre que l'aubergiste qui leur avait sauv la vie, lui et au cocher, au cours de cette nuit terrible o ils s'taient perdus dans la fort. Aprs cette nuit fatidique, cet homme avait rsolu de s'amender. Il quitta sa maison, abandonnant tout ce qu'il possdait, et disparut le matin mme. Quand, aprs bien des vicissitudes, il se prsenta chez le saint Rabbi et que ce dernier refusa de le recevoir, il comprit qu'il avait encore affronter beaucoup d'preuves avant de racheter toutes ses fautes passes et d'tre digne de se trouver face face avec le Rebbe.

    La porte vers lest ! Rabbi Chnour-Zalman aidait ses frres aussi bien matriellement que spirituellement. Parfois, il envoyait des disciples recueillir des dons. Un jour, Rabbi Chnour-Zalman appela Reb Zalman Zesmer et le chargea d'une mission. Le Rabbi lui donna une recommandation assez mystrieuse: Il ne devait pas passer la nuit dans une auberge dont la porte tait oriente vers l'est. Reb Zalman Zesmer en fut intrigu ; mais les paroles du Rabbi taient des ordres. A cette poque-l, les dplacements se faisaient en calche. Il passa par des villes et des villages. Partout l'accueil fut cordial. un moment, ils durent traverser une fort. Ils espraient atteindre l'auberge avant la fin du jour mais le cocher s'tant assoupi, le cheval quitta la route. Quan